Équipe de France de handball masculin au Championnat du monde 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équipe de France de handball Championnat du monde 2013
Drapeau de la France

Fédération Fédération internationale de handball

Organisateur(s) Drapeau de l'Espagne Espagne
Participation(s) 15
Meilleure performance Médaille d'or, monde Champion en 1995,2001,2009,2011
Sélectionneur Drapeau : France Claude Onesta
Capitaine Jérôme Fernandez
Meilleur(s) buteur(s) Samuel Honrubia (30)
Équipe de France de handball

L'équipe de France handball aux Championnat du monde 2013 participe à ses 15e Championnat du monde lors de cette édition 2013 qui se tient en Espagne du 11 au .

L'équipe de France est qualifiée d'office pour le Championnat du monde 2013 en tant que tenante du titre (2011).

Elle est logiquement battue par la Croatie (23-30) en quart de finale après avoir terminé à la 2e place de la poule A au tour préliminaire derrière l'Allemagne (quatre victoires et une défaite) et puis après avoir gagné difficilement contre l'Islande (30-28) en huitième de finale.

Elle finit la compétition à la 6e place, son plus mauvais classement au Championnat du monde depuis 1999.

Matchs de préparation[modifier | modifier le code]

No  Date Lieu Adversaire Score Événement Buteurs pour la France
1 Drapeau : France Kindarena, Rouen Drapeau de la Lituanie Lituanie G 27-18 Qualifications du Championnat d'Europe 2014, 1er match -
2 Drapeau : Turquie Edip Burhan Spor Salonu, Mersin Drapeau de la Turquie Turquie G 33-20 Qualifications du Championnat d'Europe 2014, 2e match -
3 Drapeau : France Palais des sports Jauréguiberry, Toulon Flag of Argentina.svg Argentine G 26-10 Trophée FDJ (Amical) -
4 Drapeau : France Park&Suites Arena, Montpellier Flag of Argentina.svg Argentine G 27-20 Trophée FDJ (Amical) -

Contexte[modifier | modifier le code]

La compétition se déroule alors que l'« affaire des paris suspects » a éclaté quelques mois plus tôt. Ainsi, deux joueurs sont directement impliqués, Samuel Honrubia et Nikola Karabatic, mais leurs coéquipiers au Paris Saint-Germain et au Montpellier Agglomération Handball en sont également indirectement victime. D'ailleurs, à l'issue de la compétition, le , Nikola Karabatic démissionne de son club qui indique : « Le club a accepté, à titre exceptionnel et dans le cadre d'une volonté d'apaisement consécutive aux tensions nées de la procédure en cours, de libérer le joueur. »[1]. Le lendemain, il signe un contrat de cinq mois au Pays d'Aix Université Club handball (PAUC) [2] et rejoint ainsi son frère Luka, dont le licenciement à la suite de l'« affaire des paris suspects » est intervenu quelques mois plus tôt.

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif de l'Équipe de France au Championnat du monde 2013 en Suède du 11 au 27 janvier 2013[3]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Sél. Buts Club Depuis
Gardiens
12 GB Daouda Karaboué (1975-12-11) (37 ans) 143 0 Drapeau : France Fenix Toulouse Handball 2004
16 GB Thierry Omeyer (1976-11-2) (36 ans) 281 0 Drapeau : Allemagne THW Kiel 1999
Ailiers
19 ALD Luc Abalo (1984-9-6) (28 ans) 158 533 Drapeau : France Paris Saint-Germain Handball 2005
21 ALG Michaël Guigou (1982-01-28) (30 ans) 167 581 Drapeau : France Montpellier AHB 2002
11 ALG Samuel Honrubia (1986-7-5) (26 ans) 40 104 Drapeau : France Paris Saint-Germain Handball 2009
28 ALD Valentin Porte (1990-9-7) (22 ans) 0 0 Drapeau : France Fenix Toulouse Handball 2013
Arrières et demi-centres
18 ARG William Accambray (1988-4-8) (24 ans) 43 125 Drapeau : France Montpellier AHB 2009
4 ARD Xavier Barachet (1988-11-19) (24 ans) 54 109 Drapeau : Espagne BM Atlético de Madrid 2009
23 ARD Sébastien Bosquet (1979-2-24) (33 ans) 101 195 Drapeau : France US Dunkerque 2002
2 ARG Jérôme Fernandez Capitaine (1977-3-7) (35 ans) 344 1354 Drapeau : France Fenix Toulouse Handball 1997
13 DC Nikola Karabatic (1984-4-11) (28 ans) 222 827 Drapeau : France Montpellier AHB 2002
8 DC Daniel Narcisse (1979-12-16) (33 ans) 237 755 Drapeau : Allemagne THW Kiel 2000
17 ARG Timothey N'Guessan (1992-9-18) (20 ans) 0 0 Drapeau : France Chambéry Savoie Handball 2012
Pivots
25 P Grégoire Detrez (1981-5-22) (31 ans) 44 47 Drapeau : France Chambéry Savoie Handball 2005
20 P Cédric Sorhaindo (1984-6-7) (28 ans) 110 203 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2005
Défenseur
3 DÉF Didier Dinart (1977-1-18) (35 ans) 370 162 Drapeau : France Paris Saint-Germain Handball 1996
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Alain Quintallet
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Patrick Kersten
  • Drapeau : France Nicolas Fayet
Directeur Technique
  • Drapeau : France Philippe Bana

Légende
———

Dernière mise à jour: 12/01/2013 Consultez la documentation du modèle

Résultats[modifier | modifier le code]

Phase de groupe[modifier | modifier le code]

     Qualifiée pour les huitièmes de finale      Matches de classement
Groupe A (Granollers, Barcelone)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1 Drapeau d'Allemagne Allemagne 8 5 4 0 1 148 126 +22 +2
2 Drapeau de France France 8 5 4 0 1 154 124 +30 -2
3 Drapeau du Brésil Brésil 6 5 3 0 2 122 127 -5 +5
4 Drapeau de Tunisie Tunisie 6 5 3 0 2 123 123 0 -5
5 Drapeau d'Argentine Argentine 2 5 1 0 4 116 138 -22
6 Drapeau du Monténégro Monténégro 0 5 0 0 5 117 142 -25
12 janvier 20h45 Drapeau de France France 30 27 Drapeau de Tunisie Tunisie
13 janvier 19h30 Drapeau du Monténégro Monténégro 20 32 Drapeau de France France
15 janvier 20h45 Drapeau de France France 27 22 Drapeau du Brésil Brésil
16 janvier 20h45 Drapeau d'Argentine Argentine 23 35 Drapeau de France France
18 janvier 18h45 Drapeau de France France 30 32 Drapeau d'Allemagne Allemagne

20h45
France Drapeau de France 30 - 27
(13–14)
Drapeau de Tunisie Tunisie Palau d'Esports de Granollers, Granollers
Spectateurs : 4 500
Arbitrage : Drapeau : Espagne Raluy, Sabroso

Fernandez, Abalo 6

Rapport

Amine Bannour 7

Averti×3  Suspension×3

Averti×3  Suspension×7



19:30
Monténégro Drapeau du Monténégro 20 - 32
(11–17)
Drapeau de France France Palau d'Esports de Granollers, Granollers
Spectateurs : 5 200
Arbitrage : Drapeau : Croatie Gubica, Milosevic

Vasko Ševaljević 5

Rapport

Jérôme Fernandez 6

Averti×3  Suspension×3 Carton rouge×1

Averti×3  Suspension×1



20h45
France Drapeau de France 27 – 22
(12–5)
Drapeau du Brésil Brésil Palau d'Esports de Granollers, Granollers
Spectateurs : 3 400
Arbitrage : Drapeau : Espagne Raluy, Sabroso

Michaël Guigou 6

Rapport

Alexandro Pozzer 4

Averti×2


Averti×3  Suspension×4



20h45
Argentine Drapeau d'Argentine 23 – 35
(6–19)
Drapeau de France France Palau d'Esports de Granollers, Granollers
Spectateurs : 2 800
Arbitrage : Drapeau : Espagne García, Marin

Pablo Simonet 8

Rapport

Samuel Honrubia 7

Averti×3  Suspension×5

Averti×3  Suspension×4



16h00
France Drapeau de France 30 – 32
(16–16)
Drapeau d'Allemagne Allemagne Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 10 000
Arbitrage : Drapeau : Espagne García, Marín

Nikola Karabatic 8

Rapport

Patrick Groetzki 6

Averti×4  Suspension×4

Averti×3  Suspension×7


Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]


20h15
Islande Drapeau d'Islande 28 – 30
(14–15)
Drapeau de France France Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 7 000
Arbitrage : Drapeau : Macédoine Nikolov, Nachevski

Þórir Ólafsson 7

Rapport

Samuel Honrubia 7

Averti×3  Suspension×2

Averti×3


Quarts de finale[modifier | modifier le code]


21h30
France Drapeau de France 23 - 30
(12 - 13)
Drapeau de Croatie Croatie Pabellòn Prìncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 7 500
Arbitrage : Drapeau : Espagne Raluy, Sabroso

Cédric Sorhaindo 5

Rapport

Domagoj Duvnjak 9

Averti×4  Suspension×3

Averti×4  Suspension×3 Carton rouge×1

Double tenant du titre, les hommes de Claude Onesta n'ont pas su élever leur niveau de jeu face à une jeune et fringante équipe croate. Face à leurs meilleurs ennemis, les Français ont pourtant longtemps résisté, avec une défense retrouvée, mais c'est offensivement que ça a péché, les Experts ne scorant qu'à 23 reprises[4],[5],[6].

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Aucun joueur français ne fait partie de l'équipe-type du tournoi.

Buteurs[modifier | modifier le code]

Aucun joueur français ne termine parmi les 10 meilleurs buteurs de la compétition. Avec 30 buts marqués, Samuel Honrubia termine meilleur buteur de l'équipe.

Statistiques des buteurs[7]
Rang Joueur Tot. Tirs % Ch. 7m MJ Moy. Carton jaune Suspension Carton rouge Temps de jeu
1 Samuel Honrubia 30 36 83 % 22 23 7 4,3 0 1 0 h 40 min 37 s
2 Michaël Guigou 28 40 70 % 13 15 7 4,0 0 1 0 h 20 min 37 s
3 Nikola Karabatic 25 38 66 % 25 0 7 3,6 5 3 0 h 20 min 12 s
A compléter...

Gardiens de but[modifier | modifier le code]

Aucun joueur français ne termine parmi les 10 meilleurs gardiens de la compétition.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « N. Karabatic quitte Montpellier », sur L'Équipe, (consulté le 31 janvier 2013)
  2. « Aix recrute son parrain Nikola Karabatic », sur handnews.fr,
  3. « Effectif de l'Équipe de France au Championnat du monde 2013 », sur Site officiel de la Fédération Internationale de Handball, (consulté le 6 septembre 2017)
  4. « Voilà c'est fini... », sur handzone.net, (consulté le 26 septembre 2027)
  5. « La France n'est plus championne du monde de handball », sur Le Monde.fr, (consulté le 26 septembre 2027)
  6. « Fin de l'aventure pour les Bleus », sur L'Equipe.fr, (consulté le 26 septembre 2027)
  7. [PDF](en) « Statistiques cumulées de l'équipe de France au Championnat du monde 2013 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté en 6 septembre2017)

Navigation[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]