Andrea Dovizioso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrea Dovizioso
Image illustrative de l'article Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso en 2010.
Biographie
Surnom Dovi4
Date de naissance (31 ans)
Lieu de naissance Forlimpopoli
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Carrière professionnelle
Équipe Ducati Team
Statistiques
Course Pole Vic. Pod.
Moto GP 167 5 8 42
250 cm3 49 4 4 26
125 cm3 49 9 5 15
Palmarès
1er 2e 3e
Moto GP - 1 1
250 cm3 - 2 1
125 cm3 1 - -

Andrea Dovizioso (né le à Forlimpopoli, dans la province de Forlì-Cesena, en Émilie-Romagne) est un pilote de vitesse moto italien. Il mesure 1,67 m et pèse 67 kg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Sa passion pour la moto a commencé la première fois qu'il a vu son père courir en motocross le week-end. À tout juste 4 ans, son père lui fit la surprise de lui offrir une minimoto et, à l'âge de sept ans, Andrea faisait déjà des courses sur asphalte et sur terre. Deux titres de course sur route mini en 1997 et 1998 lui donnèrent sa première expérience de victoire en championnat[1].

Championnat du monde 125 cm3[modifier | modifier le code]

En 2002, Andrea Dovizioso entame sa première saison complète en championnat du monde au guidon de la Honda 125 de l'écurie Humangest et finit à la 16e place. En 2003, il signe quatre podiums dont deux deuxièmes places, et termine cinquième du championnat. L'année suivante, l'Italien porteur du no 34 remporte son premier Grand Prix et enchaînera ensuite les victoires : cinq au total, et pas moins de onze podiums sur quatorze courses. Il est sacré à 18 ans Champion du monde 125 devant des pilotes comme Jorge Lorenzo ou encore Casey Stoner. Il décide alors de passer à la catégorie supérieure, sans pour autant changer d'écurie.

Championnat du monde 250 cm3[modifier | modifier le code]

En 2005, le no 34 se lance en catégorie 250 cm3 et signe son premier podium au Grand Prix du Portugal. Il termine troisième du classement général, derrière Daniel Pedrosa et Randy De Puniet, qui monteront l'année suivante en catégorie MotoGP. En 2007, alors que tout le monde s'attendait à ce qu'il passe en catégorie reine (Honda garantit à Andrea Dovizioso un guidon pour 2008), il continue en 1/4 de litre comme en 2006 où il se bat pour le titre. Mais c'est sans compter sur un Jorge Lorenzo extrêmement teigneux et une Aprilia plus performante que sa RSW de l'écurie Humangest, au niveau de l'accélération et de la vitesse de pointe. Il marque quand même les esprits en remportant à la force des bras et du mental un Grand Prix de Turquie 2007 absolument fabuleux. Il termine à nouveau vice-Champion du Monde derrière son adversaire espagnol : il a signé quatre victoires et vingt-et-un podiums en deux ans.

Championnat du Monde MotoGP[modifier | modifier le code]

Pilote Honda (2008 - 2011)[modifier | modifier le code]

En 2008, à l'âge de 21 ans, Andrea Dovizioso monte comme prévu en catégorie supérieure, toujours sur Honda, avec une écurie qui change pour l'occasion : JIR Team Scot, né de la collaboration entre JIR et l'écurie Scot Kopron, remplace l'écurie JiR Konica Minolta. Cette année, il court avec des pneus Michelin (les 125 et 250 cm3 sont en Dunlop) et sans le no 34, retiré par la Fédération Internationale de Motocyclisme pour avoir été le numéro de Kevin Schwantz, champion du monde 1993. La RC211V de l'Italien sera donc désormais porteuse du no 4. En plus de Jorge Lorenzo et Alex De Angelis, il doit désormais courir contre d'anciens adversaires qu'il a déjà rencontrés par le passé comme Daniel Pedrosa, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Anthony West ou encore Casey Stoner, titré Champion du Monde MotoGP 2007, mais aussi Toni Elias, Marco Melandri, Nicky Hayden, Marco Simoncelli et le septuple champion du monde Valentino Rossi.

Le podium de fin de saison d'Andrea Dovizioso et sa cinquième place au classement général, juste derrière son éternel rival Jorge Lorenzo, en disent long sur la saison que vient de faire le « dragon vert »... Pas moins de quatre 4e places et quatre 5e places viennent auréoler le pilote et le JIR Team Scot, écurie privée faut-il le rappeler. Et c'est le travail acharné du jeune Italien durant ces trois dernières saisons qui a été récompensée par le HRC : rien de moins qu'une place aux côtés de Daniel Pedrosa dans l'écurie officielle Repsol Honda, avec une machine d'usine ; il remplace donc Nicky Hayden, le Champion du Monde MotoGP 2006, qui rejoint quant à lui l'écurie officielle Ducati (remplaçant de la même manière Marco Melandri en partance pour les verts). Le no 4 fait désormais partie des prétendants au titre.

La saison 2009 n'aura pas porté chance à l'Italien, décevant, qui a chuté quatre fois, contre une seule fois en 2008 sur perte de l'avant sur le très technique circuit portugais d'Estoril, et ce alors qu'il suivait le trio infernal Valentino Rossi/Jorge Lorenzo/Casey Stoner. À la suite de sa surprenante victoire en Angleterre, et alors qu'il était sous pression à la suite de trois abandons coup sur coup, le no 4 a convaincu le HRC qu'il pouvait jouer la victoire : il est reconduit pour 2010, mais il devra retrouver sa régularité, être plus performant et se battre pour le championnat. Son coéquipier reste Daniel Pedrosa.

La saison 2010 se déroule dans cette lignée, sans qu'Andrea Dovizioos n'enregistre de progrès notable. Il signe une pole position et sept podiums, mais ne retrouve pas le chemin de la victoire et termine le championnat au cinquième rang. Il ne conserve son poste au sein de l'équipe officielle Honda qu'en faisant appel à la justice pour faire prévaloir une clause de son contrat, alors que Honda se prépare à accueillir Casey Stoner qu'elle veut associer à Daniel Pedrosa. Les trois hommes forment une équipe inhabituelle en 2011, qui rappelle le trio Mick Doohan / Alex Criville / Shinichi Itoh aligné par Repsol Honda en 1995. Andrea Dovizioso défend sa place en se maintenant longtemps au troisième rang du championnat, alors que Stoner en prend la tête et que Pedrosa perd gros sur une blessure. L'Italien ne parvient toutefois pas à s'imposer malgré cinq podiums signés au Mans, à Silverstone, à Assen, au Mugello et à Brno. Alors que le HRC a quatre pilotes officiels, Dovizioso se bat généralement contre Marco Simoncelli alors que Casey Stoner et Dani Pedrosa apparaissent un cran au-dessus.

Pilote Yamaha (2012)[modifier | modifier le code]

Le 10 octobre, à trois Grands Prix de la fin de la saison, Andrea Dovizioso annonce son passage chez Yamaha après avoir couru pendant dix ans pour Honda. Il rejoindra en 2012 l'équipe Tech 3 avec un contrat d'un an[2], espérant intégrer l'équipe officielle d'Iwata en 2013. Il aura Cal Crutchlow comme coéquipier, qui avait signé un contrat de deux ans avec Tech 3. Lors des deux premiers GP de la saison (au Qatar et à Jerez), les deux pilotes Tech 3, Andrea Dovizioso et Cal Crutchlow, se montrent très performantes et ils se battent aux avants postes (Dovizioso finit les deux courses 5e), distançant largement le pilote Yamaha officiel Ben Spies. Néanmoins, le pilote britannique (Cal Crutchlow) se montre meilleur que Dovizioso et finit les deux GP devant lui La tendance s'inverse rapidement puisque Dovizioso signe 3 podiums en Catalogne, Aux Pays-Bas et en Allemagne (3e à chaque fois) et dépasse son équipier, qui n'a pas encore fini dans le top 3 d’un GP, au championnat. Dovi prouve, lors de la fin de la saison être un pilote d'exception sur une Yamaha M1 très performante. Néanmoins, le pilote annonce qu'il ne reconduira pas son contrat avec l'écurie française Tech3 étant donné qu'il signe avec l'écurie officielle Ducati pour la saison 2013. Lors du Grand Prix moto de Saint-Marin 2012, sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli; le numéro 4 semble en difficulté, cependant il entamera une belle remontée qui lui permettra de finir 4e, derrière l'espagnol Alvaro Bautista pour 0,003 secondes, et devant le stupéfiant Stefan Bradl.

Pilote Ducati (2013 - 2017)[modifier | modifier le code]

Andrea signe chez Ducati pour deux ans[3] à la suite de la signature de Valentino Rossi dans le Team Yamaha Factory. Après une saison d'adaptation à la Ducati en 2013, qui le verra tout de même faire une 4e place au Grand Prix de France et une 5e pla à domicile au Mugello et finir à la 8e du classement général, il fait une solide saison en 2014, obtenant 2 podium et trois 4e place, lui permettant d'atteindre une très encourageante 5e place du classement général à la suite de plusieurs podiums.

L'officialisation de l'arrivée en octobre 2013 de Gigi Dall'Igna (de), ex-responsable de la gestion sportive d'Aprilia Racing, en tant que nouveau directeur général de Ducati Corse[4], apporte un nouveau souffle pour Ducati. Après une saison 2014 de collecte de données en plus de résultats positifs, une nouvelle ère technique pleine de promesse arrive avec la présentation de la GP15. Plus ramassé, plus agile et doté d'un moteur toujours aussi performant, la GP15 permet à Andrea d'aligner trois 2e place pour les trois premières épreuves du championnat et d'être deuxième au classement général. À partir du Grand Prix de France, où il obtient déjà un 4e podium, les problèmes s'enchainent, les chutes et abandons s'accumulent et Andrea, hormis un podium au Grand Prix de Grande-Bretagne dans des conditions de course particulière, ne fera pas mieux que deux 5e place au Grand Prix Aragon et au Japon. A contrario, son nouveau coéquipier, Andrea Ianonne, ex-pilote Ducati Pramac, est monté en puissance toute l'année pour finir 5e du classement général et prendre ainsi le statut de premier pilote Ducati pour la saison 2016.

La saison 2016 se révélera néanmoins fructueuse pour le pilote italien qui fera preuve d'une grande régularité au cours de la saison en signant 2 pôles positions, 5 podiums et parvient à renouer avec le succès en obtenant une 2ème victoire en carrière au cours du Grand Prix de Malaisie marqué par une grande lutte avec son co-équipier Andrea Iannone qui finira par chuter, et le multi champion du monde Valentino Rossi. Il achève cette saison 2016 au 5ème rang, soit 2 places de plus par rapport à 2015.

2017 démarre sur les chapeaux de roues pour le pilote de Forlimpopoli avec une lutte dantesque pour la victoire au Grand Prix du Qatar face à Maverik Vinales où les 2 pilotes s'échangeront leurs positions plusieurs fois avant que le pilote espagnol ne prenne l'avantage sur Dovi en fin de course. Ce dernier achève sa course à la 2ème place.

Malgré une chute en Argentine, Andrea parvient à faire preuve d'une grande régularité lors des courses suivantes en enchaînant 3 courses dans le Top 6 et surtout en enchaînant un doublé victorieux avec une victoire à domicile au Mugello et une victoire en Catalogne, ce qui n'était plus arrivé à un pilote Ducati depuis le doublé victorieux Aragon-Japon réalisé par Casey Stoner en 2010. Il achève les 3 Grands Prix suivants en 5ème, 8ème et 6ème position.

Au Grand Prix d'Autriche 2017, s'élançant depuis la 2ème place de la grille derrière le poleman Marc Marquez, il se fait d'abord dépasser par son équipier Jorge Lorenzo, aillant pris un très bon départ, et se fait dépasser par Marquez. Au 9ème tour, Dovi profite d'une erreur de Lorenzo, aillant pris le 1er virage du circuit trop large, pour récupérer la 2ème position et se rapprocher de la 1ère place récupérée par Marquez. S'en suit une bataille homérique entre les 2 pilotes pour la victoire qui s'échangeront leurs positions plusieurs fois et dont les écarts entre les 2 resteront très faibles. Il faut attendre le dernier virage du Grand Prix pour découvrir le nom du vainqueur, en la personne de Dovizioso qui profite d'une erreur du pilote Honda parti trop large dans le dernier secteur pour remporter sa 3ème victoire de la saison, la 2ème consécutive pour son équipe sur cette épreuve.

Il signe sa quatrième victoire de la saison au Grand Prix de Grande-Bretagne après avoir dépassé Valentino Rossi dans les derniers tours et résisté au retour de Maverik Vinales dans le dernier tour du Grand Prix; sa cinquième victoire au Grand Prix du Japon et sa sixième victoire au Grand Prix de Malaisie devançant son coéquipier Jorge Lorenzo.

Carrière[modifier | modifier le code]

Andrea Dovizioso et sa Honda RCV, mai 2009.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

(Mise à jour après le Drapeau de la Catalogne Grand Prix moto de Catalogne 2017)

Sais Cat. Moto Course Vict Pod Pole M.tour Pts Class Titre
2001 125 cm3 Drapeau de l'Italie Aprilia RS 125 1 0 1 0 0 0 - -
2002 125 cm3 Drapeau du Japon Honda RS125R 16 0 0 0 0 42 16e -
2003 125 cm3 Drapeau du Japon Honda RS125R 16 0 4 1 0 157 5e -
2004 125 cm3 Drapeau du Japon Honda RS125RW 16 5 11 8 3 293 1er 1
2005 250 cm3 Drapeau du Japon Honda RS250RW 16 0 5 0 1 189 3e -
2006 250 cm3 Drapeau du Japon Honda RS250RW 16 2 11 2 4 272 2e -
2007 250 cm3 Drapeau du Japon Honda RS250RW 17 2 10 2 3 260 2e -
2008 MotoGP Drapeau du Japon Honda RC212V 18 0 1 0 0 174 5e -
2009 MotoGP Drapeau du Japon Honda RC212V 18 1 1 0 0 160 6e -
2010 MotoGP Drapeau du Japon Honda RC212V 18 0 7 1 1 206 5e -
2011 MotoGP Drapeau du Japon Honda RC212V 17 0 7 0 0 228 3e -
2012 MotoGP Drapeau du Japon Yamaha YZR-M1 18 0 6 0 0 218 4e -
2013 MotoGP Drapeau de l'Italie Ducati GP13 18 0 0 0 0 140 8e -
2014 MotoGP Drapeau de l'Italie Ducati GP14 18 0 2 1 0 187 5e
2015 MotoGP Drapeau de l'Italie Ducati GP15 18 0 5 1 0 162 7e
2016 MotoGP Drapeau de l'Italie Ducati GP16 18 1 5 2 1 171 5e
2017[N 1] MotoGP Drapeau de l'Italie Ducati GP17 17 6 2 0 2 261 2e
Total 262 13 79 18 13 2963 1

Par catégorie[modifier | modifier le code]

(Mise à jour après le Drapeau de la Catalogne Grand Prix moto de Catalogne 2017)

Cat. Année 1er GP 1er Podium 1re Victoire Courses Victoires Podiums Pole M.tour Points Titres
125 cm3 2001-2004 Drapeau de l'Italie ITA 2001 Drapeau de l'Afrique du Sud RSA 2003 Drapeau de l'Afrique du Sud RSA 2004 49 5 15 9 3 492 1
250 cm3 2005-2007 Drapeau de l'Espagne ESP 2005 Drapeau du Portugal POR 2005 Drapeau de la Catalogne CAT 2006 49 4 26 4 8 721 0
MotoGP Depuis 2008 Drapeau du Qatar QAT 2008 Drapeau de la Malaisie MAL 2008 Drapeau du Royaume-Uni GBR 2009 164 7 37 5 2 1750 0
Total 2001-? 262 13 79 18 13 2 963 1

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Année Cat. Moto 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Classement Points
2001 125 cm3 Aprilia JPN
RSA
SPA
FRA
ITA
Ab.
CAT
NED
GBR
GER
CZE
POR
VAL
PAC
AUS
MAL
BRA
NC 0
2002 125 cm3 Honda JPN
Ab.
RSA
10
SPA
Ab.
FRA
9
ITA
12
CAT
Ab.
NED
11
GBR
9
GER
13
CZE
21
POR
Ab.
BRA
13
PAC
Ab.
MAL
15
AUS
10
VAL
17
16e 42
2003 125 cm3 Honda JPN
5
RSA
2
SPA
9
FRA
3
ITA
4
CAT
Ab.
NED
10
GBR
2
GER
7
CZE
6
POR
8
BRA
6
PAC
3
MAL
13
AUS
Ab.
VAL
8
5e 157
2004 125 cm3 Honda RSA
1
SPA
4
FRA
1
ITA
4
CAT
2
NED
4
BRA
3
GER
4
GBR
1
CZE
2
POR
Ab.
JPN
1
QAT
2
MAL
2
AUS
1
VAL
2
1er 293
2005 250 cm3 Honda SPA
4
POR
2
CHN
2
FRA
3
ITA
8
CAT
3
NED
7
GBR
7
GER
4
CZE
6
JPN
6
MAL
Ab.
QAT
3
AUS
5
TUR
5
VAL
9
3e 189
2006 250 cm3 Honda SPA
3
QAT
2
TUR
3
CHN
2
FRA
2
ITA
3
CAT
1
NED
3
GBR
6
GER
4
CZE
2
MAL
2
AUS
4
JPN
4
POR
1
VAL
7
2e 272
2007 250 cm3 Honda QAT
5
SPA
1
TUR
3
CHN
3
FRA
2
ITA
4
CAT
3
GBR
1
NED
4
GER
5
CZE
2
RSM
Ab.
POR
2
JPN
2
AUS
3
MAL
11
VAL
4
2e 260
2008 MotoGP Honda QAT
4
SPA
8
POR
Ab.
CHN
11
FRA
6
ITA
8
CAT
4
GBR
5
NED
5
GER
5
USA
4
CZE
9
RSM
8
IND
5
JPN
9
AUS
7
MAL
3
VAL
4
5e 174
2009 MotoGP Honda QAT
5
JPN
5
SPA
8
FRA
4
ITA
4
CAT
4
NED
Ab.
USA
Ab.
GER
Ab.
GBR
1
CZE
4
IND
4
RSM
4
POR
7
AUS
6
MAL
Ab.
VAL
8
6e 160
2010 MotoGP Honda QAT
3
SPA
6
FRA
3
ITA
3
GBR
2
NED
5
CAT
14
GER
5
USA
4
CZE
Ab.
IND
5
RSM
4
ARA
Ab.
JPN
2
MAL
2
AUS
Ab.
POR
3
VAL
5
5e 206
2011 MotoGP Honda QAT
4
SPA
12
POR
4
FRA
2
CAT
4
GBR
2
NED
3
ITA
2
GER
4
USA
5
CZE
2
IND
5
RSM
5
ARA
Ab.
JPN
5
AUS
3
MAL
C
VAL
3
3e 228
2012 MotoGP Yamaha QAT
5
SPA
5
POR
4
FRA
7
CAT
3
GBR
19
NED
3
GER
3
ITA
3
USA
4
IND
3
CZE
4
RSM
4
ARA
3
JPN
4
MAL
13
AUS
4
VAL
6
4e 218
2013 MotoGP Ducati QAT
7
AME
7
ESP
8
FRA
4
ITA
5
CAT
7
P-B
10
ALL
7
USA
9
IND
10
RTC
7
GBR
Ab.
RSM
8
ARA
8
MAL
8
AUS
9
JPN
10
VAL
9
8e 140
2014 MotoGP Ducati QAT
5
AME
3
ARG
9
SPA
5
FRA
8
ITA
6
CAT
8
NED
2
GER
8
IND
7
CZE
6
GBR
5
RSM
4
ARA
Ab.
JAP
5
AUS
4
MAL
8
VAL
4
5e 187
2015 MotoGP Ducati QAT
2
AME
2
ARG
2
ESP
9
FRA
3
ITA
Ab.
CAT
Ab.
NED
12
GER
Ab.
IND
9
CZE
6
GBR
3
RSM
8
ARA
5
JAP
5
AUS
13
MAL
Ab.
VAL
7
7e 162
2016 MotoGP Ducati QAT
2
ARG
13
AME
Ab.
SPA
Ab.
FRA
Ab.
ITA
5
CAT
7
NED
Ab.
GER
3
AUT
2
CZE
Ab.
GBR
6
RSM
6
ARA
11
JAP
2
AUS
4
MAL
1
VAL
7
5e 171
2017[N 1] MotoGP Ducati QAT
2
ARG
Ab.
AME
6
SPA
5
FRA
4
ITA
1
CAT
1
NED
5
GER
8
CZE
6
AUT
1
GBR
1
RSM
3
ARA
7
JAP
1
AUS
13
MAL
1
VAL
2e* 261

(*Saison en cours)

Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras - Pole position
Italiques - Meilleur tour en course

Palmarès[modifier | modifier le code]

Victoires en 125 cm3[modifier | modifier le code]

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2004 Drapeau de l'Afrique du Sud Grand Prix moto d'Afrique du Sud Phakisa Freeway Welkom
Drapeau de la France Grand Prix moto de France Circuit Bugatti Le Mans
Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix moto de Grande-Bretagne Donington Park Castle Donington
Drapeau du Japon Grand Prix moto du Japon Circuit de Motegi Motegi
Drapeau de l'Australie Grand Prix moto d'Australie Circuit de Phillip Island Phillip Island

Victoires en 250 cm3[modifier | modifier le code]

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2006 Drapeau de la Catalogne Grand Prix moto de Catalogne Circuit de Catalogne Barcelone
Drapeau du Portugal Grand Prix moto du Portugal Circuit d'Estoril Estoril
2007 Drapeau de l'Espagne Grand Prix moto d'Espagne Circuit permanent de Jerez Jerez de la Frontera
Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix moto de Grande-Bretagne Donington Park Castle Donington

Victoires en MotoGP[modifier | modifier le code]

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2009 Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix moto de Grande-Bretagne Donington Park Castle Donington
2016 Drapeau de la Malaisie Grand Prix moto de Malaisie Circuit international de Sepang Sepang
2017 Drapeau de l'Italie Grand Prix moto d'Italie Circuit du Mugello Mugello
Drapeau de la Catalogne Grand Prix moto de Catalogne Circuit de Catalogne Barcelone
Drapeau de l'Autriche Grand Prix moto d'Autriche Circuit de Spielberg Spielberg
Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix moto de Grande-Bretagne Circuit de Silverstone Silverstone
Drapeau du Japon Grand Prix moto du Japon Circuit de Motegi Motegi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Saison en cours

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ducati MotoGP Team - Andrea Dovizioso », sur www.ducati.fr (consulté le 14 décembre 2015)
  2. Officiel : Andrea Dovizioso rejoint Tech3 en 2012, sur automoto365.com, mis en ligne le 10 octobre 2011
  3. « Moto GP : Dovizioso rejoint le team officiel Ducati », sur www.moto-net.com (consulté le 14 décembre 2015)
  4. « Gigi Dall'Igna officiellement nommé Directeur Général de Ducati Corse », sur AcidMoto.ch (consulté le 15 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices dans des bases relatives au sport : As • MotoGPVoir et modifier les données sur Wikidata