Vioménil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vioménil
Fontaine
Fontaine
Blason de Vioménil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bains-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saône et Madon
Maire
Mandat
Sylvain Fransot
2014-2020
Code postal 88260
Code commune 88515
Démographie
Gentilé Viamancilien(ne)s
Population
municipale
140 hab. (2011)
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 40″ N 6° 10′ 55″ E / 48.0944444444, 6.1819444444448° 05′ 40″ Nord 6° 10′ 55″ Est / 48.0944444444, 6.18194444444  
Altitude Min. 290 m – Max. 467 m
Superficie 23,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vioménil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vioménil

Vioménil est une commune française située dans le département des Vosges en région Lorraine.

Ses habitants sont appelés les Viamanciliens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vioménil est située à 12 km à l'est de Darney, dans la partie la plus élevée de la Vôge. C'est d'ailleurs sur son territoire que culminent les monts Faucilles au Ménamont (467 mètres). La Saône et le Madon prennent leur source au pied de cette colline, le second sur la commune voisine d'Escles.

Le village s’étale en fer à cheval sur les deux extrémités d’un plateau enserrant la vallée naissante de la Saône.

Communes limitrophes de Vioménil
Escles
Belrupt Vioménil Charmois-l'Orgueilleux
Hennezel La Haye

Histoire[modifier | modifier le code]

Viamansalis était un lieu de passage des Romains qui empruntaient la vallée de la Saône. La voie romaine Langres-Strasbourg franchissait le col du Haut-de-Salin.

En 1343, la commune se nomme Viommaignil, Viomesnil en 1397, Viommaigny en 1496.

Au XVIe siècle, des maîtres-verriers venus de Bohême installèrent leur activité en divers lieudits : Grandmont, le Tolloy, la Pille, la Bataille, la Neuve-Verrerie.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Source de la Saône

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juillet 2008 en cours Brigitte Scalvinoni    
juillet 2006 2008 André Georges   Démissionnaire, suppléé par Marcel Apparu
2003 2006 Jean Pierrez   Négociant en bestiaux, démissionnaire
2001 septembre 2003 Janine Monchablon   Démissionnaire en cours de mandat
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 140 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
558 589 650 721 713 750 729 735 689
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
677 660 624 553 528 512 485 502 501
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
457 343 337 303 296 273 233 234 200
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 - -
157 136 172 158 145 143 140 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur aux trois bandes d'argent, accompagnées de quatre billettes d'or posées en bande et rangées en barre.
Commentaires : Il s’agit du blason de Charles Joseph Hyacinthe du Houx, comte de Vioménil. Officier émigré à la Révolution, il rentra en France en 1815. Maréchal de France en 1816, il fut fait marquis de Vioménil l’année suivante.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011