Heinrich Daniel Ruhmkorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rühmkorff bobine d'induction
Tombe de Heinrich Daniel Ruhmkorff au cimetière Montparnasse à Paris

Heinrich Daniel Ruhmkorff (15 janvier 1803, Hanovre Allemagne - 20 décembre 1877 Paris France) était un ingénieur allemand.

Heinrich Ruhmkorff inventa la bobine d'induction qui porte son nom et qui pouvait produire une étincelle allant jusqu'à 30 centimètres de long. Cette bobine, initialement prévue pour des usages médicaux, a été utilisée comme générateur de courant à haute tension par des physiciens comme Gustav Kirchhoff ou Heinrich Rudolf Hertz pour ses expériences sur les ondes qui portent son nom ou encore par Édouard Branly pour découvrir les radioconducteurs utilisés ultérieurement par Oliver Lodge pour créer le cohéreur lui-même utilisé par Guglielmo Marconi dans ses récepteurs radio.

Ruhmkorff est né à Hanovre en Allemagne. Après un apprentissage en mécanique, il travailla en Angleterre avec Joseph Bramah, l'inventeur de la presse hydraulique. Il travaille ensuite à Paris, notamment dans la maison de l'ingénieur-opticien Chevalier.

En 1855, il inaugure sa première boutique, à Paris, devenue très connue pour sa production d'appareils électriques de haute qualité. C'est là qu'il a construit plusieurs modèles améliorés de sa bobine d'induction en collaboration avec Antoine Masson ou Hippolyte Fizeau.

Jules Verne mentionne plusieurs fois des « appareils de Ruhmkorff » - lampes électriques étanches, fonctionnant sur le principe du néon - dans Vingt mille lieues sous les mers et Voyage au centre de la Terre.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]