Transport ferroviaire au Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Transport ferroviaire au Japon

Description de cette image, également commentée ci-après

Train à grande vitesse Shinkansen

Caractéristiques du réseau
Longueur du réseau 23670 km[réf. nécessaire]
Écartement 1 067 & 1 435 mm
Acteurs
Exploitant Japan Railways

L'une des spécificités du transport ferroviaire au Japon est son réseau de trains, métros et trains à grande vitesse (Shinkansen) très dense et efficace.

Au Japon, les voies ferrées sont le principal moyen de transport des passagers, particulièrement entre les différentes villes majeures, mais aussi pour les transports entre les villes et leurs banlieues, et à l'intérieur des villes comme Tokyo ou Osaka.

Le réseau ferroviaire est relativement dense. L'axe principal longe la côte de l'océan Pacifique liant les centres urbains de Tokyo et Kyoto-Osaka via Nagoya, s'étendant au nord et au sud. L'équipement est réputé être moderne, de qualité et bien entretenu et le service est parfaitement ponctuel.

Le réseau est généralement établi à l'écartement réduit de 1 067 mm, dit 'Métrique Anglais' ou 'Cape Gauge', sauf pour les lignes à grande vitesse. Certaines lignes sont encore établies à 1 372 mm et d'autres lignes régionales sont à l'écartement normal. Certaines lignes métriques ont été transformées en ligne à écartement normal, dans le cadre du projet 'Mini Shinkansen'.

La longueur totale des chemins de fer est de 23 670 km dont 7 000 km correspondant au Shinkansen.

Métro[modifier | modifier le code]

Ligne de métro New Transit Yurikamome à Tokyo
Article détaillé : Métro de Tokyo.

Neuf villes japonaises possèdent un métro : Fukuoka, Kōbe, Kyoto, Nagoya, Osaka, Sapporo, Sendai, Tokyo et Yokohama.

La ville de Tokyo dispose d'un des réseaux de métro les plus complexes au monde. Celui-ci est géré par Eidan Chikatetsu (aussi connue sous le nom de Tokyo Metro). À cela, il faut ajouter les lignes de train JR East (Sobu, Yamanote, ...) ainsi que plusieurs autres compagnies privées opérant des lignes radiales vers les banlieues. Le fait de savoir quelle compagnie prendre avant de savoir quel train prendre est le fait qui peut au début dérouter le touriste. La ligne la plus connue à Tokyo est la Yamanote, qui effectue une boucle passant par la plupart des endroits célèbres de Tokyo. Cette ligne est souvent confondue avec le métro, mais il s'agit de chemin de fer exploité par JR East. Il est parfois dit que le centre de Tokyo est défini comme étant la zone se trouvant à l'intérieur de cette ligne.

Monorail[modifier | modifier le code]

Monorail d'Osaka

Plusieurs villes du Japon ont des lignes de monorail (モノレールmonorēru):

Train[modifier | modifier le code]

Train à grande vitesse Shinkansen série N700
Article détaillé : Liste des chemins de fer japonais.

On observe quatre grands types d’opérateurs spécialisés dans le transport ferroviaire nippon, exploitant tous leurs propres infrastructures. Ce sont les compagnies membres du groupe JR, les ôtemintetsu, les autres compagnies locales et privées et les compagnies publiques de métro.L'exploitation du réseau ferroviaire est partagée entre de nombreuses compagnies privées et les compagnies régionales issues de l'éclatement des JNR (Japanese National Railway). Les compagnies issues des JNR portent le nom de JR (Japan Railways) suivi d'un qualificatif régional. JR-Hokkaidō, JR-East, JR-Central, JR-West, JR-Shikoku et JR-Kyūshū. Le service des Shinkansen est assuré par les différents JR. Le Tokaïdo est exploité par JR Central, le Sanyo par JR West, le Tohoku par JR East et le Kyushu Shinkansen par JR Kyushu. JR Shikoku et JR Hokkaido n'ont pas (ou pas encore) de Shinkansen. Le transport du fret est par contre confié à une seule compagnie : la Japan Freight Railways (JRF) qui dispose de son propre matériel exploité sur l'ensemble du réseau.Les quinze compagnies privées ôtemintetsu gèrent un réseau d’une taille bien plus modeste. Leur lignes, centrées sur les trois principales agglomérations japonaises, s’étendent sur à peine 2 860 kilomètres, soit 14 % de la longueur du réseau JR. Les plus importantes de ces compagnies sont des nains à côté des membres du groupe JR. Par exemple, Kintetsu ou Tobu se classent respectivement en 213e et 418e position au palmarès du chiffre d’affaires des entreprises, très loin derrière la JR WEST (23ème ) ou la JR CENTRAL (40ème). Prises ensemble, les quinze ôtemintetsu se taillent néanmoins une part conséquente du trafic ferroviaire national (27 %).

Il existe un JR pass[1] destiné aux touristes étrangers de passage au Japon, utilisable sur tous les trains, bus et ferries des Japan Railways a l'exception des Shinkansen Nozomi et qui permet des voyages illimités sur le réseau pendant une certaine période. Des Pass régionaux sont aussi disponibles.

Train à grande vitesse (Shinkansen)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Shinkansen.

Le Japon possède son propre type de train à grande vitesse, le Shinkansen. Ce fut le tout premier train à grande vitesse du monde. Depuis son ouverture en 1964, il est l'épine dorsale des transports au Japon, mais le prix des billets se rapprochent de ceux de l'avion.

Tramway[modifier | modifier le code]

Tramway de Kumamoto
Tramway de Toyohashi

Plusieurs villes du Japon ont des lignes de tramway (市電 shiden):

Notes et références[modifier | modifier le code]