Village vacances de Bangou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villages vacances de Bangou
Création
Superficie 25 ha (phase 1)
40 ha (à terme)
Coordonnées 5° 11′ 27″ nord, 10° 22′ 41″ est
Ville Bangou, [[]]
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun

Propriétaire Francis Nana Djomou
Nombre de parcs 1 parc aquatique
Nombre d'hôtels 1 villages d'un total de :
47 logements (phase 1)
60 logements (à terme)
Site Web

Géolocalisation sur la carte : région de l'Ouest
(Voir situation sur carte : région de l'Ouest)
Village vacances de Bangou
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
(Voir situation sur carte : Cameroun)
Village vacances de Bangou

Le Village vacances de Bangou est l'un des plus grands villages de vacances du Cameroun[1] et se trouve dans le village de Bangou, en pays Bamiléké, à l'Ouest du Cameroun. Il est construit à l'initiative de l'homme d'affaires et industriel Francis Nana Djomou, originaire du village.

Une partie de la réputation de la ville Bangou se construit autour de ce projet situé à 1 400 mètres d'altitude sur les flancs de l'une des collines au sud de la ville[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction débutent en 2015 l'établissement est le plus grand village de Vacances en terre Grassfield, aux côtés du centre climatique de Dshang, de la Vallée de Bana et du domaine du Petpenoun[1].

Il s'étend sur une vingtaine d'hectares du domaine familial Nana Djomou.

Architecture et équipements[modifier | modifier le code]

  • 49 pavillons individuels sur 80 prévus
  • palais
  • jardins botanique fait de plantes locales et exotiques[3]
  • lacs artificiels
  • cours d'eau
  • 3 hectares d’agriculture biologique
  • 1 zoo
  • 1 ferme pédagogique
  • des centres d’équitation
  • des centre remise en forme et de conférences,
  • des terrains de football, basket et de tennis[1]
  • un hôtel (hôtel Tagidor Garden)[4]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Il sert de point d'acclimatation et de repos .

Le village vacances de Bangou devait servir de village aux équipes de football du Sénégal et de la Guinée-Bissau lors de la CAN 2022[5]. Finalement, ce sont d'autres hôtels qui sont choisis[6].

Le village vacances est destiné, plus tard à servir, comme le centre climatique de Dschang de lieu de vacances pour touristes[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Francis Nana Djomou, l'entrepreneur qui voit grand - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Mafou Kouyaté, « CAN 2022- CAMEROUN/ Tagidor Garden : la tanière des lions nichée en pays Bamiléké. – Horizon7 » (consulté le ), 2021
  3. africanews (en français), « À la découverte du “Village vacances” », (consulté le )
  4. Camer-sport.com, « Sport news CAMEROUN :: Les légendes du foot séduites par le site de l’Ouest :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU CAMEROUN SPORT », sur www.camer-sport.com, (consulté le )
  5. (en) redaction, « Can 2022: Voici l’hôtel choisi par le Sénégal et la Guinée Bissau », sur www.giga-foot.com (consulté le )
  6. « Can 2022 : les lions sacrifiés à l'hôtel Djeuga palace », sur mediaactu, (consulté le )
  7. Eric Vincent Fomo, « Bangou: les bienfaits du désenclavement », sur www.cameroun24.net (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Eric T. Jennings, Curing the colonizers: hydrotherapy, climatology, and French colonial spas (sous-titre en français : À la cure les coloniaux ! : thermalisme, climatisme et colonisation française, 1830-1962), Duke University Press, Durham, London, 2006, 271 p. (ISBN 978-0-8223-3822-2)
  • Martial Sophonie Tchetgna, Guide culturel et touristique de la province de l'Ouest du Cameroun, L'Harmattan, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :