Vernoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vernoy
La rue principale de Vernoy, vue de la Place de la Source
La rue principale de Vernoy, vue de la Place de la Source
Blason de Vernoy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Chéroy
Intercommunalité Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Maire
Mandat
Denis Évrard
2014-2020
Code postal 89150
Code commune 89442
Démographie
Gentilé Vernoyens
Population
municipale
219 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 46″ N 3° 07′ 33″ E / 48.0961111111, 3.12583333333 ()48° 05′ 46″ Nord 3° 07′ 33″ Est / 48.0961111111, 3.12583333333 ()  
Altitude Min. 169 m – Max. 196 m
Superficie 14,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vernoy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vernoy
Liens
Site web vernoy-village.fr

Vernoy est une commune française située dans le département de l'Yonne et la région Bourgogne.

Ses habitants sont appelés les Vernoyens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Clairis (un ruisseau affluent du Loing) prend sa source et traverse la commune de Vernoy sur toute sa longueur (dont notamment sa place centrale) et alimente son lavoir qui n'est plus utilisé de nos jours.

Axes de communication[modifier | modifier le code]

Vernoy est situé à 19 kilomètres de Sens (sous-préfecture de l'Yonne) et à 34 kilomètres de Montargis (sous-préfecture du Loiret). Deux axes routiers traversent son territoire, la D660 (ex nationale 60) qui relie Troyes à Orléans, et l'autoroute A19 qui relie l'autoroute A5 (à hauteur de Sens) à l'autoroute A10 (à hauteur d'Orléans), via l'autoroute A6 (à hauteur de Courtenay) et l'autoroute A77 (à hauteur de Montargis). Des voies secondaires permettent de rallier les communes limitrophes, et les différents hameaux au centre du village. Une voie de chemin de fer dite stratégique traverse également la commune, mais n'est plus utilisée de nos jours.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Domats Courtoin Rose des vents
Savigny-sur-Clairis N Égriselles-le-Bocage
O    Vernoy    E
S
Piffonds Chaumot

Vernoy en France et en Europe[modifier | modifier le code]

Voici les distances entre Vernoy et quelques villes remarquables
Ville Distance
Sens (France-89) 19 KM
Auxerre (France-89) 56 KM
Courtenay (France-45) 8,5 KM
Saint-Valérien (France-89) 10 KM
Chéroy (France-89) 17 KM
Montargis (France-45) 34 KM
Paris (France-75) 114 KM
Meschers-sur-Gironde (France-17) 512 KM
Londres (Royaume-Uni) 521 KM
Dublin (République d'Irlande) 993 KM
Athènes (Grèce) 2 267 KM
Prague (République tchèque) 1 079 KM
Barcelone (Espagne) 988 KM
Madrid (Espagne) 1 292 KM
Lisbonne (Portugal) 1 762 KM
Bruxelles (Belgique) 427 KM

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette commune viendrait du mot Vernoy (Vernoie) qui désigne des lieux au sol humide où pousse l'aulne (aussi appelé verne). On retrouve alors une origine celte dans ce mot, qui désigne le marais en breton.

Ainsi, après avoir donné son nom à l'arbre susnommé (dont le bois très serrés et mouillés constituait autrefois le carburant parfait pour les fours de boulangers, de plâtriers et de briquetiers), il baptisa le lieu proprement dit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Armorial des communes de l'Yonne.
Blason de Vernoy (Yonne)

Le blasonnement de Vernoy se fait ainsi :

D'argent à une branche de verne (aulne) au naturel.

Il s'agit d'armes parlantes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1898 1929 Eugène Pouce    
1929 1944 Émile Garanger    
1944 1971 Eugène Labarre    
1971 1983 Régis Bedeau    
1983 1989 Gérard Bertheloot    
1989 2001 Jean-Louis Pittet    
2001 2014 Philippe Génius[1]    
2014   Denis Evrard    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 219 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
391 360 360 386 363 407 416 414 455
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
437 415 411 440 448 424 409 400 396
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
390 377 375 323 349 336 341 310 313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
279 208 191 176 191 179 196 193 214
2011 - - - - - - - -
219 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

À Vernoy il y a : un cimetière, l'église Saint-Fiacre avec un vitrail[4] et une cloche[5] remarquables, un lavoir, une ancienne gare, une ancienne discothèque, une mairie, une salle des fêtes et une boulangerie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Fête communale et vide-grenier en principe à l'occasion de la Fête Nationale.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]