Domninos de Larissa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Domninos de Larissa (en grec, Δομνῖνος) (420 en Syrie - environ 480) était un mathématicien helléniste juif syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Domninos de Larissa était, en même temps que Proclos, un élève de Syrianos.

Domninos aurait dévié des doctrines de Platon en les mélangeant avec ses opinions personnelles. Ses interprétations des principes de Platon l’opposaient à Proclos qui concevait ses déclarations comme une traitrise aux principes véritables du platonisme[1].

Marinos de Néapolis écrit à propos de la rivalité entre Domninos et Proclos sur la façon dont l'œuvre de Platon doit être interprétée : [Syrianos] ... leur offrit de discourir sur les écrits orphiques et les Oracles Chaldaïques, mais Domninos voulait l'orphisme, Proclos les oracles, et ils n'avaient toujours pas convenu d’un accord lors de la mort de Syrianos [2]...

L'Académie d'Athènes choisit alors l’interprétation de Proclos plutôt que celle de Domninos, et Proclos prit la tête de l'Académie. Après la promotion de Proclos, Domninos partit d’Athènes et retourna à Larissa.[1]

On raconte qu’alors que Domninos était malade et toussait du sang, il se mit à manger de grandes quantités de viande de porc, en dépit du fait qu'il était juif, parce qu'un médecin lui avait prescrit ce traitement.

On dit aussi qu'il aurait enseigné à Asclépiodote d'Alexandrie, jusqu'à ce que ce dernier soit devenu si instruit, que Domninos ne l'a plus admis en sa compagnie[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Domninos est connu comme l'auteur d'un Manuel d'introduction à l'arithmétique (en grec, Ἐγχειρίδιον ἀριθμητικῆς εἰσαγωγῆς), qui a été édité par Boissonade et au sujet duquel le mathématicien et historien des sciences français Paul Tannery a écrit deux articles. Le Manuel d'introduction à l'arithmétique était un ouvrage concis et bien agencé de la théorie des nombres. L'ouvrage portait sur les nombres, les proportions et les moyennes. Il est important puisqu'il s'agit d'une réaction contre L'Introduction à l'arithmétique (Arithmetica introductio) de Nicomaque et un retour à la doctrine d'Euclide.

Domninos est également soupçonné d'avoir rédigé un tract intitulé Comment un rapport peut être retiré d'un rapport (en grec, Πῶς ἔστι λόγον ἐκ λόγου ἀφελεῖν ), qui étudie la manipulation des rapports en d'autres formes. Bulmer-Thomas croit que le tract a été écrit, au moins en partie, par Domninos, mais Heath jette un doute sur la paternité du document en déclarant que s'il n'a pas été écrit par Domninos, au moins il provient de la même période que lui[3]. Domninos peut également avoir écrit un ouvrage intitulé Éléments d'arithmétique tel que mentionné vers la fin de son Manuel d'introduction à l'arithmétique, bien qu'il ne soit pas certain qu'il ait écrit ce texte.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Damascius, la vie d'Isidore dans la Suda, Domninos
  2. Ivor Bulmer-Thomas , Biographie dans le Dictionnaire biographique du scientifique, New York, 1970-1990
  3. Thomas Little Heath, Une histoire des mathématiques grecques, tome II, Dover Publications, 1981, ISBN 0486240746 p. 538

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]