Alain Houpert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Houpert
Image illustrative de l'article Alain Houpert
Fonctions
Sénateur de la Côte-d'Or
En fonction depuis le
(8 ans, 8 mois et 22 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Conseiller Municipal de Dijon
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 19 jours)
Élection 29 mars 2014
Conseiller général de la Côte-d'Or
Élu dans le canton de Grancey-le-Château-Neuvelle

(16 ans et 2 mois)
Prédécesseur Michel Roussel
Successeur Marie-Claude Lhomme
Maire de Salives

(18 ans, 9 mois et 11 jours)
Successeur Charles Schneider
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Dijon (Côte-d'Or)
Parti politique LR
Profession Médecin radiologue

Alain Houpert, né le à Dijon (Côte-d'Or), est un homme politique français. Il est sénateur de la Côte-d'Or depuis le , membre groupe Les Républicains du Sénat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Houpert est né le à Dijon. Il suit des études secondaires et supérieures en médecine dans cette même ville. Résident à Salives, il y exerce à Dijon la profession de médecin radiologue.

Auditeur IHEDN 2010-2011: http://www.ihedn.fr/userfiles/file/actualites/Liste_auditeurs_sessions_nationale_2010.pdf

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Maire de Salives[modifier | modifier le code]

Alain Houpert est élu conseiller municipal de Salives lors des élections municipales françaises de 1983, puis maire en 1995 jusqu'à son élection comme conseiller municipal de Dijon en 2014.

Conseiller général de la Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

Alain Houpert est élu conseiller général de la Côte-d'Or du canton de Grancey-le-Château-Neuvelle lors des élections cantonales françaises de 1998. Réélu en 2004, il est nommé vice-président délégué du conseil général de la Côte-d'Or. Il est alors membre de la deuxième commission, dédiée à l'Aménagement du Territoire, de l’Agriculture, et du Développement durable. Alain Houpert est élu en 1998 jusqu'en 2015 à la présidence du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement de la Côte-d'Or. Il quitte son mandat de Conseiller général de la Côte d'Or en 2014 après les élections municipales laissant place à sa suppléante Marie-Claude Lhomme.

Échec à la mairie de Dijon[modifier | modifier le code]

À la suite d'une campagne d'investiture qualifiée par la presse locale de "guerre fratricide à droite", Alain Houpert remporte l'investiture UMP face au jeune conseiller général Emmannuel Bichot[1]. Il est battu au second tour avec 34,02 % des voix[2].

Sénateur de la Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

Alain Houpert est élu le 21 septembre 2008 sénateur de la Côte-d'Or, sous l'étiquette divers droite. Il est membre du groupe Les Républicains au Sénat. Il siège à la Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire. Il est réélu le 28 septembre 2014.

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire française de la droite et du centre de 2016[3].

Le 2 mars 2017, dans le cadre de l'affaire Fillon, il lâche le candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle[4].

Au Sénat[modifier | modifier le code]

  • Membre de la Commission d'enquête sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé
  • Membre de la Commission d'information auprès de l'installation nucléaire de base secrète du CEA / Valduc
  • Membre du Comité d'orientation du centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]