Le Tour du monde en quatre-vingts jours (film, 2004)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Tour du monde en quatre-vingts jours (homonymie).

Le Tour du monde en quatre-vingts jours

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tournage du film au Gendarmenmarkt à Berlin en 2003.

Titre original Around the World in 80 Days
Réalisation Frank Coraci
Scénario David Titcher
David Benullo
David Goldstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Walden Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Aventure
Action
Sortie 2004
Durée 120 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Around the World in 80 Days) est un film américano-allemand réalisé par Frank Coraci, sorti en 2004. Il est librement adapté du roman éponyme de Jules Verne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Londres, dans les années 1880, Phileas Fogg, un brillant inventeur, entreprend un pari fou : faire le tour du monde en 80 jours. Avec l'aide de son fidèle et intrépide valet Passepartout, Fogg se lance dans l'aventure. Commence alors une gigantesque course contre la montre, par train, bateau, montgolfière, et même à dos d'éléphant.

Le film se déroule au XIXe siècle. Passepartout (Jackie Chan) est un Chinois qui a volé une statue de jade dans une banque anglaise pour la restituer à son village natal. Pour échapper à la police, il se fait passer pour un Français et engager comme valet auprès de Phileas Fogg (Steve Coogan), un inventeur génial et maladroit. Des collègues jaloux de cet inventeur, en tête desquels Lord Kelvin, obligent Phileas Fogg à prendre un pari impossible à tenir : faire le tour du monde en quatre-vingts jours.

À Paris, Monique (Cécile de France) se joint à eux. C'est une peintre impressionniste qui travaille comme employée au vestiaire dans une exposition de peinture. Petit à petit, l'amour naîtra entre la Française et le Britannique. Ils quittent Paris en ballon.

En Turquie, le prince Hapi (Arnold Schwarzenegger) leur impose une hospitalité forcée. Il veut faire de Monique l'une de ses sept femmes. En menaçant de détruire l'un de ses objets de collection (une statue le représentant), nos trois amis réussissent à s'enfuir.

En Chine, Passepartout retrouve son village natal. Il a volé la statue de jade pour la restituer de droit à son village. Phileas Fogg découvre la vérité et va rejeter ses deux amis. Les ennemis du village (le gang des scorpions) arrivent et capturent Phileas et Monique.

La bagarre qui suit est pleine d'humour ; elle se termine avec l'arrivée de Wong Fei Hung (Sammo Hung) et des neuf autres tigres du Guangdong.

Aux USA, dans le désert, le trio croise les frères Wright, pionniers de l'aviation. À New York, une nouvelle bagarre générale a lieu avec les ennemis de Passepartout ; elle se déroule devant une statue rappelant la statue de la Liberté. Le trio part ensuite en bateau à vapeur, de New York à Londres. Pour achever le voyage dans le délai imparti, ils construisent un avion sur le navire et décollent pour Londres[1].

Nos héros arrivent juste à temps à Londres. En présence de la reine Victoria (Kathy Bates), les ennemis de Philéas Fogg dont Lord Kelvin sont ridiculisés et mis en déroute.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Construction du décor en avril 2003

Distribution[modifier | modifier le code]

Comparaison entre le film et le livre[modifier | modifier le code]

  • Comparée au Tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne, l'idée d'un pari sur le tour du monde en quatre-vingts jours dans un club anglais est présente dans les deux œuvres. Le coup de théâtre final sur ce pari est commun dans les deux œuvres, mais mieux expliqué dans le livre de Jules Verne.
  • Dans le livre, Passepartout est un valet français ; dans le film, c'est un Chinois qui réussit à se faire passer pour un Français auprès du naïf Phileas Fogg : pour expliquer qu'il n'a pas un accent français, Passepartout dit que son père était français, mais muet.
  • Le personnage de Phileas Fogg dans le livre et dans le film ont des points communs : ils sont très maniaques dans leurs maisons ; dans ce pari, ils risquent beaucoup ; ils sont tous deux très amoureux. Par contre, leurs personnalités sont différentes : le personnage de Jules Verne est un Anglais flegmatique, alors que le personnage du film est un inventeur excentrique.
  • Le personnage féminin est totalement différent entre le livre et le film ; dans le livre, il s'agit d'une veuve indienne condamnée au satî (le bûcher) ; elle ne fait que suivre Phileas Fogg qui lui a sauvé la vie. Dans le film, c'est une Française jouée par Cécile de France, une actrice belge ; elle joue le rôle d'une femme pleine d'initiatives, les pieds sur terre, qui aide le maladroit Phileas Fogg.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Le Tour du monde en quatre-vingts jours a reçu un accueil critique mitigé, voire hostile, de la part de la critique et a coûté deux fois plus cher qu'il n'a rapporté.
  • Le film a été tourné entre autres à Berlin, près de la cathédrale de la place Gendarmenmarkt.
  • Dans cette réadaptation, les nationalités sont respectées (acteurs/personnages). Seules exceptions : Kathy Bates (Américaine) interprétant la reine d'Angleterre et Arnold Schwarzenegger (Américain d'origine autrichienne) tenant le rôle du prince turc Hapi.

Anachronismes[modifier | modifier le code]

  • La tour Eiffel qui apparaît dans le film n'est pas encore construite au moment de l'aventure : l'histoire se passant en 1872, la tour Eiffel fut construite pour l'Exposition universelle de Paris de 1889.
  • Le Grand Palais qui apparaît également dans le plan où la tour Eiffel est visible, n'est pas encore construit au moment de l'aventure. Le Grand Palais ne fut inauguré qu'en mai 1900.
  • Vincent van Gogh s'est coupé l'oreille en 1888 et a peint La Nuit étoilée en 1889.
  • La présence de l'hélium, dont parle Phileas Fogg, sur Terre, n'a été démontrée qu'en 1882, soit 10 ans après les événements du film
  • Les frères Wright sont nés en 1867 et 1871, ils avaient donc 5 et 1 ans au moment de l’histoire et en ont environ 30 dans le film.

Erreurs du film[modifier | modifier le code]

  • L'inspecteur Fix tombe dans le sens de la marche du train (à 42 minutes et 48 secondes).
  • Pour mieux voir la Vénus de Milo, l’œuvre a été déplacée dans la scène où Phileas Fogg et Passepartout menacent le prince Hapi de faire tomber sa statue de Rodin (si on compare avec la scène précédente de l'entrée de Phileas Fogg, Passepartout et Monique Laroche dans le palais).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est l'image de cet avion qui sert pour l'affiche du film.