Wolfgang Bötsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolfgang Bötsch
Wolfgang Bötsch à Bonn en 1990
Wolfgang Bötsch à Bonn en 1990
Fonctions
Ministre fédéral des Postes et
des Télécommunications
d'Allemagne
22 janvier 199331 décembre 1997
Chancelier Helmut Kohl
Prédécesseur Christian Schwarz-Schilling
Successeur Theodor Waigel (Finances)
Biographie
Date de naissance 8 septembre 1938 (75 ans)
Lieu de naissance Bad Kreuznach, Allemagne
Parti politique CSU
Profession Juriste
Consultant

Wolfgang Bötsch
Ministres fédéraux des Postes d'Allemagne

Wolfgang Bötsch, né le 8 septembre 1938 à Bad Kreuznach, est un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU).

Il fut le dernier ministre fédéral des Postes et des Télécommunications d'Allemagne.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu son Abitur en 1958, il effectue pendant un an son service militaire dans la Luftwaffe. En 1959, il entame ses études de droit, tout d'abord à l'université de Wurtzbourg, puis à l'école de droit administratif de Spire.

Il passe ensuite ses deux examens juridiques d'État, et obtient son doctorat en 1970. Deux ans plus tôt, il avait été engagé comme juriste au conseil juridique de la ville de Kitzingen. Il y travaille jusqu'en 1974, puis il devient haut fonctionnaire du district de Basse-Franconie pendant neuf mois cette même année.

En 1998, il est engagé par Gemini Consulting, puis comme spécialiste en droit des télécommunications par le cabinet d'avocats Gassner, Stockmann und Kollegen (GSK) deux ans plus tard. Il a également dirigé ou siégé au conseil de surveillance de diverses entreprises.

Catholique, Wolfgang Bötsch est marié et père de deux enfants. Sa fille Christine est d'ailleurs membre du conseil municipal de Wurtzbourg.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Au sein de la CSU[modifier | modifier le code]

En 1960, il rejoint l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU), et s'engage au sein de l'Association des études chrétiens-démocrates (RCDS) et de la Junge Union (JU), organisation de jeunesse de la CSU.

Il a notamment fait partie du conseil national et du comité directeur régional de la JU en Bavière. Il en a également été trésorier régional durant quatre ans. Il a occupé la présidence de la CSU dans la ville-arrondissement de Wurtzbourg entre 1973 et 1991 et a siégé au sein de son comité directeur de Basse-Franconie.

Au niveau institutionnel[modifier | modifier le code]

Élu au conseil municipal de Wurtzbourg en 1972, il entre au Landtag de Bavière deux ans plus tard. Il est contraint d'abandonner ces deux fonctions suite à son entrée au Bundestag comme député fédéral lors des législatives du 3 octobre 1976.

Six ans plus tard, il devient coordinateur parlementaire (Parlamentarischer Geschäftsführer) jusqu'en avril 1989. À ce moment-là, il succède à Theodor Waigel comme président du groupement provincial de la CSU et premier vice-président du groupe CDU/CSU au Bundestag.

Le 22 janvier 1993, Wolfgang Bötsch est nommé ministre fédéral des Postes et des Télécommunications par Helmut Kohl. Ses fonctions parlementaires sont reprises par Michael Glos. Au cours de son mandat, il a achevé la privatisation de la Deutsche Bundespost, entraînant la suppression de son ministère au 31 décembre 1997.

Il est réélu député lors des élections fédérales du 27 septembre 1998 et se voit nommé juriste (Justiziar) du groupe CDU/CSU au Bundestag. Il occupe ce poste jusqu'à la fin de la législature en 2002, année où il est réélu pour son dernier mandat.

En 2005, il se retire de la vie politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :