Groupe d'armées Dumitrescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Armeegruppe Dumitrescu)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le groupe d'armées Dumitrescu (en allemand : Armeegruppe Dumitrescu ; en roumain Grupul de armată Dumitrescu) est une unité temporaire de la Heer (armée de Terre) de la Wehrmacht, rattachée au groupe d'armées Ukraine du Sud et formée en avril 1944 à partir de la 6e armée allemande et de la 3e armée roumaine. Son commandant, le général Petre Dumitrescu ayant ouvert le front aux soviétiques aux Soviétiques le , ce groupe d'armée se défait : ayant perdu 8 300 tués, 25 000 blessés et 25 avions, Dumitrescu est, pour quelques heures, remplacé par Ilie Șteflea, un fidèle du maréchal Antonescu, allié d'Hitler, le jour même de l'arrestation du dictateur ()[1]. Du 20 au 23 août l'Armée rouge avance d'une cinquantaine de kilomètres, créant assez de panique dans l'état-major roumain pour permettre au roi Michel Ier, le d'arrêter et destituer Antonescu, tandis qu'à Stockholm, l'ambassadeur roumain Frederic Nanu et son attaché Neagu Djuvara, demandent l'armistice aux Alliés, concrètement à l'ambassadrice soviétique Alexandra Kollontaï[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandant[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
7 avril 1944 - 22 août 1944 General de armată Petre Dumitrescu

Chef d'état-major (Chef des Generalstabes)[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
? ? ?

Officiers d'opérations (1. Generalstabsoffizier (Ia))[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
? ? ?

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Ukraine: Avril 1944 - Août 1944

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

7 avril 1944 - 22 août 1944

Références[modifier | modifier le code]

  1. Johannes Frießner : Verratene Schlachten, die Tragödie der deutschen Wehrmacht in Rumänien ("Batailles trahies, la tragédie de la Wehrmacht en Roumanie"), éd. Holsten-Verlag, Leinen 1956.
  2. Alexandru Duțu, Mihai Retegan, Marian Ștefan, (ro) România în al doilea război mondial (« La Roumanie dans la Seconde guerre mondiale »), éd. « Magazin istoric », juin 1991.