11e armée (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La 11e armée (en allemand:11. Armee) était une armée (regroupement d'unités) de l'Armée de terre allemande (Heer) au sein de la Deutsches Heer pendant la Première Guerre mondiale puis au sein de la Wehrmacht lors de la Seconde Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La XIe armée est formée au début de 1915. Elle a brièvement combattu sur le front occidental pendant la bataille d'Ypres tenant la ligne contre les attaques alliées. Le 22 avril, elle est transférée et placée avec la IVe Armée autrichienne sous les ordres de August von Mackensen derrière le fossé Gorlice-Tarnow, au sud de la Vistule.
En juillet 1915, la XIe armée avance en territoire russe dans une offensive générale allemande. Elle continue à se battre sur le front de l'Est. Après l'armistice de 1917, elle est redéployée vers le front occidental et prend part à l'offensive allemande du printemps 1918. Après la capitulation allemande en novembre 1918, la XIe Armée est dissoute.

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
9 mars 1915 - 16 avril 1915 General der Infanterie Max von Fabeck
16 avril 1915 - 23 septembre 1915 Generaloberst August von Mackensen
23 septembre 1915 - 24 mars 1916 General der Artillerie Max von Gallwitz
24 mars 1916 - 5 juin 1917 Generalleutnant Arnold von Winckler
5 juin 1917 - 11 novembre 1918 General der Infanterie Kuno Arndt von Steuben

Chefs d'état-major[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
9 mars 1915 - 23 septembre 1915 Oberst Hans von Seeckt
23 septembre 1915 - 24 mars 1916 Oberst Marquard
24 mars 1916 - 22 novembre 1916 Oberstleutnant Völkers
22 novembre 1916 - 10 février 1917 Oberstleutnant Walther Reinhardt
10 février 1917 - 17 juin 1918 Oberstleutnant Kirch
17 juin 1918 - 30 septembre 1918 Oberstleutnant Lämmerhirt
30 septembre 1918 - 11 novembre 1918 Oberstleutnant Kirch

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La XIe Armée est formée le 5 octobre 1940 en tant que Kommandostab Leipzig; à partir du 23 avril 1941, il est renommé Kommandostab München. Du 24 mai au 22 juin 1941, la XIe Armée est aussi connue comme berkommando der Truppen des deutschen Heeres in Rumänien. Après avoir participé à la libération de la Bessarabie, la XIe Armée conquiert la Crimée et capture la ville de Sébastopol.

En juin 1942, Hitler fait transporter la XIe Armée de von Manstein sur le front de Léningrad et lui confie l'opération Nordlicht, qui doit commencer le 14 septembre, dont l'objectif principal est la prise de Léningrad.

Carte de l'avancée maximale du front soviétique.
L'avancée maximale du front soviétique lors de l'offensive de Siniavine.

En août, les russes lancent une attaque afin de réduire le Col de bouteille. La XIe Armée est lancée en contre-attaque permettant l'encerclement de la 2e armée de choc soviétique et le 15 octobre. Les 5 divisions d'infanterie, 2 divisions de la Garde et 6 brigades d'infanterie indépendantes présentes dans la poche sont détruites ou capturées. Au total les allemands font 12 400 prisonniers, et capturent 193 canons et 244 chars.

En novembre, Hitler décide de l'envoyer en renfort sur le front de Stalingrad. Elle est restructurée en Heeresgruppe Don (Groupe d'armée Don) le 21 novembre 1942 et participe à la bataille de Stalingrad.

La XIe Armée est réformée le 26 janvier 1945 à partir des éléments du personnel de l'Oberkommando Oberrhein (dans certaines sources, cette seconde formation est répertorié comme Armeegruppe Steiner ou Armee-Abteilung Steiner). Elle a mené l'opération Sonnenwende (Opération Solstice) en février 1945, une contre-offensive infructueuse du secteur de Stargard pour émousser le fer de lance soviétique visant Berlin. Plus tard, le même mois, le quartier général de la 11. Armee est mis à la disposition du Heeresgruppe Weichsel sans troupes assignées.

Elle est reconstituée le 2 avril 1945 pour mener une attaque sur Kassel afin d'ouvrir un corridor pour l'Heeresgruppe B qui a été encerclé dans la poche de la Ruhr. Après avoir lancé quelques petites contre-attaques contre l'avancée de la 3e armée américaine, la XIe Armée se retire sur les montagnes du Harz, où, après de violents combats, le général Walther Lucht et son personnel se rendent le 23 avril 1945.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
25 octobre 1940 - 12 septembre 1941 Generaloberst Eugen Ritter von Schobert
13 septembre 1941 - 21 novembre 1942 Generalfeldmarschall Erich von Manstein
Reformation
Janvier 1945 - 5 mars 1945 SS-Obergruppenführer Felix Steiner
5 mars 1945 - 2 avril 1945 ??  ??
2 avril 1945 - 8 avril 1945 General der Infanterie Otto Hitzfeld
8 avril 1945 - 23 avril 1945 General der Artillerie Walther Lucht

Chefs d'état-major[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
5 octobre 1940 - 1er avril 1942 Generalmajor Otto Wöhler
1er avril 1942 - 12 mai 1942  ??  ??
12 mai 1942 - 21 novembre 1942 Generalmajor Friedrich Schulz
Reformation
1er février 1945 - 23 avril 1945 Oberst Fritz Estor

Zone d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Allemagne : Octobre 1940 - Mai 1941
  • Front de l'Est, secteur Sud : Juin 1941 - Septembre 1942
  • Front de l'Est, secteur Nord : Septembre 1942 - Novembre 1942
  • Est de la Poméranie : Janvier 1945 - Mars 1945
  • Front de l'Ouest : Avril 1945

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

3 septembre 1941
  • A la disposition de la 11. Armee
    • 170. Infanterie-Division
    • 50. Infanterie-Division
    • SS-Division Leibstandarte SS “Adolf Hitler”
  • LIV. Armeekorps
    • 72. Infanterie-Division
    • 73. Infanterie-Division
  • XXX. Armeekorps
    • 46. Infanterie-Division
    • 22. Infanterie-Division
  • XXXXIX. Gebirgs-Armeekorps
    • 2. Gebirgs-Division
    • 4. Gebirgs-Division
  • 3e Armée roumaine (subordonnée à la 11. Armee)
  • Corps de montage roumain
    • 1e Brigade de montage roumaine
    • 2e Brigade de montage roumaine
    • 4e Brigade de montage roumaine
  • Corps de cavalerie roumain
    • 5e Brigade de cavalerie roumaine
    • 6e Brigade de cavalerie roumaine
    • 8e Brigade de cavalerie roumaine
2 janvier 1942
  • A la disposition de la 11. Armee
    • 18e division d'infanterie roumaine
  • LIV. Armeekorps
    • 22. Infanterie-Division
    • 132. Infanterie-Division
    • 24. Infanterie-Division
    • 50. Infanterie-Division
  • XXX. Armeekorps
    • 1ere Brigade de montage roumaine
    • 2/3 72. Infanterie-Division
  • XXXXII. Armeekorps
    • 170. Infanterie-Division
    • 46. Infanterie-Division
    • 1/3 72. Infanterie-Division
    • 1/3 73. Infanterie-Division
    • Régiment motorisé roumain
  • Corps de montage roumain (subordonné au XXXXII. Armeekorps)
    • 4e Brigade de montage roumaine
    • 8e Brigade de cavalerie roumaine
    • 3e régiment motorisé roumain
22 avril 1942
  • A la disposition de la 11. Armee
    • 72. Infanterie-Division
    • 2/3 10e division d'infanterie roumaine
    • 22. Panzer-Division
    • 2/3 19e division d'infanterie roumaine
    • VII Corps roumain
  • LIV. Armeekorps
    • 22. Infanterie-Division
    • 18e division d'infanterie roumaine + 1/3 10e division d'infanterie roumaine
    • 24. Infanterie-Division
    • 1e Brigade de montage roumaine
    • Corps de montage roumain
    • Gruppe Schröder (Küstenschutz)
    • 4e division de montage roumaine
  • XXX. Armeekorps
    • 170. Infanterie-Division
    • 132. Infanterie-Division
    • 3e régiment de cavalerie roumain
    • 50. Infanterie-Division
    • 28. leichte Infanterie-Division
  • XXXXII. Armeekorps
    • 46. Infanterie-Division + 1/3 19e division d'infanterie roumaine
    • 8e division de cavalerie roumaine
    • 170. Infanterie-Division + 1/3 73. Infanterie-Division
  • Befehlshaber d. Landengen
    • Régiment motorisé roumain
    • Landesschützen-Bataillon 286
24 juin 1942
  • A la disposition de la 11. Armee
    • Befehlshaber d. Landengen
  • LIV. Armeekorps
    • 1/3 46. Infanterie-Division
    • 1/3 132. Infanterie-Division + 1/3 46. Infanterie-Division
    • 24. Infanterie-Division
    • 22. Infanterie-Division + 1/3 73. Infanterie-Division
    • 50. Infanterie-Division + 1/3 46. Infanterie-Division
    • 4e division de montage roumaine
  • Corps de montagne roumain
    • 18e division d'infanterie roumaine
    • 1e division de montage roumaine
  • XXX. Armeekorps
    • 72. Infanterie-Division
    • 170. Infanterie-Division
    • 28. leichte Infanterie-Division + 1 Regiment 213. Sicherungs-Division + 1 Regiment 444. Sicherungs-Division
    • 1/3 125. Infanterie-Division
    • Stab Schröder with 1 Regiment 444. Sicherungs-Division
  • Gruppe Mattenklott (XXXXII. Armeekorps)
    • Gruppe Ritter (Küstenschutz)
    • 8e division de cavalerie roumaine
    • 10e division d'infanterie roumaine
    • 19e division d'infanterie roumaine
    • Régiment motorisé roumain
    • 22. Panzer-Division
    • 1/3 132. Infanterie-Division
19 février 1945
  • A la disposition de la 11. Armee
    • Kampfgruppe 163. Infanterie-Division
  • Stellvertretendes II. Armeekorps
    • 9. Fallschirmjäger-Division
    • Gruppe Denecke
    • Kommandant Verteidigungsbereich Stettin
    • Kommandant Verteidigungsbereich Swinemünde
  • XXXIX. Panzerkorps
    • Panzer-Division “Holstein”
    • 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “Wallonien”
    • 10. SS-Panzer-Division “Frundsberg”
    • 4. SS-Polizei-Panzergrenadier-Division
  • III. (germ.) SS-Panzerkorps
    • 27. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “Langemark”
    • 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division “Nordland”
    • Gruppe Voigt
    • 23. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division “Nederland” (niederlandische Nr. 1)
    • 281. Infanterie-Division
  • Korpsgruppe Munzel
    • Führer-Begleit-Division
    • Führer-Grenadier-Division
  • X. SS-Armeekorps
    • Divisionsstab z.b.V. 402
    • 5. Jäger-Division
  • Korps Tettau (Division z.b.V. 604)
    • Eins. Division Bärwalde
    • Eins. Division Köslin
12 avril 1945
  • LXVI. Armeekorps
    • Kampfgruppe 116. Panzer-Division
    • Kampfgruppe 9. Panzer-Division
    • SS-Brigade “Westfalen”
    • 277. Volks-Grenadier-Division
  • Stellvertretendes IX. Armeekorps
    • Kampfgruppe 326. Volks-Grenadier-Division
    • Kampfgruppe 26. Volks-Grenadier-Division
  • LXVII. Armeekorps
    • Kampfgruppe Großkreuz
    • Kampfgruppe Heidenreich
    • Kampfgruppe Ettner
    • Kampfgruppe Feller

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]