Emilio Ferrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Emilio et Ferrera (homonymie).
Emilio Ferrera
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Sans Club
Biographie
Nationalité espagnole Drapeau : Espagne belge Drapeau : Belgique
Naissance 19 juin 1967 (47 ans)
Lieu Schaerbeek, Bruxelles
Poste Entraineur
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1991-1993 Drapeau : Belgique Racing club Bruxelles
1993-1994 Drapeau : Mexique Club América (adjoint)
1994-1997 Drapeau : Belgique Racing Jet Wavre
1997-1999 Drapeau : Belgique SK Lombeek
1999-2001 Drapeau : Belgique KSK Beveren
2001-2002 Drapeau : Belgique RWD Molenbeek
2002-2004 Drapeau : Belgique Lierse SK
2004-2005 Drapeau : Belgique FCM Brussels
2005 Drapeau : Belgique RAA Louviéroise
2006-2007 Drapeau : Belgique FC Bruges
2007 Drapeau : Grèce Skoda Xanthi
2008-2009 Drapeau : Grèce Panthrakikos FC
2009-2010 Drapeau : Grèce Panionios Athènes
2010 Drapeau : Belgique KSC Lokeren
2010-2011 Drapeau : Grèce Panthrakikos FC
2011-2013 Drapeau : Arabie saoudite Al-Shabab Riyad (adjoint)
2013-2014 Drapeau : Arabie saoudite Al-Shabab Riyad
2014 Drapeau : Belgique KRC Genk

Emilio Ferrera Patricio, né le 19 juin 1967 à Schaerbeek, est un ex-footballeur et un entraîneur de football. Espagnol d'origine, il obtient la nationalité belge le 6 octobre 2000.

Carrière[modifier | modifier le code]

Emilio Ferrera connait une carrière comme joueur modeste, il évolue chez les jeunes d'RSC Anderlecht puis défend les couleurs de petits clubs sans jamais atteindre la division 1.

C'est en tant qu'entraîneur qu'il parvient à se faire un nom. Il commence au Racing Bruxelles avant de suivre Leo Beenhakker au Mexique. Il revient en Belgique la saison suivante et monte un à un les échelons avant de découvrir la division 1 avec le KSK Beveren. Mais c'est en 2002 qu'il réalise son premier fait d'armes. Au RWD Molenbeek, alors à l'agonie, il parvient à hisser le club à une très belle 10e place malheureusement inutile car le club est radié à la fin de la saison. L'année suivante, il amène le Lierse SK après une remarquable saison à la 5e place finale aidé notamment le duo offensif Arouna Koné-Stein Huysegems. De bon résultats qui lui permettent de se faire une réputation de maitre tacticien en Belgique.

Après cette période faste, Ferrera entame un véritablement chemin de croix. Il va de déception en déception, de club en club. Jusqu'au 3 avril 2006, alors sans club, il reçoit, à la surprise générale, une chance unique de montrer ce qu'il sait faire et remplace Jan Ceulemans à la tête du FC Bruges. Il ne rate pas ses débuts et ne perd aucun des 5 derniers matchs de la saison garantissant la 3e place finale à Bruges. Il est remercié par la direction du club le 28 janvier 2007, après la défaite de son équipe contre Roulers.

En juin 2007, il rejoint les rangs du Skoda Xanthi, évoluant en 1re division grecque. Il sera remercié en octobre 2007 malgré un bon début de championnat.

Il officie ensuite à partir de juin 2008 au Panthrakikos FC, néo-promu parmi l'élite pour la première fois de son histoire avant de passer au Panionios Athènes. En janvier 2010, il rejoint le club belge de Lokeren qui a déjà licencié deux entraîneurs durant cette saison.

Le 24 février 2014, il prend le poste d’entraîneur du club belge du KRC Genk.

Le 29 juillet 2014, après seulement une journée de championnat et un défaite 1-3 face à Malines, il est licencié.

Clubs comme joueur[modifier | modifier le code]

Clubs comme entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il entraîne le « nouveau » Racing Club Bruxelles, fondé en 1985 et portant le matricule 9012.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Signe comme entraineur au PANIONIOS