Équipe de France masculine de handball au Championnat du monde 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Équipe de France M au Championnat du monde 2011
Drapeau de la France

Fédération Fédération française de handball

Organisateur(s) Drapeau de la Suède Suède
Participation(s) 14e
Meilleure performance Médaille d'or, monde Champion en 1995, 2001, 2009
Sélectionneur Drapeau : France Claude Onesta
Capitaine Jérôme Fernandez

Résultat Médaille d'or, monde Vainqueur
Meilleur(s) buteur(s) Nikola Karabatic, 51 buts
Équipe de France

Cet article décrit le parcours de l'équipe de France masculine de handball au Championnat du monde 2011 qui se tient en Suède du 13 au . Il s'agit de sa 14e participation de la France à un Championnat du monde dont elle est tenant du titre.

La France a conservé son titre en gagnant ce championnat en finale contre l'équipe du Danemark, sur le score de 37 buts à 35 après prolongation (31-31 à la fin du temps réglementaire). Elle est devenue ainsi la troisième équipe à gagner deux championnats du monde consécutivement après la Suède et la Roumanie.

Phase de préparation[modifier | modifier le code]

Les Experts se sont retrouvés le 2 janvier à Capbreton pour un stage de 6 jours. Ils ont ensuite participé au 24e tournoi de Paris Île-de-France :

L'équipe a enfin rejoint la Suède le 12 janvier.

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif de l'Équipe de France au Championnat du monde 2011 en Suède du 13 au 30 janvier 2011[3]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Sél. Buts Club Depuis
2 ARG Jérôme Fernandez Capitaine (1977-3-7) (33 ans) 305 1209 Drapeau : Allemagne THW Kiel 1997
3 DÉF Didier Dinart (1977-1-18) (33 ans) 331 154 Drapeau : Espagne BM Ciudad Real 1996
4 ARD Xavier Barachet (1988-11-19) (22 ans) 17 23 Drapeau : France Chambéry SH 2009
6 P Bertrand Gille (1978-3-24) (32 ans) 233 716 Drapeau : Allemagne HSV Hambourg 1997
9 ALD Guillaume Joli (1985-03-27) (25 ans) 39 102 Drapeau : Espagne BM Valladolid 2006
11 ALG Samuel Honrubia (1986-7-5) (24 ans) 5 14 Drapeau : France Montpellier AHB 2009
12 GB Daouda Karaboué (1975-12-11) (35 ans) 106 0 Drapeau : France Fenix Toulouse Handball 2004
13 DC Nikola Karabatic (1984-04-11) (26 ans) 162 688 Drapeau : France Montpellier AHB 2002
15 DC Franck Junillon Symbol support vote.svg (1978-11-28) (32 ans) 92 121 Drapeau : France USAM Nîmes 2001
16 GB Thierry Omeyer (1976-11-2) (34 ans) 240 0 Drapeau : Allemagne THW Kiel 1999
18 ARG William Accambray (1988-4-8) (22 ans) 9 26 Drapeau : France Montpellier AHB 2009
19 ALD Luc Abalo (1984-9-6) (26 ans) 122 421 Drapeau : Espagne BM Ciudad Real 2005
20 P Cédric Sorhaindo (1984-6-7) (26 ans) 62 108 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2005
21 ALG Michaël Guigou (1982-01-28) (28 ans) 141 510 Drapeau : France Montpellier AHB 2002
22 ARG Bertrand Roiné (1981-02-17) (29 ans)17 11 32 Drapeau : France Chambéry SH 2005
23 ARD Sébastien Bosquet Symbol oppose vote.svg (1979-2-24) (31 ans) 86 172 Drapeau : France US Dunkerque 2002
27 ALG Arnaud Bingo (1987-10-12) (23 ans) 2 4 Drapeau : France Tremblay-en-France 2010
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Patrick Kersten
  • Drapeau : France Jean-Christophe Mabire
Médecin(s)
  • Drapeau : France Pierre Sébastien
Préparateur physique
  • Drapeau : France Alain Quintallet
Manager général
  • Drapeau : France Michel Barbot
Directeur technique national

Légende
———

Dernière mise à jour : 13 janvier 2011 Consultez la documentation du modèle

Parmi les absents, trois joueurs ont dû déclarer forfait : Daniel Narcisse en convalescence d'une rupture des ligaments croisés contractée en août 2010[4], Guillaume Gille après une lésion du muscle long fibulaire contractée fin décembre[5] et Sébastien Ostertag une blessure au mollet droit contractée lors des matchs de préparation[6]. Quant à Michaël Guigou, une légère blessure a incité le staff à prendre deux autres ailiers gauches pour l'accompagner, Samuel Honrubia et Arnaud Bingo.

Enfin, le gardien Cyril Dumoulin, le pivot Grégoire Detrez et l'ailier Cédric Paty ont pris part à la préparation mais n'ont pas été retenus dans la sélection finale[7]. Ces 3 joueurs font néanmoins partie de la liste des 28 joueurs annoncée en janvier dans laquelle le staff peut choisir à tout moment de la compétition en remplacement d'un joueur blessé (2 changements maximum).

Ainsi, lors du 3e match face au Bahreïn, Sébastien Bosquet s'est fait une grosse entorse à la cheville gauche et alors remplacé par Franck Junillon[8].

Résultats[modifier | modifier le code]

Phase de groupe[modifier | modifier le code]

Les Experts ont un début de compétition assez facile avec trois victoires contre la Tunisie (32 à 19), l'Égypte (28 à 19) et le Bahreïn (41 à 17). Toutefois, la France connait un premier problème d'effectif avec la blessure de Sébastien Bosquet dans les dernières minutes du match contre le Bahreïn. Bosquet est alors remplacé par Franck Junillon[8] et l'équipe de France enchaine par une victoire sur l'Allemagne 30 à 23. Alors qu'elle est sur le point de faire un premier tour parfait, elle concède un match nul contre l'Espagne (28-28). Ces résultats lui permettent de se qualifier pour la phase principale avec une victoire et un match nul.

     Qualifiée pour le tour principal      Matchs de classement
Groupe A (Lund, Kristianstad)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1 Drapeau de France France 9 5 4 1 0 159 106 53
2 Drapeau d'Espagne Espagne 9 5 4 1 0 139 110 29
3 Drapeau d'Allemagne Allemagne 6 5 3 0 2 151 125 26
4 Drapeau d'Égypte Égypte 2 5 1 0 4 115 139 -24 +3 (53b)
5 Drapeau de Tunisie Tunisie 2 5 1 0 4 114 137 -23 +3 (51b)
6 Drapeau de Bahreïn Bahreïn 2 5 1 0 4 105 166 -61 -6
14 janvier 18h00 Drapeau de France France 32 19 Drapeau de Tunisie Tunisie
16 janvier 18h45 Drapeau de France France 28 19 Drapeau d'Égypte Égypte
17 janvier 20h30 Drapeau de France France 41 17 Drapeau de Bahreïn Bahreïn
19 janvier 18h15 Drapeau de France France 30 23 Drapeau d'Allemagne Allemagne
20 janvier 20h45 Drapeau de France France 28 28 Drapeau d'Espagne Espagne

18 h 00 CET
France Drapeau de France 32 - 19
(15 - 9)
Drapeau de Tunisie Tunisie Kristianstad Arena, Kristianstad
Spectateurs : 2 500
Arbitrage : Drapeau : Danemark Olesen, Pedersen

Nikola Karabatic 6

Rapport IHF

Heykel Megannem 6

Averti×1  Suspension×4 Carton rouge×1

Averti×2  Suspension×7



18 h 45 CET
Égypte Drapeau d'Égypte 19 - 28
(8 - 12)
Drapeau de France France Kristianstad Arena, Kristianstad
Arbitrage : Drapeau : Norvège Abrahamsen, Kristiansen

Ahmed El Ahmar 4

Rapport IHF

Michaël Guigou 5

Averti×3  Suspension×5

Averti×2  Suspension×4



20 h 30 CET
France Drapeau de France 41 - 17
(23 - 10)
Drapeau de Bahreïn Bahreïn Färs & Frosta Sparbank Arena, Lund
Arbitrage : Drapeau : Émirats arabes unis Al-Marzouqi, Al-Nuaimi

Guillaume Joli 11

Rapport IHF

Husain Al Sayyad 3

Averti×3  Suspension×3

Averti×2  Suspension×2 Carton rouge×1



18 h 15 CET
Allemagne Drapeau d'Allemagne 23 - 30
(10 - 13)
Drapeau de France France Kristianstad Arena, Kristianstad
Spectateurs : 4 148
Arbitrage : Drapeau : République tchèque Horáček, Novotný

Lars Kaufmann 7

Rapport IHF

William Accambray 5

Averti×3  Suspension×5

Averti×3  Suspension×2



20 h 45 CET
France Drapeau de France 28 - 28
(18 - 13)
Drapeau d'Espagne Espagne Kristianstad Arena, Kristianstad
Spectateurs : 3 885
Arbitrage : Drapeau : Danemark Olesen, Pedersen

Michaël Guigou 6

Rapport IHF

Alberto Entrerríos 7

Averti×4  Suspension×4

Averti×3  Suspension×4


Tour principal[modifier | modifier le code]

Lors du tour principal, les Bleus affrontent lors de leur premier match la Hongrie qu'ils battent très facilement (37-24) puis se qualifient dès leur deuxième match, aux côtés de l'Espagne, en battant la Norvège 31-26. Dans un dernier match, presque sans enjeu, la France s'impose 34-28 face à l'Islande et assure la première place de sa poule.

Tour principal I (Jönköping)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Dép
1 Drapeau de France France 9 5 4 1 0 160 129 31
2 Drapeau d'Espagne Espagne 9 5 4 1 0 148 127 21
3 Drapeau d'Islande Islande 4 5 2 0 3 137 141 -4 6
4 Drapeau de Hongrie Hongrie 4 5 2 0 3 127 147 -20 -6
5 Drapeau de Norvège Norvège 2 5 1 0 4 133 143 -10 10
6 Drapeau d'Allemagne Allemagne 2 5 1 0 4 124 142 -18 -10
rappel du tour préliminaire
19 janvier 18h15 Drapeau de France France 30 23 Drapeau d'Allemagne Allemagne
20 janvier 20h45 Drapeau de France France 28 28 Drapeau d'Espagne Espagne
22 janvier 20h45 Drapeau de France France 37 24 Drapeau de Hongrie Hongrie
24 janvier 20h30 Drapeau de France France 31 26 Drapeau de Norvège Norvège
25 janvier 20h45 Drapeau de France France 34 28 Drapeau d'Islande Islande

20 h 45 CET
France Drapeau de France 37 - 24
(18 - 13)
Drapeau de Hongrie Hongrie Kinnarps Arena, Jönköping
Spectateurs : 2 393
Arbitrage : Drapeau : Slovénie Krstič, Ljubič

Nikola Karabatic 7

Rapport IHF

Tamás Mocsai 7

Averti×3  Suspension×2

Averti×3  Suspension×4 Carton rouge×1



20 h 30 CET
Norvège Drapeau de Norvège 26 - 31
(14 - 17)
Drapeau de France France Kinnarps Arena, Jönköping
Spectateurs : 3 847
Arbitrage : Drapeau : Brésil Menezes, Pinto

Espen Lie Hansen 8

Rapport IHF

Bertrand Gille, William Accambray, Luc Abalo 5

Averti×3  Suspension×5

Averti×2  Suspension×1



20 h 45 CET
France Drapeau de France 34 - 28
(16 - 13)
Drapeau d'Islande Islande Kinnarps Arena, Jönköping
Spectateurs : 4 258
Arbitrage : Drapeau : Macédoine du Nord Načevski, Nikolov

Nikola Karabatic 7

Rapport IHF

Alexander Petersson 6

Averti×3  Suspension×3

Averti×4  Suspension×5 Carton rouge×1


Demi-finale[modifier | modifier le code]

En demi-finale, les Experts affrontent devant les 12 000 spectateurs de la Malmö Arena l'équipe de Suède, pays hôte de la compétition. Au terme d'un match maitrisé, grâce notamment à Bertrand Gille (8/8), Michaël Guigou (8/9) et Thierry Omeyer (38 % de tirs arrêtés), la France s'impose 29 à 26 et se qualifie pour sa deuxième finale mondiale consécutive.


18 h 00 CET
France Drapeau de France 29 - 26
(15 - 12)
Drapeau de Suède Suède Malmö Arena, Malmö
Spectateurs : 11 477
Arbitrage : Drapeau : Allemagne Geipel, Helbig

Bertrand Gille, Michaël Guigou 8

Rapport IHF
CR Handzone

Jonas Källman 6

Averti×3  Suspension×4

Averti×4  Suspension×4


Finale[modifier | modifier le code]

Dans une Malmö Arena de nouveau comble et acquise à la cause danoise - Malmö est à moins d'une heure de Copenhague - la France devient le 30 janvier 2011 la première équipe depuis la Roumanie en 1974 à conserver sa couronne mondiale et remporte sa quatrième compétition internationale majeure consécutive au terme d'un match très disputé. La première mi-temps se termine avec un écart de 3 buts (15-12) en faveur de la France. En 2e mi-temps, les Experts gèrent leur avance, mais les Danois ne plient pas et, par l'intermédiaire de Mikkel Hansen, reviennent grâce aux pertes de balle françaises et profitent aussi des arrêts de leur gardien Landin Jacobsen. A 3 secondes de la fin, les Danois parviennent à égaliser à 31-31 grâce à un but de Bo Spellerberg et arracher la prolongation.

En début de prolongation, sur un but de Michael Knudsen, le Danemark passe devant pour la première fois du match (33-32), mais les Experts passent ensuite un 4-1 grâce notamment à deux buts de Jérôme Fernandez (36-34). Si Mikkel Hansen permet aux Danois de revenir à un but, Guigou marque à la dernière seconde du match pour sceller le score à 37 à 35.

L'équipe de France obtient alors sa qualification pour le championnat d'Europe 2012, les Jeux olympiques de Londres et le championnat du monde 2013 où elle défendra ses titres.


17h00 (UTC)
France Drapeau de France 37-35 (a.p.)
(15-12)
(31-31)
Drapeau du Danemark Danemark Malmö Arena, Malmö
Spectateurs : 12 462
Arbitrage : Drapeau : Espagne López, Ramírez

Nikola Karabatic 10

Rapport IHF

Mikkel Hansen 10

Averti×4  Suspension×4

Averti×4  Suspension×5

prolongation: 3-2

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nikola Karabatic est élu meilleur joueur du championnat[9].

Thierry Omeyer et Bertrand Gille sont également élus dans l’équipe-type, respectivement au poste de gardien de but et de pivot.

Buteurs[modifier | modifier le code]

Avec 51 buts marqués, Nikola Karabatic termine 7e meilleur buteur de la compétition.

Statistiques des buteurs[10]
Rang Joueur Tot. Tirs % Ch. 7m MJ Moy. Carton jaune Suspension Carton rouge Temps de jeu
1 Nikola Karabatic 51 80 63,8 51 0 10 5,1 4 2 0 h 52 min 25 s
2 Michaël Guigou 36 48 75 19 17 10 3,6 0 0 0 h 14 min 13 s
3 William Accambray 34 56 60,7 34 0 10 3,4 2 4 0 h 13 min 5 s
4 Jérôme Fernandez 34 54 63 33 1 10 3,4 2 3 0 h 8 min 17 s
5 Bertrand Gille 34 42 81 34 0 10 3,4 3 10 0 h 33 min 0 s
6 Luc Abalo 33 53 62,3 33 0 10 3,3 2 0 0 h 14 min 48 s
7 Xavier Barachet 27 38 71,1 27 0 10 2,7 7 3 0 h 29 min 35 s
8 Guillaume Joli 22 29 75,9 12 10 10 2,2 1 0 0 h 45 min 52 s
9 Samuel Honrubia 16 26 61,5 15 1 10 1,6 0 0 0 h 56 min 39 s
10 Cédric Sorhaindo 13 21 61,9 13 0 10 1,3 2 4 0 h 8 min 23 s
11 Arnaud Bingo 8 11 72,7 8 0 10 0,8 0 1 0 h 49 min 36 s
12 Bertrand Roiné 8 13 61,5 8 0 7 1,1 0 0 0 h 40 min 45 s
13 Sébastien Bosquet 6 9 66,7 6 0 4 1,5 0 0 0 h 27 min 10 s
14 Franck Junillon 3 3 100 3 0 7 0,4 1 1 0 h 41 min 28 s
15 Didier Dinart 2 2 100 2 0 10 0,2 2 2 0 h 14 min 13 s
Total 327 485 67,4 % 298 29 10 32,7 29* 31* 0 10 h 0 min 0 s
* dont trois cartons jaunes et une suspension pour le banc de touche.

Gardiens de but[modifier | modifier le code]

Avec 47,5 % d’arrêts (56 arrêts sur 118 tirs), Daouda Karaboué est le meilleur gardien de la compétition. Avec 37,5 % d’arrêts (110 arrêts sur 293 tirs), Thierry Omeyer est classé 10e.

Statistiques des gardiens de but[10]
Rang Nom % Arrêts Tirs MJ Moy. Temps de jeu
1 Daouda Karaboué 47,5 % 56 118 10 5,6 h 44 min 19 s
2 Thierry Omeyer 37,5 % 110 293 10 11,0 h 25 min 40 s
Total 40,4 % 166 411 10 16,6 10 h 0 min 0 s

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Prépa France-Argentine : Difficile et pénible », sur handzone.net, (consulté le 10 juin 2017)
  2. « Prépa France-Croatie : Ils se sont bien reniflés ! », sur handzone.net, (consulté le 10 juin 2017)
  3. « Effectif de l'Équipe de France au Championnat du monde 2011 » [PDF], sur Site officiel de la Fédération Internationale de Handball, (consulté le 10 juin 2017)
  4. « Narcisse, la tuile », sur Eurosport, (consulté le 10 juin 2017)
  5. « Guillaume Gille forfait pour le Mondial », sur handzone.net, (consulté le 10 juin 2017)
  6. « Sébastien Ostertag forfait pour le mondial », sur handzone.net, (consulté le 10 juin 2017)
  7. « Handball : la liste des 16 Bleus pour le Mondial suédois », sur Le Monde, (consulté le 10 juin 2017)
  8. a et b « Junillon remplace Bosquet », sur Site officiel de l'équipe de France, (consulté le 10 juin 2017)
  9. (en) « Mondial 2011 - Équipe-type de la compétition », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 7 mars 2017)
  10. a et b [PDF](en) « Statistiques cumulées de l'équipe de France au Championnat du monde 2011 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 16 janvier 2019)

Navigation[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]