Élection présidentielle camerounaise de 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élection présidentielle camerounaise de 2011
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Inscrits 7 251 651
Votants 4 951 434
68,20 %  −14
Votes nuls 114 185
Paul Biya with Obamas cropped.jpg Paul Biya – RDPC
Voix 3 772 527
77,99 %
 +7,1
GedFruNdi.JPG John Fru Ndi – SDF
Voix 518 175
10,71 %
 −6,7
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Garga Haman Adji – ADD
Voix 155 348
3,21 %
 −0,5
Président de la République
Sortant Élu
Paul Biya Paul Biya

L'élection présidentielle camerounaise de 2011 s'est tenue le 9 octobre 2011. Pour ce scrutin, 23 candidats se sont présentés parmi lesquels le président sortant, chef du RDPC, Paul Biya.

Paul Biya a été réélu sans surprise pour un mandat de 7 ans avec 77,99 % des suffrages.

Contexte[modifier | modifier le code]

Alors que le mandat du président Paul Biya prend fin en 2011, les États-Unis ont pris position en faveur d'élections libres à l'occasion de la fête nationale camerounaise, le 20 mai 2011. Le secrétaire d'État Hillary Clinton a ainsi réclamé pour le peuple camerounais « le droit de voter cette année dans un scrutin présidentiel libre, équitable et crédible »[1], souhait renforcé par un courrier personnel du président Barack Obama pour Paul Biya[2]. Le président Obama avait déjà pris des mesures contre des politiciens camerounais jugés corrompus en leur retirant le visa américain en 2009[3].

Cette pression s'est renforcé au mois de juin 2011 lorsque Hillary Clinton a refusé de recevoir Paul Biya, forçant ce dernier à annuler une tournée occidentale[4].

Le scrutin, organisé par l'organisme ELECAM, est, pour la première fois, ouvert aux Camerounais vivant à l'étranger, sous réserve qu'ils ne disposent pas d'une double nationalité[5].

Candidats[modifier | modifier le code]

Parmi les 23 personnes candidates au poste de président, on retrouve:

Candidat Parti
Paul Biya (sortant) Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC)
Esther Dang Bloc pour la reconstruction et l'indépendance économique
John Fru Ndi Front social démocrate (SDF)
Bernard Muna Alliance des forces progressistes
Fritz Pierre Ngo Mouvement des écologistes camerounais
Kah Walla Cameroon People's Party
Jean de Dieu Momo PADDEC

Résultats[modifier | modifier le code]

La Cour suprême annonce les résultats le 20 octobre 2011[6],[7] :

Résultats de la présidentielle camerounaise de 2011
Candidats Partis Voix %
Paul Biya RDPC 3 772 527 77,99 %
John Fru Ndi Ni FSD 518 175 10,71 %
Garga Haman Adji ADD 155 348 3,21 %
Adamou Ndam Njoya UDC 83 860 1,73 %
Paul Abine Ayah People's Action Party 61 158 1,26
Edith Kahbang Walla Cameroon People's Party 34 639 0,72
Albert Dzongang Dynamic for National Renaissance 26 396 0,55
Jean de Dieu Momo Democrat Patriots for the Development of Cameroon 23 791 0,49
Jean-Jacques Ekindi Progressive Movement 21 593 0,45
Bernard Muna Alliance of Progressive Forces 18 444 0,38
Esther Dang Bloc for the Reconstruction and Economic Independence of Cameroon 15 775 0,33
Olivier Anicet Bilé Union for Fraternity and Prosperity 15 202 0,31
Anicet Ekane African Movement for New Independence and Democracy 11 081 0,23
Victorin Hameni Bieuleu Union of Democratic Forces of Cameroon 10 615 0,22
Fritz Pierre Ngo Movement of Cameroonian Ecologists 9 259 0,19
Jean Njeunga United Front of Cameroon 9 219 0,19
Isaac Feuzeu Movement for the Emergence and Rise of Citizen 9 216 0,19
Hubert Kamgang Union of African Populations 8 250 0,17
Simon Pierre Atangana Nsoe Great Cameroon 8 032 0,17
Marcus Lontouo Cameroonian National Congress 7 875 0,16
George Dobgima Nyamndi Social Liberal Congress 5 925 0,12
Joachim Tabi Owono Action for Meritocracy and Equal Opportunities 5 795 0,12
Daniel Soh Fone United Socialist Party 5 074 0,10
Votes valides
Votes blancs ou invalides 114 185 -
Total 4 951 434 100
Abstention
Inscrits/Participation 7 251 651 68,20%

Paul Biya est réélu pour un sixième mandat de 7 ans.

Sept candidats de l'opposition estiment que l'élection est entachée de fraudes et ont demandé la tenue d'un nouveau scrutin.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]