Transport ferroviaire au Cambodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gare des chemins de fer royaux, à Phnom Penh.
Nouvelle ligne Poipet-Sisophon (2012).

Le transport ferroviaire au Cambodge est en cours de remise en service depuis le début des années 2010, essentiellement sur des infrastructures datant de l’époque coloniale.

Époque coloniale[modifier | modifier le code]

Remise en service[modifier | modifier le code]

Fin 2009, un accord entre le gouvernement cambodgien et des sociétés privées a été signé, visant à remettre les 612 km du réseau ferré en service (projet Trans-Asian Railway (en)).

La première ligne ouverte dans ce cadre est la section de 117 km entre Phnom Penh et Touk Meas (dans la province de Kampot) en octobre 2010[1]. La totalité de la ligne vers Sihanoukville est quant à elle ouverte le 28 décembre 2012, mais ne concernera que le transport de marchandises[2].

En novembre 2013, aucun train de voyageurs ne circulait entre Phnom Penh et Sihanoukville.

Le trafic passager est interrompu sur cette ligne dans les années 2000, car elle était concurrencée par la route nationale 4 très bien entretenue[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Toll Royal Railway opens Phase One of the Cambodian Railway », Transport and Logistics News, publié le 17 janvier 2012, consulté le 9 décembre 2013.
  2. (en) « Toll Royal Railway commences train services Sihanoukville to Phnom Penh », sur Toll Royal Railways,‎ 12 juillet 2013 (consulté le 2 février 2014)
  3. Consultée récemment, l'agence de voyages cambodgienne Local Adventures confirme le 31 juillet 2014, qu'aucun train de passagers ne circule actuellement au Cambodge

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]