RAIPON

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
RAIPON
Association des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient de la Fédération de Russie
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association de défense de peuples indigènes
Zone d’influence Russie
Fondation
Fondation
Identité
Siège Moscou
Président Grigory Petrovitch Ledkov (ru)
Membres 40 peuples du Nord, de Sibérie et d'Extrême-Orient russes
Site web raipon.info

L'Association des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient de la Fédération de Russie (en russe : Ассоциация коренных малочисленных народов Севера, Сибири и Дальнего Востока Российской Федерации - АКМНСС и ДВ РФ), ou RAIPON (de l'anglais : Russian Association of Indigenous Peoples of the North), est un organisme non gouvernemental russe dont le but est de protéger les droits de l'Homme et de promouvoir les intérêts des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient russes. Elle a été fondée en 1990 au Premier Congrès des Peuples du Nord.

Liste des peuples et ethnies de RAIPON[modifier | modifier le code]

Elle regroupe 40 peuples ou groupes ethniques au 1er janvier 2010 (l'ethnonyme donné est la version russe administrative reconnue) :

Historique[modifier | modifier le code]

Grigory Ledkov, président de RAIPON depuis mars 2013.

RAIPON a été fondée en 1990 au Premier Congrès des Peuples de Nord, et enregistrée sous le nom d'"Association des Peuples du Nord de l'URSS". Elle était initialement dirigée par l'écrivain nivkhe Vladimir Sangi (ru). Elle a été réenregistrée en 1993 comme mouvement politique et social sous le nom d'« Association des petits peuples indigènes du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient de la Fédération de Russie » et l'auteur khanty Yeremey Aïpin (ru) devint son président. Par la suite, ce dernier fut remplacé par Sergueï Kharyuchi (ru), qui était également le président de la Douma de Iamalie; Sergueï Kharyuchi a ensuite été réélu président de RAIPON en 2001, 2005 et 2009. En 1999, RAIPON reçut le statut d'ONG russe de la part du Ministère de la Justice, ce qui entre autres rend ses représentants éligibles à la Chambre Civile de la Fédération de Russie (en) - où Pavel Soulyandziga, vice-président de RAIPON de longue date, eut un mandat en 2012.

En novembre 2012, le Ministère de la Justice russe suspendit les activités de l'association au motif que ses statuts étaient en conflit avec la loi russe[1]. En mars 2013, elle reçut l'autorisation de reprendre ses activités[2], et Grigory Petrovich Ledkov (ru) fut élu président de l'association; Ledkov siège également à la Douma de Russie.

Structure[modifier | modifier le code]

La plus haute autorité de RAIPON est le Congrès des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient russes, qui se réunit tous les quatre ans. Entre ces congrès, la direction est confiée au Président et au Conseil de Coordination. L'association possède des bureaux régionaux qui fonctionnent de manière autonome. Le siège de l'association se trouve à Moscou.

Actions[modifier | modifier le code]

L'association intervient dans plusieurs domaines. Ses actions se déclinent comme suivant :

  • elle suit le cadre légal et juridique qui concerne les membres de RAIPON, promeut des lois favorables aux populations indigènes auprès de la Douma, et assiste les peuples dans leurs différends juridiques ;
  • elle organise des formations juridiques pour les peuples indigènes et publie des fascicules méthodiques ;
  • elle diffuse des informations pour améliorer la visibilité des peuples autochtones ;
  • elle coopère avec les organes fédéraux et régionaux ;
  • elle intervient auprès des jeunes générations des peuples autochtones ;
  • elle est en relation avec des organismes internationaux[3].

L'association représente 40 peuples, soit 250 000 personnes (44 % des populations de l'Arctique)[4]. Elle a ainsi acquis depuis sa fondation la reconnaissance d'organismes internationaux, ce qui lui donne un poids certain, grâce auquel elle peut défendre efficacement les populations autochtones, notamment en ce qui concerne les terres et ressources de l'Arctique, traditionnellement l'apanage de ces peuples. Cette lutte a lieu principalement dans le cadre juridique[5].

Relations extérieures[modifier | modifier le code]

RAIPON est membre permanent du Conseil de l'Arctique[6], et a un statut particulier consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies[7]. Elle a un rôle actif auprès de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, et collabore avec le Gouvernement et les administrations russes. L'association a été nominée en 1999 au Palmarès mondial des 500 de l'UNEP en récompense de ses actions de défense de la nature en Russie[8].

Anciens dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Dmitri Berejkov, ancien vice-président. En 2013, il a été arrêté à Tromsø par la police norvégienne sous mandat de la police russe, avant d'être finalement libéré[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Une organisation indigène russe suspendue, sur Survival France, 25 novembre 2012.
  2. Succès : reprise de l’activité d’une organisation indigène russe, sur Survival France, 27 mars 2013.
  3. (ru)Principales activités de l'association, sur le site officiel.
  4. Rapport d'information n° 684 (2013-2014) de M. GATTOLIN au nom de la Commission des Affaires Européennes, D. L'EXPRESSION DES PEUPLES DE L'ARCTIQUE, 2 juillet 2014.
  5. Le
 gouvernement
 russe
 a
 dissous RAIPON, Dmitry Berezhkov, vice-président du RAIPON
  6. Géopolitique de l'Arctique, sur le site Under the Pole.
  7. Statut consultatif des ONG auprès de l'ECOSOC, sur GITPA.
  8. (en)UNEP, sur ourplanet.com, juin 1999.
  9. (en)Dmitri libéré de prison, Barents Observer, 15 juin 2013.

Sources[modifier | modifier le code]