Équipe de France masculine de handball au Championnat d'Europe 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Équipe de France M au Championnat d'Europe 2018
Drapeau de la France

Fédération Fédération française de handball

Organisateur(s) Drapeau de la Croatie Croatie
Participation(s) 13e participation
Meilleure performance Médaille d'or, Europe Champion en 2006, 2010, 2014
Sélectionneur Drapeau : France Didier Dinart
Capitaine Cédric Sorhaindo

Résultat Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze
Meilleur(s) buteur(s) Kentin Mahé (34)
Équipe de France

Cet article relate le parcours de l'Équipe de France masculine de handball lors du Championnat d'Europe 2018 organisé en Croatie du 12 au .

Pour sa 13e participation au Championnat d'Europe, la France doit faire face à une pénurie d'arrière gauche à cause de la retraite internationale de Daniel Narcisse et des blessures successives de Mathieu Grébille, Olivier Nyokas, William Accambray et enfin de Timothey N'Guessan en cours de compétition.

Malgré tout, grâce notamment à une victoire 32 à 31 face à la Norvège qui s'est décidée en toute fin de match, la France est la seule équipe à avoir remporté ses 3 matchs à l’issue du tour préliminaire. Lors du tour principal, elle est également la seule avec le Danemark à remporter ses 3 matchs avec notamment deux victoires probantes face à la Suède (23-17) puis à la Croatie (30-27). En demi-finale, elle est nettement battue par l'Espagne qui a compté jusqu'à 9 buts d'avance (23-27). Mais les « Experts » se reprennent lors du match pour la 3e place en battant le Danemark 32 à 29 et remportent ainsi la médaille de bronze.

Qualification[modifier | modifier le code]

L'équipe de France a obtenu sa qualification à l'issue des éliminatoires. Placée dans le Groupe 7, elle devance la Norvège -- face à laquelle elle a subi sa seule défaite --, la Lituanie et la Belgique :


  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (dom.\ext.) Drapeau : France Drapeau : Norvège Drapeau : Lituanie Drapeau : Belgique
1 Drapeau : France France 10 6 5 0 1 191 169 22 Drapeau : France France 28-24 37-20 32-28
2 Drapeau : Norvège Norvège 8 6 4 0 2 196 163 33 Drapeau : Norvège Norvège 35-30 30-20 35-26
3 Flag of Lithuania.svg Lituanie 6 6 3 0 3 163 179 -16 Flag of Lithuania.svg Lituanie 25-26 32-29 33-28
4 Drapeau : Belgique Belgique 0 6 0 0 6 175 214 -39 Drapeau : Belgique Belgique 37-39 27-43 29-33

Matchs de préparation[modifier | modifier le code]

La deuxième étape de la Golden League s'est déroulée du 4 au 7 janvier 2018 en France

Date Lieu Adversaire Score Statistiques
Kindarena, Rouen Drapeau : Norvège Norvège G 32-27 Dumoulin, Gérard (22/49 dont 1/3 p.); Lenne (0/1), Rémili (1/5), Lagarde, Mem (2/3), N. Karabatic (5/6), Mahé (3/7), N’Guessan (1/5), Abalo (3/5), Sorhaindo (2/2), L. Karabatic, Claire (1/2), Dipanda (1/1), Porte (3/6), Tournat (3/5), Nahi, Caucheteux (6/8 dont 6/7 p.)
AccorHotels Arena, Paris Drapeau : Égypte Égypte G 33-23 Dumoulin (8/27 dont 2/6 p.), Meyer (5/9 tirs dont 0/1 p.); Lenne (1/1), Rémili (4/6), Lagarde 1/4), Mem (1/1), Mahé (7/9 dont 3/4 p.), N’Guessan (0/1), Abalo (3/3), Sorhaindo, L. Karabatic (1/1), Claire (2/2), Dipanda (1/4), Porte (3/5), Tournat (2/2), Nahi (3/3), Caucheteux (4/5 dont 1/2 p.)
AccorHotels Arena, Paris Drapeau : Danemark Danemark P 28-29 Dumoulin (1/5), Gérard (11/36 dont 0/3 p.); Lenne, Rémili (2/3), Lagarde, Mem (5/10), N. Karabatic (5/8), Mahé (2/3 dont 1/1 p.), N’Guessan (5/9), Abalo (2/3), Sorhaindo (2/2), Guigou (2/2 dont 1/1 p.), Afgour, Claire (1/2), Dipanda 0/1), Porte (0/1), Tournat (2/2), Caucheteux

Effectif[modifier | modifier le code]

Comme les autres nations qualifiées, la France a transmis à la Fédération européenne de handball le 5 décembre 2017 la liste des 28 joueurs pouvant être sélectionnés pour la compétition[1]. Cette liste est marquée par la présence de Thierry Omeyer qui a pris sa retraite internationale mais qui a accepté de se rendre disponible en cas de blessure de Gérard ou Dumoulin. Parmi les nouveaux joueurs, on trouve Romain Lagarde et Dylan Nahi, qui ont connu leurs premières sélections lors de la Golden League en octobre 2017, ainsi que Tom Pelayo et Raphaël Caucheteux qui n'ont jamais connu la moindre sélection[2].

Le 8 décembre 2017, une liste de 21 joueurs a été conviée pour participer à la phase de préparation à Capbreton[3]. À la suite du forfait de William Accambray qui s'est gravement blessé au genou lors d'un match avec Veszprém, Didier Dinart a décidé de faire appel à l’ailier gauche Raphaël Caucheteux[4]. Comme redouté par le staff, Olivier Nyokas, insuffisamment remis de son opération à la rotule, est également contraint de renoncer à la compétition[5]. C'est le quatrième absent sur le poste d'arrière gauche après Narcisse (retraite internationale), Grébille (blessé) et Accambray.

Lors du deuxième match de la Golden League face à l’Égypte, Luka Karabatic se blesse à la cheville droite, la même qui avait déjà forcé le pivot parisien à faire une pause de six semaines à l'automne. Afin de pallier un éventuel forfait partiel ou total de Karabatic, le staff français a choisi d'appeler le seul pivot restant parmi la liste des 28, le Montpelliérain Benjamin Afgour[6].

Finalement, Didier Dinart et Guillaume Gille ont dévoilé une liste de 16 + 2 joueurs[7].

Le 17 janvier, Timothey N'Guessan se blesse lors du match face à la Biélorussie. Contraint de déclarer forfait[8], il est remplacé poste pour poste par Romain Lagarde[9]. Le matin du premier match du tour principal face à la Suède, Luka Karabatic est intégré au groupe en remplacement de Benjamin Afgour[10]. Ce dernier retrouve le groupe le 28 janvier pour pallier la blessure de Dika Mem[11].

L'effectif de la France pour ce Championnat d'Europe 2018 est alors :

Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Poids Sél. Buts Club Depuis
Les 18 joueurs sélectionnés
Gardiens de but
1 GB Cyril Dumoulin (1984-2-2 ) (33 ans) 1,99 m 105 kg 62 0 Drapeau : France HBC Nantes 2009
12 GB Vincent Gérard (1986-12-16 ) (31 ans) 1,88 m 97 kg 59 4 Drapeau : France Montpellier Handball 2013
Ailiers
19 ALD Luc Abalo (1984-9-6 ) (33 ans) 1,82 m 82 kg 229 725 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2005
28 ALD Valentin Porte (1990-9-7 ) (27 ans) 1,90 m 96 kg 85 224 Drapeau : France Montpellier Handball 2013
21 ALG Michaël Guigou (1982-1-28 ) (35 ans) 1,79 m 78 kg 249 880 Drapeau : France Montpellier Handball 2002
32 ALG Raphaël Caucheteux (1985-5-9 ) (31 ans) 2,02 m 94 kg 0 0 Drapeau : France Saint-Raphaël VHB 2018
Arrières
7 DC Romain Lagarde Symbol support vote.svg (1997-3-5 ) (20 ans) 1,94 m 95 kg 3 1 Drapeau : France HBC Nantes 2017
13 ARG Nikola Karabatic (1984-4-11 ) (33 ans) 1,96 m 107 kg 287 1139 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2002
17 ARG Timothey N'Guessan Blessure Symbol oppose vote.svg (1992-9-18 ) (25 ans) 1,96 m 100 kg 52 91 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2013
5 ARD Nedim Remili (1995-7-18 ) (22 ans) 1,95 m 94 kg 30 87 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2016
27 ARD Adrien Dipanda (1988-5-3 ) (29 ans) 2,02 m 102 kg 69 65 Drapeau : France Saint-Raphaël VHB 2015
10 ARD Dika Mem Blessure Symbol oppose vote.svg (1997-8-31 ) (20 ans) 1,94 m 90 kg 13 13 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2016
Demi-centres
14 DC Kentin Mahé (1991-5-22 ) (26 ans) 1,86 m 83 kg 78 249 Drapeau : Allemagne Flensburg-Handewitt 2010
26 DC Nicolas Claire (1987-7-10 ) (30 ans) 1,90 m 89 kg 16 18 Drapeau : France HBC Nantes 2015
Pivots
20 P Cédric Sorhaindo Capitaine (1984-6-7 ) (33 ans) 1,92 m 110 kg 188 387 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2005
25 P Benjamin Afgour Symbol oppose vote.svg Symbol support vote.svg (1991-4-1 ) (26 ans) 1,96 m 110 kg 8 17 Drapeau : France Montpellier Handball 2014
30 P Nicolas Tournat (1994-4-5 ) (23 ans) 2 m 116 kg 5 0 Drapeau : France HBC Nantes 2015
22 P Luka Karabatic Symbol support vote.svg (1988-4-19 ) (29 ans) 2,02 m 107 kg 71 78 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2011
Entraîneur(s)
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Jean-Christophe Mabire
  • Drapeau : France Sébastien Gautier
  • Drapeau : France Jacques Miquem
Médecin(s)
  • Drapeau : France Pierre Sébastien
Manager général
  • Drapeau : France Emmanuelle Mousset
Directeur technique national

Légende
———

Dernière mise à jour : 29 janvier 2018 Consultez la documentation du modèle

Remarque : les nombres de sélection et de buts sont ceux avant les matchs de préparation lors de la Golden League.

Les autres joueurs de l'équipe de France en lien avec la compétition sont :

Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Poids Sél. Buts Club Depuis
Joueurs ayant fait la préparation mais non retenus
2 ALD Yanis Lenne (1996-6-29 ) (20 ans) 1,88 m 81 kg 8 12 Drapeau : Espagne FC Barcelone 2016
24 GB Julien Meyer (1996-12-4 ) (21 ans) 1,96 m 87 kg 4 0 Drapeau : France Chambéry SMBHB 2017
31 ALG Dylan Nahi (1999-11-30 ) (18 ans) 1,92 m 94 kg 3 5 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2017
Autres joueurs sur la liste des 28 transmise à l'EHF
5 ARG Baptiste Bonnefond (1993-1-22 ) (24 ans) 1,94 m 96 kg 3 0 Drapeau : France Montpellier Handball 2015
7 ALG Arnaud Bingo (1987-10-12 ) (30 ans) 1,90 m 90 kg 38 56 Drapeau : France Montpellier Handball 2010
16 GB Thierry Omeyer (1976-11-2 ) (40 ans) 1,92 m 93 kg 358 4 Drapeau : France Paris Saint-Germain 1999
29 ALD Benoît Kounkoud (1997-2-19 ) (20 ans) 1,88 m 78 kg 15 15 Drapeau : France Paris Saint-Germain 2015
- ARD Tom Pelayo (1997-2-23 ) (20 ans) 1,89 m 88 kg 0 0 Drapeau : France Dunkerque HGL -
6 ARG Olivier Nyokas Blessure (1986-6-28 ) (31 ans) 1,90 m 88 kg 32 46 Drapeau : France HBC Nantes 2015
18 ARG William Accambray Blessure (1988-4-8 ) (29 ans) 1,94 m 104 kg 105 223 Drapeau : Hongrie Veszprém KSE 2009
Joueurs blessés
4 ARD Xavier Barachet (1988-11-19 ) (29 ans) 1,96 m 100 kg 84 162 Drapeau : France Saint-Raphaël VHB 2009
15 ARG Mathieu Grébille (1991-10-6 ) (26 ans) 1,98 m 96 kg 48 70 Drapeau : France Montpellier Handball 2012
23 P Ludovic Fabregas (1996-7-1 ) (21 ans) 1,98 m 100 kg 28 17 Drapeau : France Montpellier Handball 2015
Entraîneur(s)



Légende
———

Dernière mise à jour : 29 janvier 2018 Consultez la documentation du modèle

Remarque : les nombres de sélection et de buts sont ceux avant les matchs de préparation lors de la Golden League.

De plus, d'autres joueurs n'ont pas été sélectionnés par le staff :

Résultats[modifier | modifier le code]

Tour préliminaire[modifier | modifier le code]

La France évolue dans le Groupe B à Poreč. Vainqueur de ses trois matchs, la France est ainsi qualifiée pour le tour principal :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Drapeau : France France 6 3 3 0 0 97 82 15
2 Drapeau : Norvège Norvège 4 3 2 0 1 103 88 15
3 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 2 3 1 0 2 80 91 -11
4 Drapeau : Autriche Autriche 0 3 0 0 3 80 99 -19
Légende

12 janvier 2018
20h30
Drapeau : France France 32 - 31
(15 - 17)
Drapeau : Norvège Norvège Centre sportif Žatika, Poreč
Spectateurs : 3 600
Arbitrage : Drapeau : Espagne Raluy Lopez, Oscar

Kentin Mahé 8

Rapport

Kent Robin Tønnesen 7

Averti×2  Suspension×2

Averti×3  Suspension×3

Face à un adversaire qu'ils connaissent bien (6e match en un an après la finale du Mondial 2017, les 2 matchs en qualification et les deux matchs en Golden League), les joueurs de Didier Dinart remportent le match 32 à 31 grâce à une meilleure gestion du money-time[12],[13]. Débutant le match avec une défense 1-5 afin de perturber la base arrière norvégienne et Sander Sagosen en particulier, les Bleus prennent un bon départ (5 à 2 puis 7 à 4 à la 11e minute) même si l'arrière droit Kent Robin Tønnesen se joue parfaitement de la situation en scorant plusieurs fois. Mais la Norvège hausse son niveau de jeu aussi bien en attaque qu'en défense et les Scandinaves vont rapidement rattraper et même dépasser les Français. Grâce à un jet de 7 mètres inscrit par Kentin Mahé – qui sera élu meilleur joueur du match – à la dernière seconde du temps réglementaire, les Experts retrouvent les vestiaires avec un déficit de 2 buts, 15 à 17. La Norvège parvient à maintenir son avance de 1 à 3 buts jusqu'à l'entrée dans le money-time où Didier Dinart fait rentrer Cyril Dumoulin (qui fera un arrêt décisif face à Magnus Jøndal à deux minutes de la fin) et Timothey N'Guessan (décisif alors qu'il n'est entré qu'à trois minutes de la fin) : grâce à un 3-0 à l'entame des dix dernières minutes, les Bleus reviennent à égalité 27-27, reprennent la tête grâce à des buts de Luc Abalo (31-30, 58e) puis Michaël Guigou (32-31, 58e), l'ultime attaque norvégienne étant parfaitement annihilée par la défense française.

  • France : Dumoulin (18 minutes, 3 arrêts / 10 tirs dont 0/1 pén), Gérard (42 minutes, 8 arrêts / 30 tirs dont 1/1 pén); Remili, Mem (3/6), N. Karabatic (4/5), Mahé (8/11 dont 4/4 pén), N’Guessan (1/2), Abalo (4/4), Sorhaindo (0/1), Guigou (4/6), Afgour, Claire, Dipanda (2/2), Porte (2/3), Tournat (2/2), Caucheteux
  • Norvège : Christensen (6 minutes, 0/7 dont 0/2 pén), Bergerud (54 minutes, 7 arrêts / 31 tirs dont 0/2 pén); Sagosen (3/8 dont 0/1 pén), Myrhol (5/8), Jakobsen, Tønnesen (7/8), Jondal (4/7), Bjornsen (6/9 dont 1/1 pén), Gullerud (1/1), Sorheim, Johannessen (3/3), O’Sullivan (1/1), Tangen (1/4), Reinkind, Rod, Hansen
  • Évolution du score : 0-1 (1) 2-2 (3) 5-2 (8) 7-4 (11) 8-8 (14) 11-11 (13) 11-11 (18) 11-13 (20) 12-13 (26) 13-16 (28) 15-17 (MT) 16-17 (31) 16-19 (33) 18-20 (36) 20-23-23 (38) 23-24 (45) 24-27 (48) 26-27 (50) 29-29 (55) 31-30 (58) 32-31 (FIN)

14 janvier 2018
18h15
Drapeau : France France 33 - 26
(17 - 12)
Drapeau : Autriche Autriche Centre sportif Žatika, Poreč
Spectateurs : 2 900
Arbitrage : Drapeau : Allemagne Geipel, Lars

Timothey N'Guessan 7

Rapport

Robert Weber 5

 Suspension×3

Averti×1  Suspension×5 Carton rouge×1

Face à l'adversaire a priori le plus faible de la poule, les coéquipiers de Nikola Karabatic et Cédric Sorhaindo, laissés au repos, s'imposent sans difficultés 33 à 26 face à l'Autriche et décrochent ainsi la qualification pour le tour principal[14],[15]. Avec un 3-0 d’entrée de match, les Français n’ont pas laissé beaucoup d’espoir aux Autrichiens. Si ceux-ci n’ont finalement que deux buts de retard au bout de vingt minutes (7-9), les Bleus reprennent immédiatement quatre buts d’avance pour finir avec un +5 à la pause (17-12). Tout en maitrise malgré une équipe new-look – avec notamment Dika Mem en demi-centre et les premiers buts en compétition officielle de Raphaël Caucheteux – les Experts prennent jusqu’à 9 buts d’avance (25-16, 42e minute) pour finir avec un écart de sept buts. Avec sept réalisations sur douze tentatives en 45 minutes de jeu, Timothey N'Guessan est élu MVP du match.

  • France : Dumoulin (30 minutes, 6 arrêts / 20 tirs dont 0/1 pén), Gérard (30 minutes, 10 arrêts / 22 tirs dont 0/2 pén); Remili (4/6), Mem (3/4), N. Karabatic, Mahé (3/3 dont 1/1 pén), N’Guessan (7/12), Abalo (4/5), Sorhaindo, Guigou (1/2 dont 0/1 pén), Afgour (0/2), Claire (1/1), Dipanda (1/2), Porte (3/5), Tournat (2/2), Caucheteux (4/5 dont 2/2 pén)
  • Autriche : Bauer (33 minutes, 6 arrêts / 23 tirs dont 1/2 pén), Pilipovic (27 minutes, 7 arrêts / 23 tirs dont 0/2 pén); Ziura, Bozovic (1/6), Frimmel (2/4), Ranftl (1/1), Weber (5/6 dont 3/3 pén), Zeiner (1/5), Schopf (1/2), Jelinek, Kandolf (4/6), Bilyk (2/7), Wagner (3/3), Herburger (4/4), Neuhold (1/2), Kirveliavicius (1/1)
  • Évolution du score : 0-3 (3) 1-4 (5) 2-4 (9) 4-6 (12) 5-8 (15) 7-9 (19) 7-11 (21) 9-13 (22) 10-14 (26) 10-16 (27) 12-17 (MT) 13-19 (34) 15-20 (36) 15-23 (38) 16-25 (42) 19-26 (46) 20-29 (49) 23-30 (53) 26-32 (58) 26-33 (FIN)

16 janvier 2018
18h15
Drapeau : France France 32 - 25
(14 - 11)
Drapeau : Biélorussie Biélorussie Centre sportif Žatika, Poreč
Spectateurs : 2 300
Arbitrage : Drapeau : Lituanie Gatelis, Mindaugas

Dika Mem 9

Rapport

Aliaksandr Padshyvalau 6

Averti×3  Suspension×2

Averti×1  Suspension×4 Carton rouge×1

Après un premier quart d'heure poussif qui a vu la Biélorussie prendre deux buts d'avance (7-9), la France, grâce notamment à un excellent Vincent Gérard (47 % d'arrêts en première mi-temps dont 3 jets de 7 mètres arrêtés consécutivement), fait ensuite la différence avec un 7 à 2 qui permettait aux Tricolores de rejoindre le vestiaire avec 3 buts d’avance (14-11). Avec un +5 en tout début de deuxième mi-temps (16-11, 33e) puis un +7 à la 41e minute (22-15), l’équipe de France l'emporte finalement 32 à 25 sans trop trembler et se qualifie pour le tour principal avec le maximum de points (4) dans leurs bagages[16],[17]. Le match est également marqué par la bonne prestation de Dika Mem, auteur de 9 buts sur 13 tentatives et surtout par la blessure de Timothey N'Guessan, touché au genou et contraint de déclarer forfait pour la suite de la compétition[8].

  • France : Dumoulin, Gérard (60 minutes, 15 arrêts / 37 tirs dont 3/4 pén); Mem (9/13), N. Karabatic (6/8), Mahé (2/3), N’Guessan (0/2), Abalo (3/6), Sorhaindo (3/4), Guigou (3/5 dont 1/1 pén), Afgour (0/1), Claire (0/1), Dipanda, Porte (4/5), Tournat (2/2), Caucheteux (1/1 dont 1/1 pén)
  • Biélorussie : Matskevich (19 minutes, 4 arrêts / 15 tirs dont 0/1 pén), Saldatsenka (41 minutes, 8 arrêts / 28 tirs dont 0/1 pén); Kulesh (1/4), Babichev (1/1), Shylovich (3/6), Pukhouski (1/1 dont 1/1 pén), Matskevich (0/1), Rutenka, Karvatski (1/4), Yurinok (4/6), Baranau, Padshyvalau (4/5), Karalek (0/1), Tsitou, Bokhan, Harbuz (0/2 dont 0/2 pén), Gayduchenko (4/12 dont 0/1 pén)
  • Exclusions : N. Karabatic (11e), Mahé (54e) ; Bokhan (5e, 43e, 53e), Karalek (20e)
  • Évolution du score : 1-0 (1) 3-1 (6) 3-3 (7) 5-5 (11) 6-7 (13) 7-9 (16) 9-9 (19) 10-9 (20) 12-10 (24) 13-11 (28) 14-11 (MT) 16-11 (33) 18-13 (37) 22-15 (41) 27-21 (50) 28-24 (55) 32-25 (FIN)

Tour principal[modifier | modifier le code]

La France est qualifiée en compagnie de la Norvège et de la Biélorussie qu'elle a battu et retrouve les 3 équipes qualifiées du Groupe A : Suède, Croatie et Serbie.

Les résultats des matchs joués lors du tour préliminaire sont conservés lors de ce tour principal, sauf celui joué contre l'équipe éliminée. La France et la Suède démarrent donc cette phase avec 4 points, la Croatie et la Norvège avec 2 points et la Biélorussie et la Serbie sans points.

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1 Drapeau : France France 10 5 5 0 0 156 130 26
2 Drapeau : Suède Suède 6 5 3 0 2 136 127 9 +1
3 Drapeau : Croatie Croatie 6 5 3 0 2 147 138 9 0
4 Drapeau : Norvège Norvège 6 5 3 0 2 152 144 8 -1
5 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 2 5 1 0 4 128 146 -18
6 Drapeau : Serbie Serbie 0 5 0 0 5 131 165 -34
Légende
  • Qualifié pour les demi-finales
  • Match de classement pour la 5e place
  • Éliminé

20 janvier 2018
18h15
Drapeau : France France 23 - 17
(10 - 8)
Drapeau : Suède Suède Arena Zagreb, Zagreb
Spectateurs : 7 100
Arbitrage : Drapeau : Espagne Raluy, Sabroso

Sorhaindo 5

Rapport

Jeppsson 4

Averti×3  Suspension×2 Carton rouge×1

Averti×2  Suspension×4

Pour son entrée dans le tour principal, la France remporte son 4e match en disposant de la Suède 23 à 17[18],[19]. Dans un match où les défenses l'ont emporté sur les attaques, la victoire française s'est dessinée grâce à Vincent Gérard exceptionnel 60 minutes (19/36 à 52,8 % d'arrêts) et carrément stratosphérique sur le premier quart d’heure avec 10 arrêts consécutifs, les Suédois devant attendre la 13e minute pour marquer leur deuxième but. Si la France en bénéficie naturellement en creusant un premier écart (4-1 à la 12e puis 7-3 à la 16e) avec notamment une relation très efficace entre Nikola Karabatic et Cédric Sorhaindo, elle est plutôt en difficulté en attaque. La Suède revient alors peu à peu au score (9-8 à la 27e) et parvient même à égaliser 12-12 après 10 minutes de jeu en deuxième mi-temps. Mais grâce, encore, à la défense et Gérard, la Suède coince à nouveau et reste bloqué à 14 buts quand la France en marque 5 pour faire passer le score de 15-14 à 20-14. Et nouvelle fois, coaching gagnant de Didier Dinart qui lançait coup sur coup les Nantais Romain Lagarde, Nicolas Claire et Nicolas Tournat, tous trois décisifs. Vainqueurs 23-17, les Bleus ont fait un pas de plus vers le dernier carré de l’Euro.

  • France : Dumoulin, Gérard (19 arrêts / 36 tirs); Rémili (1/3), Lagarde, Mem (1/3), N. Karabatic (2/6), Mahé (4/7 dont 3/3 pén), Abalo (0/1), Sorhaindo (5/5), Guigou (3/5), L. Karabatic, Claire (3/3), Dipanda, Porte (3/5), Tournat (1/1), Caucheteux
  • Suède : Palicka, Appelgren (11 arrêts / 34 tirs dont 0/3 pén); Henningsson (0/1), Jeppsson (4/6), Darj (0/1), Tollbring (1/2), Ekberg (2/3), Wanne (1/3), Pettersson, Jakobsson (1/3), Lagergren (2/7), Gottfridsson (2/7), Arnesson, Zachrisson (1/2), Nielsen (1/4), Nilsson (1/3)
  • Exclusions : Gottfridsson (11e), Mahé (12e), Porte (21e), Nielsen (24e), Lagergren (36e), Jakobsson (44e)
  • Carton rouge : L. Karabatic (23e)
  • Évolution du score : 1-1 2°, 1-4 12°, 3-7 16°, 5-9 20°, 8-9 27°, 8-10 MT ; 10-11 35°, 12-12 41°, 14-15 48°, 14-20 54°, 17-23 FT.

22 janvier 2018
18h15
Drapeau : France France 39 - 30
(19 - 12)
Drapeau : Serbie Serbie Arena Zagreb, Zagreb
Spectateurs : 1 700
Arbitrage : Drapeau : Danemark Gjeding, Hansen

Caucheteux, L. Karabatic 7

Rapport

Nemanja Zelenović 7

 Suspension×3

Averti×1  Suspension×4 Carton rouge×1

Face à l'équipe la plus faible du groupe, il n'y a pas eu vraiment de match entre la France et la Serbie. Tout juste un petit quart d'heure où la Serbie, forte d'un 4 à 0, a mené (6-4 à la 11e minute) avant les Français n’enchaînent avec un 6 à 1 (10-7, 17e minute) puis creusent l'écart (17-10, 28e minute)[20],[21]. La Serbie n'étant absolument pas préoccupée par l'aspect défensif de son jeu, c'est finalement un match très prolifique en buts, la France échouant toutefois à trois reprises à marquer son 40e but.

  • France : Dumoulin (8 arrêts / 31 tirs), Gérard (4 arrêts / 11 tirs dont 0/1 pén); Rémili (3/5), Lagarde (1/4), Mem (2/4), Gérard (1/1), N. Karabatic (5/6), Mahé (3/4), Abalo (2/2), Sorhaindo, Guigou, L. Karabatic (7/9), Claire (1/1), Dipanda (3/4), Porte (2/4), Tournat (2/2), Caucheteux (7/9 dont 1/3 pén)
  • Serbie : Cuparra (5 arrêts / 22 tirs), Ivanisevic (8 arrêts / 28 tirs dont 2/3 pén); Sesum (1/3), Vujic, Djukic (1/3), Beljanski (4/6), Nenadic (6/10 dont 1/1 pén), Radivojevic (1/2), Djordjic (0/3), Ilic (4/4), Crnoglavac, Jovanovic (4/5), Zelenovic (7/13), Marsenic, Stevanovic, Obradovic (2/4)
  • Évolution du score : 2-3 5°, 6-5 10°, 7-9 15°, 10-12 20°, 10-16 25°, 12-19 MT - 15-22 35°, 18-27 40°, 22-30 45°, 26-34 50°, 27-38 55°, 30-39 FT.

24 janvier 2018
20h30
Drapeau : Croatie Croatie 27 - 30
(13 - 19)
Drapeau : France France Arena Zagreb, Zagreb
Spectateurs : 14 000
Arbitrage : Drapeau : Allemagne Geipel, Helbig

Manuel Štrlek 6

Rapport

Nedim Remili 6

Averti×3  Suspension×3

 Suspension×5

Grâce à la victoire de la Norvège sur la Suède quelques heures plus tôt, la France est assurée d'être qualifiée pour les demi-finales, mais en cas de défaite face à la Croatie, elle serait alors rétrogradée à la deuxième place. En revanche, pour le pays hôte, l'enjeu est élevé puisqu'une défaite les éliminerait de la compétition. Après un début de match serré (6-6 à la 10e minute puis, 11-10 à la 20e minute), les Experts réalisent une excellente fin de première mi-temps pour arriver avec une avance de 6 buts au vestiaire (19-13)[22],[23]. Si les Français se sont fait un peu peur sur la fin de match en encaissant un 1 à 5 entre la 10e minute (25-20) et la 53e minute (26-25), un dernier effort permet d’annihiler tout espoir de retour des Croates qui, battus 27 à 30, doivent laisser la seconde place qualificative en demi-finale à la Suède à la différence de buts particulière.

  • Croatie : Stevanovic (1 arrêt / 10 tirs), Alilovic (7 arrêts / 26 tirs dont 1/3 pén); Mihic, Maric (2/2), Stepancic (1/4), Kopljar (4/6), Vori, Gojun, Horvat, Karacic, Mandalinic (1/3), Strlek (6/6), Cupic (5/5 dont 3/3 pén), Musa (0/1), Mamic (5/7), Cindric (3/6)
  • France : Dumoulin (4 arrêts / 12 tirs dont 0/1 pén), Gérard (7 arrêts / 26 tirs dont 0/2 pén); Rémili (6/8), Lagarde (2/5), Mem (3/8), N. Karabatic (2/3), Mahé (5/6 dont 2/2 pén), Abalo (1/2), Sorhaindo (1/2), Guigou (4/6), L. Karabatic (3/3), Claire (0/1), Dipanda (2/3), Porte (1/2), Tournat, Caucheteux
  • Évolution du score : 3-4 5°, 6-6 10°, 7-9 15°, 10-11 20°, 12-15 25°, 13-19 MT - 16-21 35°, 19-24 40°, 20-25 45°, 23-26 50°, 26-28 55°, 27-30 FT.

Phase finale[modifier | modifier le code]

Demi-finales Finale
 Arena Zagreb, Zagreb, 26 janv. 2018 à 18h00      Arena Zagreb, Zagreb, 28 janv. 2018 à 20h30
 Drapeau : France France  23
 Drapeau : Espagne Espagne  27  
 Drapeau : Espagne Espagne  29
 Arena Zagreb, Zagreb, 26 janv. 2018 à 20h30
   Drapeau : Suède Suède  23
 Drapeau : Danemark Danemark  34
 Drapeau : Suède Suède  35ap  
Match pour la 3e place
 Arena Zagreb, Zagreb, 28 janv. 2018 à 18h00
 Drapeau : France France  32
 Drapeau : Danemark Danemark  29

Demi-finale[modifier | modifier le code]

26 janvier 2018
18h00
France Drapeau de France 23 - 27
(9 - 15)
Drapeau : Espagne Espagne Arena Zagreb, Zagreb
Spectateurs : 6 000
Arbitrage : Drapeau : Macédoine du Nord Nachevski, Nikolov

Cédric Sorhaindo 6

Rapport

Ferran Solé 7

Averti×3  Suspension×4

Averti×3  Suspension×4


Les Français sont tombés dans le piège d'une équipe espagnole décomplexée qui a déjoué les pronostics grâce à un remarquable travail défensif en première période et a su garder l'avantage, malgré une remontée française en fin de partie[24],[25],[26]. Du fait notamment d'un manque d'opportunisme, un manque d'efficacité de Vincent Gérard dans la cage et quelques pertes de balle inquiétantes, les Bleus ratent complètement leur fin de première mi-temps avec un 7 à 1 encaissé et un déficit de six buts à la mi-temps (9-15). Pourtant privée de son meilleur gardien, Gonzalo Pérez de Vargas, contraint de déclarer forfait, l'Espagne sort Arpad Šterbik de son chapeau (3 arrêts sur jets de 7 mètres) et prend neuf buts d'avance (14-23, 44e minute). Pourtant, grâce aux entrées sur la base arrière de Romain Lagarde et Valentin Porte et les arrêts de Cyril Dumoulin, les Bleus réalisent un 6 à 0 en six minutes qui leur permet de revenir à 3 buts de retard à l'entame des dix dernières minutes. Las, le renversement de situation du quart de finale des Jeux de Londres face à cette même sélection ibérique ne s'est pas reproduit et les Experts s'inclinent finalement 23 à 27.

  • France : Dumoulin (7 arrêts / 20 tirs dont 2/6 pén), Gérard (3 arrêts / 17 tirs dont 0/3 pén); Rémili (0/1), Lagarde (3/4), Mem (1/2), N. Karabatic (3/8), Mahé (3/6 dont 2/3 pén), Abalo (1/4), Sorhaindo (6/6), Guigou (1/2 dont 0/1 pén), L. Karabatic, Claire, Dipanda (1/1), Porte (3/4), Tournat, Caucheteux (1/2 dont 1/2 pén)
  • Espagne : Šterbik (3 arrêts / 5 tirs dont 3/5 pén), Corrales (10 arrêts / 31 tirs dont 0/1 pén); Gurbindo (2/4), Rivera (1/2 dont 0/1 pén), Entrerríos (6/8), A. Dujshebaev (1/3), Sarmiento (3/5 dont 0/1 pén), Aguinagalde (2/4), Cañellas (2/4), Morros, Ariño (1/1), Guardiola, Goñi Leoz (0/1), Solé (7/9 dont 6/7 pén), Balaguer (1/2 dont 1/1 pén), Figueras (1/1)
  • Évolution du score : 3-3 7°, 3-6 10°, 8-8 18°, 9-15 MT - 13-18 36°, 13-20 40°, 14-23 44°, 20-23 50°, 23-27 FT.

Match pour la 3e place[modifier | modifier le code]

28 janvier 2018
18h00
France Drapeau de France 32 - 29
(17 - 14)
Drapeau : Danemark Danemark Arena Zagreb, Zagreb
Spectateurs : 6 700
Arbitrage : Drapeau : Roumanie Din, Dinu

Nikola Karabatic 9

Rapport

Hans Lindberg 12

Averti×4  Suspension×3

Averti×3  Suspension×3


Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Un seul joueur français a été élu dans l'équipe-type de la compétition : Vincent Gérard au poste de gardien de but[27]. Quatre autres français figuraient parmi les 40 joueurs pré-sélectionnés : Adrien Dipanda au poste de défenseur, Kentin Mahé au poste d'ailier gauche, Valentin Porte au poste d'ailier droit et Nikola Karabatic au poste de demi-centre.

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

L'équipe de France détient le record du plus petit nombre de buts inscrits sur un match avec 40 buts lors de la victoire 23 à 17 face à la Suède et le record du plus grand nombre de buts inscrits sur un match avec 69 buts lors de la victoire 39 à 30 face à la Serbie deux jours plus tard.

Buteurs[modifier | modifier le code]

Deux joueurs français terminent parmi les meilleurs buteurs de la compétition : Kentin Mahé est sixième avec 34 buts marqués et Nikola Karabatic est neuvième ex æquo avec 30 buts marqués.

Statistiques des buteurs[28]
Rang Joueur Tot. Tirs % Ch. 7m MJ Moy. Carton jaune Suspension Carton rouge Temps de jeu
1 Kentin Mahé 34 49 69 % 21 13/15 8 4,3 2 2 0 h 8 min 27 s
2 Nikola Karabatic 30 46 65 % 30 - 8 3,8 2 3 0 h 3 min 11 s
3 Dika Mem 22 41 53,7 % 22 - 7 3,1 2 - - h 58 min 12 s
4 Valentin Porte 22 33 66,7 % 22 - 8 2,8 - 4 - h 28 min 28 s
5 Luc Abalo 20 31 64,5 % 20 - 8 2,5 1 1 - h 29 min 17 s
6 Cédric Sorhaindo 20 26 76,9 % 20 - 8 2,5 2 - - h 43 min 20 s
7 Michaël Guigou 18 28 64,3 % 17 1/4 8 2,3 - - - h 57 min 9 s
8 Nedim Remili 16 25 64 % 16 - 7 2,3 1 3 - h 20 min 34 s
9 Raphaël Caucheteux 13 18 72,2 % 7 6/10 8 1,6 - - - h 22 min 53 s
10 Luka Karabatic 10 12 83,3 % 10 - 5 2 - 3 1 h 24 min 55 s
11 Adrien Dipanda 10 14 71,4 % 10 - 8 1,3 3 5 - h 37 min 42 s
12 Nicolas Tournat 9 10 90 % 9 - 8 1,1 - - - h 0 min 21 s
13 Timothey N'Guessan 8 16 50 % 8 - 3 2,7 - 1 - h 5 min 58 s
14 Romain Lagarde 6 15 40 % 6 - 5 1,2 - 2 - h 51 min 35 s
15 Nicolas Claire 5 7 71,4 % 5 - 8 0,6 - - - h 43 min 13 s
16 Vincent Gérard 1 1 100 % 1 - 8 0,1 - - - h 34 min 21 s
17 Benjamin Afgour 0 3 0 % 0 - 4 0 - - - h 23 min 11 s
Total 244 375 65,0 % 224 20/29 8 30,5 15 24 1 h 0 min 0 s

Gardiens de but[modifier | modifier le code]

Avec 37% d'arrêts, Vincent Gérard est le deuxième meilleur gardien de la compétition derrière le slovène Urh Kastelic et ses 40,7 % acquis en 2 matchs seulement.

Statistiques des gardiens de but[28]
Rang Nom % Arrêts Tirs MJ Moy. Temps de jeu
1 Vincent Gérard 37,0 % 68 184 8 8,5 h 34 min 21 s
2 Cyril Dumoulin 28,1 % 36 128 8 4,5 h 1 min 23 s
Total 33,3 % 104 316 8 13,0 h 35 min 44 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Official squads lists » [PDF], sur Site officiel de l'EHF, (consulté le 6 janvier 2018)
  2. « La liste élargie pour l’Euro 2018 », sur handnews.fr, (consulté le 6 janvier 2018)
  3. « Les 21 pour la Croatie », sur Handzone.net, (consulté le 6 janvier 2018)
  4. « William Accambray forfait, Raphaël Caucheteux convoqué », sur Handzone.net, (consulté le 6 janvier 2018)
  5. « Olivier Nyokas forfait pour l'Euro », sur Handzone.net, (consulté le 6 janvier 2018)
  6. « Benjamin Afgour appelé en renfort », sur handnews.fr, (consulté le 6 janvier 2018)
  7. « Tim' N'Guessan mesure le poids des responsabilités », sur handzone.net, (consulté le 9 janvier 2018)
  8. a et b « Timothey N'Guessan quitte l'Equipe de France », sur handzone.net, (consulté le 19 janvier 2018)
  9. « Romain Lagarde va remplacer Timothey N'Guessan », sur handnews.fr, (consulté le 19 janvier 2018)
  10. « Luka Karabatic fait son retour dans le groupe », sur handnews.fr, (consulté le 20 janvier 2018)
  11. « Benjamin Afgour remplace Dika Mem », sur L'Equipe.fr, (consulté le 28 janvier 2018)
  12. « La France se surpasse et vient à bout de la Norvège ! », sur Handzone.net, (consulté le 15 janvier 2018).
  13. « Quel début pour les Bleus ! », sur Handnews.fr, (consulté le 15 janvier 2018).
  14. « La France fait le boulot face à l'Autriche », sur Handzone.net, (consulté le 15 janvier 2018).
  15. « Des Bleus sérieux et appliqués », sur Handnews.fr, (consulté le 15 janvier 2018).
  16. « La France s'offre le temps de retrouver Zagreb », sur Handzone.net, (consulté le 17 janvier 2018).
  17. « Pour les Bleus, le contrat est rempli », sur Handnews.fr, (consulté le 17 janvier 2018).
  18. « Saint Vincent nous sauve de la misère », sur Handzone.net, (consulté le 21 janvier 2018).
  19. « Celui là, ils l’ont gagné à seize », sur Handnews.fr, (consulté le 21 janvier 2018).
  20. « France - Serbie, un parfum de fête », sur Handzone.net, (consulté le 25 janvier 2018).
  21. « Idéal avant la Croatie », sur Handnews.fr, (consulté le 25 janvier 2018).
  22. « Les Bleus éteignent la lumière des Croates », sur Handzone.net, (consulté le 25 janvier 2018).
  23. « Soirée tout bonus pour les Bleus », sur Handnews.fr, (consulté le 25 janvier 2018).
  24. « Le mauvais match au mauvais moment... », sur Handzone.net, (consulté le 31 janvier 2018).
  25. « Des Bleus anéantis », sur Handnews.fr, (consulté le 31 janvier 2018).
  26. « Désillusion des Bleus après leur élimination en demi-finale », sur lemonde.fr, (consulté le 31 janvier 2018).
  27. (en) « EHF EURO 2018 All-star team named », sur Site officiel de la compétition (consulté le 28 janvier 2017)
  28. a et b (en) « Statistiques cumulées de l'équipe de France à l'Euro 2018 » [PDF], sur Site officiel de la compétition (consulté le 28 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]