Années 1950 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

1950[modifier | modifier le code]

1951[modifier | modifier le code]

1952[modifier | modifier le code]

1953[modifier | modifier le code]

1954[modifier | modifier le code]

1955[modifier | modifier le code]

1956[modifier | modifier le code]

1957[modifier | modifier le code]

1958[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1958 en France.

1959[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1959 en France.

Mode[modifier | modifier le code]

La mode des années 1950 en France marque de profonds bouleversements suite aux années de guerre. La haute couture va connaitre son second âge d'or durant toute la décennie et redonner à Paris la place centrale qu'elle occupait depuis le milieu du XIXe siècle, donnant ainsi à la mode française une influence mondiale à tous les niveaux, jusque dans la rue ; tous les regards sont tournés vers la capitale où le mot « élégance » est la seule règle. Cette époque est marquée par les grands couturiers Christian Dior en tout premier lieu, Cristóbal Balenciaga, Jacques Fath, Pierre Balmain et Hubert de Givenchy. Pour le quotidien, la mode est toujours réalisée par des couturières de quartier ou chez soi, copiant parfois les modèles de la haute couture qui sont diffusés plus largement. Symboliquement, la mode des années 1950 débute un matin de février 1947, date connaissant un défilé historique qui révolutionne le vêtement et l'image de la femme. Celle-ci voit sa taille se cintrer, ses jupes rallonger et sa silhouette mise en valeur, oubliant le style informe des années de guerre ; le chapeau et le manteau sont des éléments indispensables à sa garde-robe. Alors que la femme doit tenir son foyer, la jeune génération, plus libre, s'approprie les codes de la couture ou invente ses propres styles. À la fin de cette période, la taille a disparu, les lignes sont plus floues. De son côté, la mode masculine évolue de façon moins significative, le costume restant de rigueur pour de multiples occasions, bien que le sportswear progresse. Les fibres synthétiques ont envahi la confection. L’élitiste haute couture n'étant pas suffisante pour faire vivre une maison de couture, les couturiers développent, à grand renfort de publicités, parfums et lignes secondaires luxueuses, prémices du prêt-à-porter qui va déferler la décennie suivante. bonzuer

Article détaillé : Mode des années 1950 en France.

Articles connexes[modifier | modifier le code]