Bangoua (Cameroun)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bangoua
Bangoua (Cameroun)
Chute d'eau de Bangoua
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Ndé
Commune Bangangté
Démographie
Population 22 072 hab. (2015)
Géographie
Coordonnées 5° 12′ 22″ nord, 10° 28′ 49″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Région de l'Ouest (Cameroun)
Voir sur la carte administrative d'Ouest (Cameroun)
City locator 14.svg
Bangoua

Bangoua est un village chef-lieu de groupement de la commune de Bangangté, département du Ndé dans la région de l'Ouest du Cameroun. Il est le siège d'une chefferie traditionnelle de 2e degré.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à proximité de la route nationale 4 (axe Yaoundé-Bafoussam) à 13 km au nord-ouest du chef-lieu communal Bangangté. Il est drainé par la rivière Kong.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est fondé au XIVe siècle par un chasseur appelé Lekemegne dit Djopvup[1].

Chefferie traditionnelle[modifier | modifier le code]

La localité est le siège de l'une des 10 chefferies traditionnelles de 2e degré du département du Ndé reconnues par le ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation[2] :

  • 725 : Chefferie Bangoua

Villages[modifier | modifier le code]

Le groupement est constitué de 5 villages selon le plan communal de développement : Ndoukong, Baloué Fotchop, Famveu, Bandiangseu, Fambienseu. Il compte 17 villages selon le répertoire des villages[3] :

  • Baloué
  • Bandiangseu
  • Depnou
  • Famveu
  • Fapdiosso 1
  • Fapdiosso 2
  • Fapdolop
  • Langui
  • Mbombreu
  • Mveu
  • Na-Ah (Kamna)
  • Ndoukong
  • Nguikong
  • Peup
  • Toucong
  • Tougui-Famentcha
  • Toumveu

Culture et traditions[modifier | modifier le code]

Tubercules de macabo

La fête biannuelle du macabo est instaurée en novembre depuis 1958 en lien avec le roi No Tchoutouo, en reconnaissance aux ancêtres et pour les habitants de Bangoua qui ont œuvré pour son retour sur le trône et son approvisionnement en macabo par les Bangoua du Moungo lors de son exil à Dschang pendant 18 ans de 1939 à 1957[4].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Musée royal de Bangoua, inauguré en novembre 2011
  • Chutes à 9 branches de Taveuh

Personnalités nées à Bangoua[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Willy Djamen, Culture Ebène, Bangoua genèse et évolution, 14 octobre 2015
  2. Ministère de l'administration du territoire Annuaire statistique 2015
  3. Ireda Ceped, Répertoire actualisé des villages du Cameroun, Bucrep, 2005
  4. Lucas Woue-Mboh-Mbeuh-Ngouok Djouonang et Frédéric Tiendja'Pou Sah' Ngansop Nono, La fête du macabo dans le contexte de la nation camerounaise, 4 septembre 2020