Cette page est semi-protégée.

Élection présidentielle camerounaise de 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élection présidentielle camerounaise de 2018
Président de la République
Sortant Élu
Paul Biya Paul Biya

L'élection présidentielle camerounaise de 2018 a lieu le au Cameroun. Le président en exercice Paul Biya est largement réélu pour un huitième mandat, selon les résultats provisoires.

Contexte

Le scrutin se tient dans un contexte d'importantes violences, le groupe djihadiste Boko Haram sévissant toujours dans l'extrême nord du pays tandis que les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest sont confrontées à une grave crise sociopolitique depuis fin 2016 qui s'est muée en conflit armé fin 2017. En 2018, les combats deviennent quasi quotidiens entre les forces de sécurité camerounaises et un groupe armé se proclamant « forces de restauration » du Cameroun du Sud, un État anglophone ayant brièvement vu le jour entre les deux guerres mondiales, sous mandat britannique. Selon le gouvernement, plus de 80 membres des forces de sécurité ont été tués dans ces combats. Plus de 600 personnes auraient été arrêtées depuis le début de la crise, selon des sources onusiennes[1].

Modalités

L'élection présidentielle a lieu au scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Elle se tient, en vertu de la loi électorale camerounaise, 20 jours au moins et 50 jours au plus avant l’expiration des pouvoirs du président de la République en exercice[2]. Elle a ainsi lieu le le 7 octobre 2018[3],[4]

Candidatures

À l'approche de la fin du mandat du président Paul Biya, plusieurs candidatures s'annoncent progressivement[5],[6],[7],[8]. Sa propre candidature n'est plus limitée par la constitution [9], et supposée en vertu des statuts de son parti politique[10], le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, qui rend automatiquement le président national du parti candidat aux élections présidentielles.

Candidats retenus[11]
Candidat Parti
1 Akere Muna Mouvement NOW!
2 Garga Haman Adji Alliance pour la démocratie et le développement (ADD)
3 Maurice Kamto Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC)
4 Cabral Libii Univers[12]
5 Serge Espoir Matomba Peuple uni pour la rénovation sociale (PURS)
6 Frankline Njifor Afanwi Mouvement citoyen national du Cameroun (MCNC)
7 Joshua Osih Front social démocrate (FSD)
8 Adamou Ndam Njoya Union démocratique du Cameroun (UDC)
9 Paul Biya Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC)

Quelques jours avant le scrutin, Akere Muna rejoint la coalition de l'opposition au président Paul Biya, et retire ainsi sa candidature en faveur de Maurice Kamto[13]. C’est la première fois depuis l‘élection présidentielle de 1992 que des opposants se liguent contre Paul Biya[14],[15],[16]. La commission électorale du Cameroun (Elecam) déclare cependant ne pas pouvoir retirer les bulletins de vote d'Akere Muna.

Résultats

Le , Maurice Kamto revendique la victoire, alors même qu'aucun chiffre, même provisoire, n'a été dévoilé par la commission électorale[17].

Le , Joshua Osih, candidat du FSD, et Cabral Libii, candidat du parti Univers, demandent l'annulation du scrutin, tandis que Maurice Kamto réclame l'annulation des votes dans sept régions du Cameroun. Ces candidats saisissent ainsi le Conseil constitutionnel, qui doit statuer le 16 octobre[18].

Le , les résultats provisoires du scrutin, dévoilés par ELECAM, indiquent la victoire de Paul Biya. Ces résultats sont rejetés par l'opposition, notamment par Maurice Kamto[19].

Résultats de la présidentielle de 2018[20]
Candidats Partis Voix %
Paul Biya RDPC 2 461 733 71,09
Maurice Kamto MRC 498 536 14,40
Cabral Libii Univers 218 834 6,32
Joshua Osih FSD 110 449 3,19
Adamou Ndam Njoya UDC 59 884 1,73
Garga Haman Adji ADD 55 971 1,62
Serge Espoir Matomba PURS 34 106 0,98
Frankline Njifor Afanwi MCNC 23 298 0,67
Akere Muna NOW! 16 753 0,48
Votes valides 3 462 773 98,25
Votes blancs ou invalides 61 553 1,75
Total 3 524 326 100
Abstention 3 063 057 46,50
Inscrits/Participation 6 587 383 53,50

Références

  1. « Cameroun - Élections législatives : pas de scrutin avant 2019 », Le Point Afrique,‎ (lire en ligne).
  2. « Cameroun : l’élection présidentielle fixée au 7 octobre », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  3. « Cameroun: Paul Biya convoque le corps électoral en vue de l’élection présidentielle fixée au 7 octobre 2018 », Investir au Cameroun,‎ (lire en ligne)
  4. « Decret Présidence du Cameroun », sur prc.cm.
  5. Géraldine Ivaha, « Cameroun - Présidentielle 2018: Déjà 11 candidats déclarés et virtuels », sur cameroon-info.net, (consulté le 2 juillet 2017).
  6. « Présidentielle Cameroun en 2018 », sur jeuneafrique.com, (consulté le 2 juillet 2017).
  7. « Garga Haman Adji candidat à la présidentielle 2018 », sur camernews.com, (consulté le 2 juillet 2017).
  8. « Cameroun : qui sont les candidats déclarés à la présidentielle de 2018 ? », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  9. « Constitution du Cameroun 2008 ».
  10. « Statuts RDPC ».
  11. « Publication de la liste des candidatures retenues : ELECAM respecte la loi! | ELECAM », sur www.elecam.cm, (consulté le 7 août 2018).
  12. « Cameroon-Info.Net:: Cameroun: Le parti politique «Univers» a investi Cabral Libii comme son candidat à la prochaine élection présidentielle. », sur www.cameroon-info.net (consulté le 14 juin 2018).
  13. « Élection au Cameroun : deux opposants forment une coalition contre le président Paul Biya », sur africanews.com, }.
  14. « Présidentielle au Cameroun : Akere Muna se désiste et forme une coalition avec Maurice Kamto », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  15. « Présidentielle au Cameroun : Akere Muna se retire au profit Maurice Kamto », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne).
  16. « Présidentielle au Cameroun: Muna se désiste pour former une coalition avec Kamto - RFI », RFI Afrique,‎ (lire en ligne).
  17. Le Point, magazine, « Election/Cameroun: Maurie Kamto clame victoire, se met "hors-la-loi", selon le pouvoir », sur Le Point (consulté le 8 octobre 2018).
  18. « Présidentielle au Cameroun: trois candidats demandent l'annulation du scrutin », TV5MONDE,‎ (lire en ligne).
  19. « Présidentielle au Cameroun : Paul Biya donné vainqueur par des chiffres rejetés par l’opposition – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  20. « Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Paul Biya en tete: Voici les résultats probables de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018 », sur www.cameroon-info.net (consulté le 15 octobre 2018).