Dimona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dimona
(he) דימונה
Blason de Dimona
Héraldique
Administration
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District sud
Maire Méïr Cohen
Démographie
Population 33 600 hab. (2008)
Densité 1 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 04′ 15″ N 35° 01′ 54″ E / 31.070797, 35.0317 ()31° 04′ 15″ Nord 35° 01′ 54″ Est / 31.070797, 35.0317 ()  
Altitude 550 m
Superficie 2 987,7 ha = 29,877 km2
Divers
Date de création 1955
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte administrative d'Israël
City locator 14.svg
Dimona

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir la carte topographique d'Israël
City locator 14.svg
Dimona
Liens
Site web http://www.dimona.muni.il
La mairie

Dimona (en hébreu : דימונה) est une ville du sud d’Israël, située dans le désert du Néguev à une trentaine de kilomètres de Beer Sheva. Dimona est la troisième ville du Néguev avec une population de 31 200 habitants (statistiques de 1995).

Dimona est l’une des premières « villes de développement » israéliennes dont David Ben Gourion avait initié la création dans les années 1950. Dimona a accueilli à partir de 1955 des nouveaux immigrants, essentiellement originaires d’Afrique du Nord.

La ville de Dimona est surtout connue pour être à proximité du site choisi à l’époque pour le premier centre de recherche nucléaire israélien, où l’on suppose (le gouvernement ne l’a jamais admis) que l’État a développé l’arme nucléaire.

La démographie de la ville a été relancée dans les années 1990 par l’arrivée massive d’une vague d’immigration d’origine russe.

Le Nord-Neguev et Dimona

On trouve aussi à Dimona le principal centre des African Hebrew Israelites of Jerusalem, la communauté de Kfar Hashalom ou Shomrei Hashalom. Cette communauté religieuse d’origine Afro-Américaine considère descendre des anciens Hébreux de la Bible mais n’est pas reconnue comme juive par l’État d’Israël. D’après le ministère des Affaires étrangères israélien, Shomrei Hashalom est « un des plus grands kibboutz urbains en Israël[1] », avec environ 2 000 personnes en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Hebrew Israelite Community, article de présentation de la communauté sur le site officiel du ministère israélien des Affaires étrangères, publié le 29 septembre 2006.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :