Années 470 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Années -470)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

VIe siècle av. J.-C. | Ve siècle av. J.-C. | IVe siècle av. J.-C.

../.. | Années 490 av. J.-C. | Années 480 av. J.-C. | Années 470 av. J.-C. | Années 460 av. J.-C. | Années 450 av. J.-C. | ../..

479 av. J.-C. | 478 av. J.-C. | 477 av. J.-C. | 476 av. J.-C. | 475 av. J.-C. | 474 av. J.-C. | 473 av. J.-C. | 472 av. J.-C. | 471 av. J.-C. | 470 av. J.-C.


Événements[modifier | modifier le code]

  • Vers 480-450 av. J.-C. : époque de la Tène ancienne Ia. Le commerce étrusque par les cols des Alpes se développe. Les Celtes s’installent pacifiquement dans la vallée du . Les oppida de la vallée du Rhône disparaissent et le centre de gravité de la civilisation celte se déplace vers le nord (Champagne, Ardennes, vallées de la Moselle et de la Sarre) où se développe la métallurgie du fer[1].
Sur les héritages, fragment de la colonne XI du code de Gortyne, musée du Louvre
  • Vers 480-460 av. J.-C. : code de Gortyne, longue inscription en grande partie intacte regroupant un ensemble de lois concernant la famille[2]. Il révèle une société dorienne hiérarchisé, inégalitaire (les peines varient selon le statut social). La femme a un statut de mineure, plus favorable qu’à Athènes. Elle a le droit de propriété, mais ne gère pas ses biens propres. Elle peut choisir son mari parmi ses prétendants. Elle est protégée contre le viol et en cas de divorce ou de veuvage.
  • Entre 480 et 460 av. J.-C. : prédication de Malachie. Il secoue l’indifférence religieuse dans laquelle est retombé le peuple hébreu après son retour d’exil, en dénonçant le laisser-aller général (dégradation du service cultuel, injustices, divorces et mariages mixtes). Tourné vers l’avenir, il annonce le retour d’Élie, « l’ange de l’Alliance », et le rétablissement de la justice de Dieu[3].
  • Vers 480 av. J.-C. :
  • 480 av. J.-C. : la bataille d’Himère met fin à la première guerre gréco-punique. Ayant perdu une partie de leurs possessions en Méditerranée, et constatant que la route de Tartessos est menacée par les Grecs de Massalia, les Magonides étendent leur autorité en Afrique du Nord. L’afflux de nouveaux colons venus de Tyr, tombée en décadence, incite les Carthaginois à coloniser l’arrière pays africain et à développer une nouvelle route commerciale. Ils s’emparent des terrains cultivés par les Libyens et en font des esclaves. Ils occupent le cap Bon, le Tell, et établissent ou développent des comptoirs à Lepcis (Homs, à l’est), à Tamusiga (Mogador, à l’ouest) et au-delà. Les activités principales de l’Afrique du Nord à l’époque carthaginoise sont l’agriculture (blé, orge, olivier, vigne) et l’élevage de chevaux[5].
  • 479 av. J.-C. : fin de la seconde guerre médique[6].
  • 478-477 av. J.-C. : la ligue de Délos est établie sous la direction d'Athènes pour lutter contre les Perses[7]. Organisée par Aristide le Juste, cette ligue oblige chaque allié participant à fournir des vaisseaux ou de l'argent, et Athènes en assure la direction. Elle sera rapidement transformée en empire athénien.
  • Vers 478 ou 470 av. J.-C. : le roi de Perse Xerxès envoie Sataspès, condamné au pal pour le viol d’une jeune fille, faire la circumnavigation de l’Afrique. Il franchit les colonnes d’Hercule, double le cap Soloéis (le cap Cantin au Maroc) et fait route vers le Sud. Pris dans un calme plat, il fait demi-tour et rentre en Égypte. Xerxès le fait empaler[8].
  • 474 av. J.-C. : la bataille navale à Cumes met fin à la puissance maritime des Étrusques[9]. Elle marque une baisse des importations de céramiques helléniques vers l’Étrurie et le Latium.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Marie Duval, Venceslas Kruta, L'Art celtique de la période d'expansion, IVe et IIIe siècles avant notre ère : actes du colloque, Librairie Droz, (ISBN 9782600033428, présentation en ligne)
  2. Edmond Lévy, La Grèce au Ve siècle. De Clisthène à Socrate, Points (ISBN 9782757844953, présentation en ligne)
  3. La Traduction œcuménique de la Bible, BIBLI'O, (ISBN 9782853002011, présentation en ligne)
  4. a et b Yves Denis Papin, Chronologie de l'histoire ancienne, Éditions Jean-paul Gisserot, (ISBN 9782877473460, présentation en ligne)
  5. Jean Jolly, L'Afrique et son environnement européen et asiatique, Éditions L'Harmattan (ISBN 9782296574762, présentation en ligne)
  6. Michel Kaplan et Nicolas Richer, Le monde grec, vol. 1, Éditions Bréal, (ISBN 9782853948081, présentation en ligne)
  7. Marie-Laurence Desclos, Aux marges des Dialogues de Platon : essai d'histoire anthropologique de la philosophie ancienne, Éditions Jérôme Millon, (ISBN 9782841371563, présentation en ligne)
  8. Martin Cuénod, Claude Duverney, Une histoire des sciences au fil des textes. Des Mésopotamiens à Platon, vol. 1, Deux continents, (présentation en ligne)
  9. Jean-Yves Frétigné, Histoire de la Sicile, Fayard, (ISBN 9782213658421, présentation en ligne)