8e armée (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 8e armée.

La 8e armée (en allemand :8. Armee) était une armée (regroupement d'unités) de l'Armée de terre allemande (Heer) au sein de la Deutsches Heer pendant la Première Guerre mondiale puis au sein de la Wehrmacht lors de la Seconde Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, la 8e armée de l'Empire allemand (de) est en poste en Prusse-Orientale en défense contre une attaque attendue russe(19e plan). Après la bataille décousue de Gumbinnen, le commandant de la 8e armée, le Generaloberst Maximilian von Prittwitz, ordonne la retraite. Cette manœuvre entraîne son remplacement par le Generalfeldmarschall Paul von Hindenburg, avec Erich Ludendorff en tant que chef d'état-major.

Sous son nouveau commandement, la 8e armée remporte la bataille de Tannenberg en août 1914 et celle des lacs de Mazurie en septembre. Après ces succès, la plus grande partie de son effectif et de son état-major sont transférés à la 9e armée dans le sud de la Pologne tandis que Hindenburg est promu commandant en chef des forces allemandes du front de l'Est. Après une courte transition,la 8e armée reçoit un nouveau commandant, Otto von Below.

1915[modifier | modifier le code]

En février 1915, les 8e et 9e armées remportent la seconde bataille des lacs de Mazurie. En avril, la 8e armée conduit une offensive en Courlande destinée à faciliter celle de Gorlice-Tarnów dans le sud de la Pologne. Avec l'avance du front, la 8e armée est temporairement rebaptisée armée du Niémen et son quartier général transféré de Tilsit à Šiauliai puis à Lyck (Ełk).

1916-1917[modifier | modifier le code]

La 8e armée poursuit une guerre de position en Lettonie. Le 1er avril 1916, elle transfère son quartier général à Mitau (Jelgava). En janvier 1917, elle repousse une offensive russe lors des batailles de l'Aa. En septembre 1917, elle remporte la bataille de Riga (en) et s'empare de la cité lettone.

1918[modifier | modifier le code]

En février-mars 1918, la 8e armée participe à l'opération Faustschlag (Coup de poing) contre une armée russe totalement désorganisée et avance jusqu'à Narva. Le régime soviétique est obligé de signer le traité de Brest-Litovsk qui laisse les régions baltes sous tutelle allemande. La 8e armée est maintenue comme force d'occupation avec trois commandements :

  • Generalkommando 68 à Reval (Tallinn) - Generalleutnant Adolf von Seckendorff
  • Generalkommando 60 à Dorpat (Tartu) - Generalleutnant Ludwig von Estorff
  • Generalkommando 67 à Dünaburg (Daugavpils) - Generalleutnant Reinhard von Scheffer-Boyadel

Le 12 janvier 1919, la 8e armée est ramenée à Königsberg pour y être dissoute.

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
2 août 1914 Maximilian von Prittwitz
22 août 1914 Paul von Hindenburg
18 septembre 1914 Richard von Schubert
8 octobre 1914 Hermann von François
7 novembre 1914 Otto von Below
3 octobre 1916 Max von Fabeck
22 octobre 1916 Bruno von Mudra
2 janvier 1917 Friedrich von Scholtz
22 avril 1917 Oskar von Hutier
12 décembre 1917 Günther von Kirchbach
31 juillet 1918 Hugo von Kathen

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La 8. Armee est activée le 1er août 1939 avec le général Johannes Blaskowitz aux commandes. Ses premières actions se passe en Pologne où elle participe à de lourds combats au cours de la Bataille de la Bzura.

La 8. Armee a ensuite été réorganisée en la 2. Armee pour l'invasion de la France.

La 8. Armee est reformée le 22 août 1943 à partir de l'Armee-Abteilung Kempf, affecté sur le front de l'Est.

Le commandement est aussi connu en tant que Armeegruppe Wöhler commandant divers Armées roumaines et hongroises entre mars et décembre 1944.

La 8. Armee a été impliquée dans la défense de la Hongrie et l'Autriche.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
26 août 1939 - 20 octobre 1939 Generaloberst Johannes Blaskowitz
22 août 1943 - 22 décembre 1944 General der Infanterie Otto Wöhler
22 décembre 1944 - 28 décembre 1944 General der Panzertruppen Ulrich Kleemann
28 décembre 1944 - 8 mai 1945 General der Gebirgstruppe Hans Kreysing


Chefs d'état-major[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
26 août 1939 - 20 octobre 1939 Generalleutnant Hans-Gustav Felber
22 août 1943 - 15 mai 1944 Generalleutnant Dr. phil. Hans Speidel
15 mai 1944 - 30 décembre 1944 Generalmajor Hellmuth Reinhardt
30 décembre 1944 - 8 mai 1945 Generalmajor Karl Klotz

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

21 août 1943
20 novembre 1943
26 décembre 1943
15 avril 1944
15 mai 1944
15 juin 1944
15 juillet 1944
31 août 1944
13 octobre 1944
26 novembre 1944
31 décembre 1944
1er mars 1945
12 avril 1945
30 avril 1945

Références[modifier | modifier le code]

Source
Liens externes