Vipère de Séoane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vipera seoanei

Vipera seoanei, la Vipère de Séoane[1], est une espèce de serpents de la famille des Viperidae[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Répartition de l'espèce

Cette vipère se rencontre uniquement dans le Nord de la péninsule Ibérique, de l'extrême Sud-Ouest de la France, à la frontière franco-espagnole, et jusqu'à l'extrême Nord du Portugal en passant par le Nord de l'Espagne.

Elle se rencontre jusqu'à 1 200 m d'altitude au Portugal et jusqu'à 1 900 m dans les montagnes de la côte de Cantabrie.

La sous-espèce V. s. catabria ne se rencontre qu'en altitude en Cantabrie, et V. s. seoanei sur le reste de la zone de répartition. Cette vipère est quasiment la seule vipère présente sur sa zone de répartition, à l'exception d'un recouvrement avec la vipère aspic au sud de la France[3],[4].

Description[modifier | modifier le code]

Vipera seoanei
Vipera seoanei

C'est un serpent venimeux[2]. Son aspect peut beaucoup varier (couleur et dessin).

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (27 février 2014)[5] :

  • Vipera seoanei seoanei Lataste, 1879
  • Vipera seoanei cantabrica Braña & Bas, 1983

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette espèce, seoanei, est dédié au naturaliste espagnol Victor López Seoane y Pardo-Montenegro[1]. La sous-espèce Vipera seoanei cantabrica est nommée en référence au lieu de sa découverte, la Cantabrie.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Braña & Bas, 1983 : Vipera seoanei cantabrica ssp n. Munibe Sociedad de Ciencias Aranzadi San Sebastián, vol. 35, no 1-2, p. 87-88 (texte intégral).
  • Lataste, 1879 : Diagnose d’une vipère nouvelle d’Espagne. Bulletin de la Société zoologique de France, Angers, vol. 4, p. 132 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Belin, coll. « Éveil nature »,‎ 2006, 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)
  2. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Alle Angaben nach Brito & Saint Girons 2005 und Mallow et al. 2003
  4. Alle Angaben nach Brito & Saint Girons 2005
  5. Reptarium Reptile Database, consulté le 27 février 2014