Sébastien Bosquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sébastien Bosquet
Sébastien Bosquet à l'Euro 2010
Sébastien Bosquet à l'Euro 2010
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (38 ans)
Lieu Dunkerque
Taille 1,98 m (6 6)
Poste Arrière droit
Situation en club
Club actuel Hazebrouck HB 71
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : France Dunkerque HGL
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1999-2003 Drapeau : France Dunkerque HGL
2003-2005 Drapeau : France Montpellier HB 19 (34)
2005-2013 Drapeau : France Dunkerque HGL 151 (781)
2013-2015 Drapeau : France Tremblay-en-France 29 (63)
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
2002-2013 Drapeau de France France 112 (202)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Sébastien Bosquet, né le à Dunkerque, est un joueur français de handball, évoluant au poste d'arrière droit. Il est notamment double champion du monde (2009 et 2011) et double champion d'Europe (2006 et 2010).

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Dunkerque, Sébastien Bosquet est formé à Dunkerque où il signe son contrat professionnel. Élu meilleur arrière droit du Championnat de France en 2001, il figure ainsi parmi les meilleurs à son poste. Sélectionné pour la première fois en équipe de France en juin 2002[1], il signe en 2003 un contrat de trois avec le grand club français de Montpellier HB qui vient de remporter la Ligue des champions.

Souvent blessé, il ne bénéfice pas d'un temps de jeu énorme avec la concurrence de Sobhi Sioud[2] et quitte donc le club héraultais après deux saisons ponctuées de deux championnats, d'une Coupe de France et de deux Coupes de la Ligue. En 2005, annoncé un temps au Chambéry Savoie Handball[2], il décide finalement de retourner à Dunkerque avec pour objectif de gagner des trophées avec son club formateur.

Ce choix s'avère payant car il réalise une saison pleine, terminant meilleur buteur du championnat avec 180 buts. De plus, de bons matchs de préparation avec l'équipe de France semblent lui offrir une place de titulaire au poste d'arrière droit pour sa première grande compétition internationale, le Championnat d'Europe 2006 en Suisse. Mais, après un match raté contre l'Espagne en poule, il perd sa place de titulaire et ne marque finalement que 8 buts sur 22 tentatives pour un total d'une heure de jeu[3]. Il remporte toutefois le premier titre de Champion d'Europe de l'équipe de France.

Toujours performant en Championnat de France, il est deux nouvelles fois élu meilleur arrière droit du championnat en 2007 et 2009 et accumule les sélections en équipe de France puisqu'il remporte deux titres de champion du monde en 2009 et 2011 entrecoupés d'un nouveau titre de Champion d'Europe en 2010, mais n'est pas des aventures olympiques en 2008, 2012.

Avec Dunkerque, il contribue aux premiers titres remportées par le club : la coupe de France 2011, le Trophée des champions 2012 et la Coupe de la Ligue 2013. En conflit avec son club, il voit des tribunes son club atteindre la deuxième place en championnat. À l'intersaison, il signe un contrat de deux ans à Tremblay-en-France[4]. Après deux saisons dans le club francilien, il met un terme à sa carrière[5].

Après deux saisons d'interruptions, il signe en 2017 un contrat, avec son ancien coéquipier de l'USDK Mohamed Mokrani, au Hazebrouck HB 71 club promu en Nationale 1[6].

Sur les autres projets Wikimedia :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

  • Première sélection le 2 juin 2002 face à la sélection catalane
Championnat du monde
Championnat d'Europe

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Claude Onesta annonce les 15 pour Bercy », sur handzone.net, (consulté le 23 septembre 2017)
  2. a et b « Oskarsson revient en France, Bosquet va à Chambéry et Carnet à Aurillac », sur handzone.net, (consulté le 23 septembre 2017)
  3. (en) « Statistiques cumulées au Championnat d'Europe 2006 » [PDF], sur Site officiel des Championnat d'Europe de handball, (consulté le 23 septembre 2017)
  4. « Sébastien Bosquet.... deux saisons à Tremblay ! », sur handzone.net, (consulté le 25 juin 2013)
  5. « Sébastien Bosquet tire définitivement sa révérence », sur handzone.net, (consulté le 23 septembre 2017)
  6. « Sébastien Bosquet, un double champion du monde à Hazebrouck ! », La voix du Nord, (consulté le 23 septembre 2017)