Tomasz Radzinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tomasz Radzinski
Tomasz Radzinski.png
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Waasland-Beveren
Numéro 13
Biographie
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau de la Belgique Belgique
Nat. sportive Drapeau du Canada Canada
Naissance 14 décembre 1973 (40 ans)
Lieu Poznań, Drapeau : Pologne Pologne
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 1990-2012
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1982-1987 Drapeau : Pologne Cuiavia Inowrocław
1987-1990 Drapeau : Allemagne VfL Osnabrück
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1990-1993 Drapeau : Canada North York Rockets 026 0(8)
1994 Drapeau : Canada St. Catharines Wolves 011 0(4)
1994-1998 Drapeau : Belgique Germinal Ekeren 104 (40)
1998-2001 Drapeau : Belgique RSC Anderlecht 077 (52)
2001-2004 Drapeau : Angleterre Everton 091 (25)
2004-2007 Drapeau : Angleterre Fulham 103 (11)
2007-2008 Drapeau : Grèce Skoda Xanthi 025 (14)
2008-2012 Drapeau : Belgique Lierse SK 081 (37)
2012-2012 Drapeau : Belgique Waasland-Beveren 014 (7)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1994 Drapeau : Canada Canada Olympique 03 0(0)
1995-2009 Drapeau : Canada Canada 46 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Tomasz Radzinski, né le 14 décembre 1973 à Poznań (Pologne), est un ancien joueur de football (soccer) canadien d'origine polonaise. Il a également acquis la nationalité belge en 2002. Cet attaquant est un ancien international canadien. Il occupe actuellement la fonction de directeur technique dans le club du Lierse SK.

En 2002, il rencontre sa femme, Cathy, fille d'un restaurateur belge, Place Sainte-Catherine à Bruxelles[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Départ pour le Canada[modifier | modifier le code]

À l'âge de 13 ans, sa famille quitte sa Pologne natale pour l'Allemagne. Son rêve de devenir footballeur prend alors forme grâce à Boniek, Lato ou Deyna, joueurs emblématiques de son pays. Il joue donc pendant 3 ans dans les équipes de jeunes du VfL Osnabrück. En 1990, sa famille part pour le Canada, il est alors recruté par Grzegorz Lato au Toronto Rockets, son emblématique idole[2]. En 1993, il s'engage pour les St. Catharines Wolves où il gagne la Coupe du Canada 1994.

Retour en Europe en Belgique[modifier | modifier le code]

En 1994, revient en Europe au Germinal Ekeren grâce à un ancien éminent international polonais, Wlodzimierz Lubanski. Lubanski.

En 1998, il est recruté par le RSC Anderlecht. En 2000, il forme un duo d'attaque de feu avec Jan Koller et aide le club à remporter son 25e titre national et la Supercoupe de Belgique. La saison suivante, le club s'illustre en Ligue des Champions; Anderlecht se qualifie pour le 2e tour en finissant premier de son groupe devant Manchester United, le PSV Eindhoven et le Dynamo Kiev. Le canadien s'illustre et marque notamment deux doublés, un lors de la vicoire 2-1 contre Manchester United et un lors de la victoire 4-2 contre le Dynamo Kiev. La même année, son duo avec Koller fait des étincelles en Jupiler League; ils inscrivent 45 buts, dont 23 pour Radzinski et un titre de meilleut buteur.

L'exil en Angleterre[modifier | modifier le code]

En juin 2001, Everton engage l'international canadien pour remplacer Francis Jeffers, partant pour Arsenal. Le club débourse à l'époque £4,5 million soit environ 6,5 M€ pour l'acquérir[3]. Pour sa première saison son association avec Kevin Campbell est délicate en pointe de l'attaque des Toffees. David Moyes remplace Walter Smith et le club se classe 15e. Sa saison 2002-2003 est plus heureuse, il inscrit 11 buts, son entente avec Kevin Campbell est bonne et l'émergence de Wayne Rooney permet au club de rêver à une qualification en Coupe d'Europe. Malheureusement, le club réalise un dernier mois de compétition catastrophique avec 4 défaites lors des 5 dernières journées (Liverpool, Chelsea, Fulham FC et Manchester United) et termine finalement 7e. Malgré la stabilité du club, la saison 2003-2004 est très mauvaise et le club termine dernier non-relégable (17e) malgré les espoirs entrevus la saison précédente. Le canadien marque 8 buts en Premier League aux côtés d'un Wayne Rooney qui vit là sa dernière saison chez les Toffees. En 3 saisons, il inscrit 25 buts en 91 matchs de Premier League, 1 but en 5 matchs de FA Cup et a joué 5 matchs de League Cup.

En fin de saison, l'entraîneur David Moyes ne désire pas le conserver, il est alors transféré à Fulham en juillet 2004 pour £1.75 million soit environ 3 M€. Sous les ordres du gallois Chris Coleman, la saison est plutôt décevante malgré une 12e place en championnat. Il forme une bonne ligne d'attaque avec Andy Cole et Brian McBride et des individualités comme Luis Boa Morte, Steed Malbranque ou Edwin van der Sar laissaient espérer de bons résultats. La saison 2005-2006 est du même acabit et le club termine 12e. La Saison 2006-2007 est marquée par plusieurs départs de joueurs majeurs comme Malbranque à Tottenham Hotspur et Boa Morte à West Ham. Radzinski marque peu mais il marque un but important le 29 novembre 2006 lors de la victoire 2-1 contre Arsenal. Malgré un bon début, le club enchaîne les défaites au printemps 2007 et le nord-irlandais Lawrie Sanchez arrive à la tête de l'équipe. Fulham se sauve finalement de la relégation dans les dernières journées.

En mai 2007, le club annonce sa volonté de ne pas conserver le joueur. Il avait refusé une prolongation d'un an de son contrat en décembre 2006 alors qu'il en souhaitait deux[4]. Il a notamment des contacts avec le club canadien Toronto FC[5].

L'expérience exotique en Grèce[modifier | modifier le code]

Le 28 août 2007, il signe un contrat avec le club grec de Skoda Xanthi en transfert libre[6]. Sous les ordres d'un belge, Emilio Ferrera, qui le connait bien, il inscrit 14 buts en 25 matchs de championnat. Le club termine 8e et Radzinski termine 4e meilleur buteur du championnat derrière Ismael Blanco (19 buts),Darko Kovačević (17 buts) et Dimitris Salpingidis (15 buts).

Retour gagnant en Belgique[modifier | modifier le code]

En août 2008, il revient en Belgique, en D2 au Lierse SK. Il signe un contrat d'une saison (avec option pour un an de plus)[7]. Dès sa première saison, il forme un bon duo d'attaque avec l'international belge Jürgen Cavens. Lierse termine 2e d'Exqi League (D2) mais ne parvient pas à monter en Jupiler league lors du Tour final. La saison suivante, il est finalement champion d'Exqui League 2009-2010 (D2) ayant inscrit 16 buts.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En 1994, alors qu'il n'a que 20 ans, il représente l'équipe du Canada aux Jeux de la Francophonie à Paris[8]. Peu de temps après, le 4 juin 1995, il intègre l'équipe nationale Canadienne à Toronto, lors de la défaite (1-3) contre la Turquie en match amical.

Le 10 octobre 2008, lors d'un match de qualification pour le mondial 2010 contre le Mexique (2-2), il marque son dernier but international et s'illustre comme l'un des meilleurs joueurs canadiens, à 34 ans[9].

Il a joué son dernier match en sélection le 18 novembre 2009, à l'âge de 36 ans, lors d'un match amical organisé à Bydgoszcz face à la Pologne. Il joue 89 minutes et le Canada perd (0-1)[10].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]