Fongo-Tongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fongo-Tongo
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Menoua
Démographie
Population 18 822 hab.[1] (2005)
Géographie
Coordonnées 5° 06′ 28″ Nord 10° 26′ 10″ Est / 5.107893, 10.436218
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Fongo-Tongo

Géolocalisation sur la carte : Région de l'Ouest (Cameroun)

Voir sur la carte administrative d'Ouest (Cameroun)
City locator 14.svg
Fongo-Tongo

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Fongo-Tongo

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Fongo-Tongo

Fongo-Tongo est une commune du Cameroun, située dans la région de l'Ouest et le département de la Menoua, à 13 km de la grande ville de Dschang. C'est aussi un arrondissement et une chefferie Bamiléké.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fongo-Tongo
[[]] [[]] [[]]
[[]] Fongo-Tongo [[]],
[[]] [[]] [[]]

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 18 822 habitants[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Outre Fongo-Tongo proprement dit, la commune comprend les villages suivants[1]  :

Économie et tourisme[modifier | modifier le code]

Fongo-Tongo est l'un des 6 arrondissements les plus riches du département, notamment grâce à la présence de la bauxite localisée NZIFODA[2].

C'est à Fongo-Tongo que sont situées les chutes de Mamy Wata.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. www.fongotongo.net

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bouyo Kwin Jim Narem, Microfinance et réduction de la pauvreté de la femme rurale en Afrique. Comprendre la dérive vers le monde urbain : cas des mutuelles communautaires de croissance de Foréké-Dschang et de Fongo-Tongo, ouest-Cameroun, L'Harmattan, 2012, 121 p. (ISBN 9782296967144)
  • (en) Jean Blaise Nyobe, A Geological and Geochemical Study of the Fongo Tongo and Areally Related Bauxite Deposits, Western Highlands, Republic of Cameroon, Lehigh University (Pennsylvanie), 1987, 706 p. (thèse)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fongo-Tongo, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)