Élections sénatoriales camerounaises de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections sénatoriales camerounaises de 2013
70 sièges de sénateurs
Corps électoral et résultats
Population 21 180 885
Inscrits 9 887
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Rassemblement démocratique du peuple camerounais
Sénateurs élus 56
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Social democratic front
Sénateurs élus 14

Les premières élections sénatoriales du Cameroun sont organisées le .

Contexte[modifier | modifier le code]

L'existence d'un sénat camerounais est prévue par la constitution de 1996. Cependant, aucune élection n'a été organisée avant 2013, malgré plusieurs annonces les années précédentes.

L'annonce de la date de ses élections, le 14 avril, a provoqué un tollé au sein de l'opposition. En effet, elles interviennent avant les élections municipales, ce qui garantit une large victoire du RDPC[1].

Modalités[modifier | modifier le code]

La désignation des sénateurs s'effectue en deux temps. Un collège électoral constitué des 9887 conseillers municipaux élit 70 sénateurs. Ensuite, le président Paul Biya désigne les 30 sénateurs restants[2].

Résultats et contestations[modifier | modifier le code]

9785 conseillers municipaux ont pris part au vote, soit un taux de participation de 98,97 %. L'Union africaine a salué le bon déroulement du scrutin[2]. Cependant, l'opposition accuse le RDPC d'avoir corrompu des élus du SDF dans la région du Nord-Ouest. L'UDC et l'UNDP déposent des recours en annulation le 17 avril[3]

Les résultats de l'élection sont annoncés le 29 avril par la Cour Suprême. Le RDPC la remporte largement avec 56 sièges, le SDF obtient les 14 places restantes[4].

Par un décret présidentiel, Paul Biya désigne les 30 sénateurs restants le 8 mai 2013[5].

Résultats par régions[modifier | modifier le code]

Région Sénateurs élus Étiquette Sénateurs désignés Étiquette
Adamaoua Siroma Aboubakar
Aboulahi Maikano
Paul Haman
Paul Maande
Joël Nguimbe
Madeleine Haoua
Tidjani Ahmadou
SDF Baba Hamadou
Moussa Sambo
Mohama Gabdo
Centre Sylvestre Naah Ondoua
Jean-Marie Mama
Elie Essomba Tsoungui
Pascal Anong Adibime
Luc René Bell
Nicole Okala Bilaî
Emmanuel Nemde
RDPC Laurent Nkodo
Pius Ondoua
Jean-Marie Pongmoni
Est Charles Sale
Isabelle Tokpanou
Monique Ouli Ndongo
Badel Ndinga Ndinga
Benjamin Amama Amama
Marie-Claire Moampea
Jean Mboundjo
RDPC Joseph Mata
René Ze Nguelle
Marlyse Aboui
Extrême-Nord Boukar Abba
Mahamat Abdoulkarim
Hamadou Alioum Aladji
Marava Abdoulaye Wouyack
Mme Zakiatou
Julienne Djakaou
Martin Amrakaye
RDPC Manouf Mahamat Bhar
Jean-Baptiste Baskouda
Daissala Dakole
Littoral Geneviève Tjoues
Thomas Tobbo Eyoum
Marie Armande Din Bell
Roger Victor Mbassa Ndine
Simon Kingue
Jean-Jules Ebongue Ngoh
Claude Kemayou
RDPC Songue Madiba
David Etame Massoma
Pierre Ngayap
Nord Youssoufa Daoua
Pierre Namio
Amadou Ali
Yvonne Asta
Payounni Bebnone
Maurice Amidou
Mme Adamou
RDPC Aboubakar Abdoulaye
Pierrette Hayatou
Abbo Hamadou
Nord-Ouest Simon Achidi Achu
David Wallang
Ignatus Bayin Dinga
Emma Eno Lafon
Wanlo Chiamua John
Zacharie Awanga
Stephen Yerima Jikong
RDPC Ganyoufa Fon Doh
Francis Nkwain
Njei Fon Teche
Ouest Jean Tsomelou
Bernard Tantse Tagne
Paul Tchatchouang
Delphine Metiedje Nguifo Tchetagne
Etienne Sonkin
Raoul Tchomnou
Nono
SDF Ibrahim Mbombo Njoya
Marcel Niat Njifenji
Victor Ndjomo Kamga
Sud Delphine Medjo
Calvin Zang Oyono
Samuel Obam Assam
Grégoire Mba Mba
Thérèse Eloumba Medjo
Mme Nnanga Ndoume
Mbita Mvaebeme
RDPC Pierre Henri Ngallé Ngoa
François Xavier Menye Ondo
Paulette Bisseck
Sud-Ouest Tabe Tando Ndiep Nso
Rebecca Amah Ankie Affiong
Lucas Fontem Njifua
Daniel Matute
Agnès Ndode Ntube
Andrew Moffa Otte
Charles Mbella Moki
RDPC Peter Mafany Musonge
Victor Fon Mukete
Simon Onjwo Chief An Jan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Florette Manedong, « Convocation du collège électoral: John Fru Ndi appelle à un soulèvement de ses militants », sur camer.be (consulté le 18 avril 2013).
  2. a et b « L'Union africaine salue le bon déroulement des élections sénatoriales tenues dimanche au Cameroun », sur afriquinfos.com, (consulté le 18 avril 2013).
  3. O. N., « Contentieux postélectoral : L’UNDP et le SDF déposent des recours en annulation », sur news.mboa.info, (consulté le 18 avril 2013).
  4. Étienne Segnou, « Le Cameroun a enfin ses premiers sénateurs », sur lejournalinternational.fr, (consulté le 9 mai 2013).
  5. « Paul Biya nomme les 30 sénateurs restants », sur cameroun24.net, (consulté le 9 mai 2013).