Voyage au centre de la Terre (film, 1959)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voyage au centre de la Terre (homonymie).

Voyage au centre de la Terre

Titre original Journey to the Center of the Earth
Réalisation Henry Levin
Scénario Charles Brackett
Robert Gunter
Walter Reisch
d'après le roman de Jules Verne
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Cooga Mooga
Joseph L. Schenck Enterprises Inc.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Sortie 1959
Durée 132 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Voyage au centre de la Terre (Journey to the Center of the Earth) est un film américain réalisé par Henry Levin, adapté du roman du même nom de Jules Verne et sorti en 1959.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le professeur écossais fraîchement anobli sir Oliver Lindenbrook est persuadé que l'explorateur Arne Saknussem, disparu il y a deux siècles, est parvenu à atteindre le centre de la Terre. Il quitte Édimbourg avec un de ses étudiants, amoureux transi de sa nièce, pour entreprendre une extraordinaire descente en progressant jusqu’au centre de la Terre à partir du cratère d’un volcan d’Islande. Dans cet extraordinaire périple il est accompagné aussi par l'intrépide veuve d'un vulcanologue assassiné et par un solide gaillard islandais et sa cane, Gerdrud. Le petit groupe est précédé par un personnage inquiétant, descendant de Saknussen. Un film aux décors spectaculaires, poétiques, un peu désuets certes, servi par une excellente interprétation.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a été mis en nomination aux Oscars 1960 dans les catégories des meilleurs effets spéciaux, de la meilleure scénographie et de la meilleure bande sonore.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film conserve la trame du roman de Jules Verne, mais s’en éloigne largement :

  • L'action du roman commence en Allemagne, dans la ville de Hambourg alors que dans le film, l'action commence en Écosse, à Édimbourg.
  • Les héros dans le roman sont Allemands : le professeur Lidenbrok, son neveu Axel, sa fiancée Gräuben. Dans le film, ils sont écossais : le professeur sir Oliver Lindenbrook, son élève Alec McEwen et sa fiancée Jenny plus des personnages supplémentaires (et fort bien trouvés) comme Carla Goetaborg dont le mari a trahi la confiance de Lindenbrook et s'est fait assassiner par le comte Saknussem, lointain descendant du premier explorateur.

Les monstres que va rencontrer l’équipe ne sont pas des images de synthèse (en 1959, les possibilités techniques de Jurassic Park n’existent pas encore), mais ne déméritent pas pour autant, pour le plus grand plaisir du spectateur. Il s'agit en fait d'iguanes affublés d'une énorme crête dorsale, filmés en gros plan et au ralenti pour les rendre plus effrayants et "incrustés" ensuite dans l'image à côté des humains pour paraître énormes par effet de perspective.

  • La crête dorsale collée sur le dos des iguanes fait dire à sir Oliver que ces monstres sont des Dimetrodons.
  • Il faut ajouter qu’une oie nommée Gertrud, joue un rôle non négligeable dans l’action dramatique… jusqu'à en faire cruellement les frais !
  • De plus, un rival de l'expédition du professeur vient s'ajouter à l'action, il s'agit du comte Saknussem, lointain descendant d'Arne Saknussem dont il revendique l'"héritage".
  • Les héros découvrent la légendaire Atlantide et c'est sur une pierre d'autel atlante qu'ils rejoindront la surface avec l'aide du Stromboli.

Lien externe[modifier | modifier le code]