Yuzuru Hanyū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yuzuru Hanyū
2011 Cup of China Yuzuru Hanyu 2.jpg
Yuzuru Hanyū en 2011.
Biographie
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Date de naissance 7 décembre 1994 (20 ans)
Lieu de naissance Sendai, Japon
Taille 1,71 m (5 7)
Parcours
Club actuel ANA Minato Tokyo
Toronto Cricket Curling and Skating Club
Entraineur Brian Orser, Tracy Wilson
Chorégraphe David Wilson, Jeffrey Buttle, Kurt Browning
Meilleurs scores ISU
Score total 293,25 Finale du Grand Prix ISU 2013-2014
Programme court 101,45 (record du monde) Jeux olympiques d'hiver de 2014
Programme libre 194,08 Finale du Grand Prix ISU 2014-2015
Avec la championne du monde Mao Asada

Yuzuru Hanyū, né le 7 décembre 1994 à Sendai, Japon, est l'actuel champion du monde et olympique de patinage artistique. Il obtient un titre de champion du monde junior en 2010, et participe dès l'année suivante aux compétitions parmi l'élite avec comme performance notable, une médaille d'argent aux Championnats des quatre continents. En 2012, lors de ses premiers Championnats du monde, il s'offre une médaille de bronze derrière Daisuke Takahashi confirmant le dynamisme actuel du patinage artistique au Japon. En Février 2014, Yuzuru Hanyu devient le premier japonais à être champion olympique de patinage artistique aux JO de Sochi en obtenant le record du monde sur son programme court: 101.45 points. Il est ainsi le premier et le seul homme au monde à avoir franchit la barre des 100 points. Il remporte dans la foulée le titre de champion du monde à Saitama, au Japon, enchainant ensuite avec la victoire à la finale des Grands Prix.

Programme libre à Sotchi

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a commencé à patiner dès l'âge de quatre ans, en suivant les pas de sa sœur aînée[1]. Il progresse rapidement et est remarqué très jeune pour sa flexibilité, sa maturité et ses sauts impressionnants. En 2011, Yuzuru Hanyu a vu son domicile très endommagé par le tremblement de terre survenu au Japon en 2011. Il dit être resté très marqué par cette catastrophe, en effet, il était entrain de s'entrainer à sa patinoire, et s'enfuit de justesse du bâtiment sans prendre le temps de retirer ses patins lorsque les tremblements commencèrent. Il vécut par la suite quelques temps dans un centre d'évacution. La patinoire de Sendai a du être fermée pendant plusieurs mois, ce qui l'a contraint à s’entraîner à Yokohama et Hachinohe[2]. Extrèmement marqué par cette catastrophe naturelle, il soutient encore aujourd'hui la cause des victimes du tremblements de terre. Il a ainsi donné l'intégralité de l'argent obtenu par sa victoire à Sotchi à de nombreuses associations. En avril 2012, il décide de s'entraîner à Toronto au Canada, ce changement étant jugé comme nécessaire par le directeur de sa fédération afin d'« augmenter son niveau ». Il change donc de coach et engage Brian Orser, entraineur réputé pour ses techniques de saut. Hanyu souffre d’asthme, et a été hospitalisé à plusieurs reprises. C'est une personnalité très populaire au Japon. Il a ainsi des timbres à son image et apparait dans des publicités. Il est élève à l'université japonaise Waseda, et suit des cours de sciences cognitives et humaines.

Carrière[modifier | modifier le code]

Skate Canada 2013 (gala)

En 2010, Yuzuru Hanyu devient le champion de monde junior. En décembre 2011, il finit 3e des Championnats du Japon et se qualifie pour ses premiers mondiaux disputés à Nice. Durant ces Championnats du monde, il réussit à remonter de la 7e (après le programme court) à la 3e place avec un total de 251,06 points, à 15 unités de Patrick Chan, ceci malgré une blessure à la cheville. Lors de sa première victoire en Grand Prix ISU au NHK Trophy en novembre 2012, il a battu le record du monde du programme court avec 95,32 points[3] grâce à son programme Parisienne Walkways. Le mois suivant, il établit son record personnel avec un score de 285,23 points et gagne son premier titre de champion du Japon. À deux mois des JO d'hiver, il s'avère comme être un candidat très sérieux pour le titre olympique à Sotchi, en effet il bat une nouvelle fois le record du monde du programme court détenu par Patrick Chan, avec une marque de 99,84 points à l'occasion de la Finale du Grand Prix[4].

Yuzuru Hanyu pendant son programme Parisienne Walkways

Lors des JO d'hiver de Sotchi, il bat son propre record du monde et devient le premier patineur à dépasser la barre des 100 points avec un score de 101,45 pour son programme court Parisienne Walkways. Il termine médaille d'or à 19 ans avec un total de 280,09 points malgré deux chutes lors de son programme libre.

Il remporte le titre mondial en mars 2014 en totalisant 282,59 points, devant Tatsuki Machida (282,26 points) et Javier Fernandez (275,93 points), après avoir été troisième suite à son programme court (91,24 points). Hanyu est ainsi le premier patineur depuis Alexeï Yagudin en 2002 à réaliser le doublé Jeux olympiques-Championnats du monde[5].

En octobre 2014, il doit renoncer au Trophée de Finlande à cause d'une blessure au dos. Il revient néanmoins sur la glace pour la Coupe de Chine, en novembre. Toutefois, il percute très violemment le patineur chinois Han Yan pendant l'échauffement précédent la compétition. Les deux athlètes patinaient à très haute vitesse et furent violemment projetés au sol. Hanyu s'est blessé au front, à l'oreille, à la machoire. Il s'est aussi blessé au thorax et sévèrement à la cheville. Il décide toutefois de patiner son programme libre 30 minutes plus tard, sans être vu par un médecin ni recousu. Cet accident à mené à de nombreux débats sur la sécurité des sportifs pendant les évènements internationaux. En effet, Yuzuru Hanyu tomba à 5 reprises pendant son programme et du être emmené presque inconscient du kiss and cry. Il remporte malgré tout la deuxième place de la Coupe de Chine. Trois semaines plus tard, il participe au Trophée NHK au japon et se qualifie de justesse pour la finale du Grand Prix.

Le 13 décembre, il remporte la finale du Grand prix 2014 tenu à Barcelone grâce à un programme court de 94 points et à programme libre exceptionnel sur le thème de "Le Fantôme de l'Opéra". Il devance largement Javier Fernandez et Sergei Voronov qui se placent respectivement en deuxième et troisième place.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Programme libre à Sotchi
Yuzuru Hanyu-Sochi 2014.jpg
Compétition 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Jeux olympiques d'hiver 1er
Championnats du monde 3e 4e 1er
Quatre continents 2e 2e
Championnats du Japon 8e 6e 4e 3e 1er 1er
Championnats du monde junior 12e 1er
Grand Prix ISU 2008/09 2009/10 2010/11 2011/12 2012/13 2013/14 2014/15
Finale du Grand Prix 4e 2e 1er 1er
Skate America 2e
Skate Canada 2e
Coupe de Chine 4e 2e
Trophée Éric Bompard 2e
Coupe de Russie 7e 1er
Trophée NHK 4e 1er 4e
Légende : F= Forfait ; * = Résultat à venir

Programmes[modifier | modifier le code]

Saison Programme court Programme libre Gala
2014–15
  • Chopin Ballade no. 1

de Frederic Chopin
.chorégraphié par Jeffrey Buttle

  • Le Fantôme de L'Opéra

de Andrew Lloyd Webber
.chorégraphié par Shae-Lynn Bourne

  • The Final Time Traveler

de Sarah Alainn

  • Hana wa Saku

de Fumiya Sashida
chorégraphié par Nanami Abe

2013–14

[52][53]

  • Parisienne Walkways

de Gary Moore
chorégraphié. par Jeffrey Buttle

  • Roméo and Juliette

de Nino Rota
.chorégraphié par David Wilson

  • Kissing You

(extrait de Roméo et Juliette)
de Craig Armstrong

  • Escape

(de Plunkett & Macleane)
de Craig Armstrong
chorégraphié par Nanami Abe

  • White Legend

(du Lac des Cygnes)
de Pyotr Ilyich Tchaikovsky
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphié par Nanami Abe

  • Étude in d sharp minor, op. 8 no. 12

de Alexander Scriabin
chorégraphié. par Nanami Abe

  • Notre-Dame de Paris

de Riccardo Cocciante
chorégraphié par David Wilson

  • Story

de AI
chorégraphié. par Kenji Miyamoto

2012–13

[3][54]

  • Parisienne Walkways

de Gary Moore
chorégraphié. par Jeffrey Buttle

  • Notre-Dame de Paris

de Riccardo Cocciante
chorégraphié. par David Wilson

  • Hello, I Love You

de The Doors
reprise de Adam Freeland
chorégraphié. par Kurt Browning

  • Hana Ni Nare

de Fumiya Sashida
chorégraphié. par Kenji Miyamoto

2011–12

[55]

  • Étude in D sharp minor, op. 8 no. 12

de Alexander Scriabin
chorégraphié par Nanami Abe

  • Kissing You

(extrait de Roméo et Juliette)
de Craig Armstrong

  • Escape

(estrait de Plunkett & Macleane)
de Craig Armstrong
chorégraphié par Nanami Abe

  • White Legend

(estrait du Lac des Cygnes)
de Pyotr Ilyich Tchaikovsky
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphié par Nanami Abe

  • Somebody to Love

de Justin Bieber
chorégraphié par Nanami Abe

2010–11

[56]

  • White Legend

(extrait du Lac des Cygnes)
de Pyotr Ilyich Tchaikovsky
exécuté par Ikuko Kawai
chorégraphié par Nanami Abe

  • Zigeunerweisen

de Pablo de Sarasate
chorégraphié par Nanami Abe

  • Vertigo

de U2

2009–10

[57]

  • The Bait
  • Bare Island

(extrait de Mission: Impossible II)
de Hans Zimmer
chorégraphié par Nanami Abe

  • Rhapsody on a Theme of Paganini

de Sergei Rachmaninov
chorégraphié par Nanami Abe

  • Change

des Monkey Majik + Yoshida Brothers

2008–09

[58]

  • Bolero

(extrait de Moulin Rouge!)
de Steve Sharples
chorégraphié par Nanami Abe

  • Rhapsody on a Theme of Paganini

de Sergei Rachmaninov
chorégraphié par Nanami Abe

  • Change

des Monkey Majik + Yoshida Brothers

2007–08
  • Sing, Sing, Sing

de Louis Prima
chorégraphié par Nanami Abe

  • The Firebird

deIgor Stravinsky
chorégraphié par Nanami Abe

  • Amazonic

de Maksim Mrvica

  • Danse macabre

de Camille Saint-Saëns

2006–07
  • Storm
  • Kismet

de Bond
chorégraphié par Nanami Abe


Hanyu exécutant une pirouette ina bauer

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :