Théétète d'Athènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Théétète, dialogue de Platon

Théétète d'Athènes (en grec ancien Θεαίτητος ὁ Ἀθηναῖος / Theaítêtos ho Athênaîos) (Grèce, -415 - -395 ou -369) est un mathématicien grec médiopythagoricien dont l'ouvrage est connu par l'intermédiaire de Platon.

Notice biographique[modifier | modifier le code]

Quelques informations de la vie de ce mathématicien nous sont rapportées par Platon. On attribue à Théétète des travaux sur les nombres irrationnels et, en géométrie dans l’espace, l’étude des polyèdres réguliers tel le dodécaèdre. Il démontra par exemple l’irrationalité des racines de tous les nombres qui ne sont pas des carrés parfaits. Etudes que reprendront plus tard Platon, puis Euclide de Mégare dans ses Eléments. Ses travaux auraient porté sur les nombres irrationnels et sur le sujet géométrique des polyèdres réguliers convexes (il décrit notamment les cinq polyèdres platoniciens, dits aussi solides de Platon), surtout les deux derniers : octaèdre et icosaèdre, que Platon mentionne dans le Timée. Ses derniers travaux sont plus tard repris par Platon et Euclide, puis des siècles plus tard, par Kepler, Euler, Descartes, Cauchy et Poinsot. La date de sa mort est incertaine : comme le dit Platon, il meurt des suites d'une dysenterie contractée lors de la guerre de Corinthe[1].
Le personnage a toujours été décrit comme très jeune ; malgré l’admiration qu’il lui voue, Platon ne fait pas figurer Théétète au nombre des élèves de son académie, créée entre les deux guerres de Corinthe[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fragments[modifier | modifier le code]

Étude[modifier | modifier le code]

(de) K. von Fritz (de), "Theaitetos", in Pauly-Wissowa, Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deux dates sont donc théoriquement possibles, -395 à 20 ans ou -369 à 46 ans, la dernière étant la plus communément admise.
  2. Théétète, G Octavia, Tangente, 2006, 111, p.  16-17

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) John J. O’Connor et Edmund F. Robertson, « Théétète d'Athènes », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).