Transport ferroviaire en Israël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of Israel Railways.svg
Logo d'Israël Railways sur une voiture passagers
Chemins de fer israéliens 2005-2010

En Israël, le transport ferroviaire est principalement assuré par les Chemins de fer israéliens, l'entreprise publique qui exploite les lignes voyageurs interurbaines et suburbaines ainsi que les services de fret du pays. Le réseau à voie normale est essentiellement développé le long de la côte méditerranéenne et est centrée sur la ville de Tel Aviv-Jaffa. Contrairement aux véhicules routiers, les trains circulent à gauche en Israël.

Le réseau ferré israélien[modifier | modifier le code]

Le réseau ferré israélien, centré sur la gare de Tel Aviv HaHagana, comprend deux lignes longeant la côte depuis la deuxième ville du pays : l'une en direction du nord vers Haïfa et Nahariya, l'autre vers le sud en direction d'Ashkelon, avec une antenne vers Rishon LeZion. Le prolongement de la ligne d'Ashkelon à Ashdod a été ouvert en avril 2005.

Une autre ligne se dirige également vers le nord à Kfar Saba, atteinte avec un prolongement ouvert le 2 septembre 2006.

Une quatrième relie Tel Aviv à Beersheba, avec une antenne dans le nord de Beersheba vers Dimona, ouverte le 17 décembre 2005. Un projet prévoit de prolonger cette antenne jusqu'au port d'Eilat sur la Mer Rouge.

En octobre 2004, une nouvelle ligne reliant Tel Aviv au terminal 3 de l'Aéroport international David-Ben-Gourion a été mise en service. Cette ligne a été prolongée à Modiin en septembre 2007.

Le trafic sur la ligne vers Jérusalem, ouverte en 1892, a été interrompu en 1998 en raison du mauvais état de la ligne. Cependant, elle a été récemment reconstruite et rénovée. La section de cette ligne entre Tel Aviv et Bet Shemesh a rouvert en septembre 2003, tandis que la section restante a ouvert en avril 2005, en même temps que la nouvelle gare de Jérusalem Malha dans le sud de la ville qui remplace l'ancienne gare de Jérusalem construite au XIXe siècle.

Locomotive diesel électrique modèle Euro 4000 de la firme Vossloh à la gare d'Haifa

De plus, une seconde liaison à grande vitesse en direction de Jérusalem, est en construction au nord de la première ligne. Celle-ci, difficile à construire sera électrifiée et utilisera un viaduc et plusieurs longs tunnels pour permettre le passage à grande vitesse des trains depuis la côte à la région montagneuse de Jérusalem. Dans un premier temps, elle atteindra la nouvelle gare souterraine de Binyanei HaUma, située sous la gare routière centrale de Jérusalem. Dans un deuxième temps, elle pourrait être prolongée de façon à être reliée à la ligne historique. Le trajet de Tel Aviv à Jérusalem prendra 28 minutes. La ligne LGV devrait être terminée aux environs de 2017[1].

Le matériel roulant (locomotives diesel électriques, voitures passagers) est fourni par les entreprises Siemens (Allemagne), Alstom (France), General Motors (USA), Bombardier (Canada), Vossloh (Espagne).

Lignes voyageurs[modifier | modifier le code]

Le réseau voyageurs est organisé en neuf lignes, dont sept passent par Tel Aviv :

Transports en commun ferroviaires[modifier | modifier le code]

Deux projets de réseau de transports en commun ferroviaire ont vu le jour : le Tramway de Jérusalem dont les travaux sont en cours et le Métro de Tel Aviv qui a pris du retard et est toujours à l'état de projet en 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tel Aviv Jerusalem en une demi-heure sur www.tel-avivre.com consulté le 14 aout 2013

Traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :