Ted Lapidus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapidus.

Ted Lapidus

Naissance 23 juin 1929
Paris
Décès 29 décembre 2008 (à 79 ans)
Mougins
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession

Ted Lapidus, de son vrai nom Edmond Lapidus, est un couturier français, né le 23 juin 1929 à Paris et mort le 29 décembre 2008 à Mougins. Il a été marié[1] avec Véronique Zuber (Miss Paris en 1954. Miss France en 1955), mère d'Olivier Lapidus en 1958.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un tailleur russe émigré, Robert Lapidus et de Cécile Guitine, il fait ses études secondaires à Marseille puis est inscrit à la Faculté de médecine de Paris.

En 1950, il change d'orientation et devient tailleur au Club de Paris, puis crée sa propre maison de couture l’année suivante.

Le styliste crée également le cours de coupe académique de Tokyo, en 1961.

En 1963, il entre à la Chambre syndicale de la haute couture.

En 1970, le couturier lance les parfums Ted Lapidus, en partenariat avec L'Oréal. Il développera à la même époque un réseau de licences en Europe.

Dans les années 1970, Lapidus adopte une politique intensive de licences et lance une collection de prêt-à-porter accessible à un grand nombre de clients : Pronuptia, Lexus ou Carrefour

En 1982, à 53 ans, Ted Lapidus passe le relais à son fils Olivier Lapidus.

L'activité de la maison Lapidus continue avec le lancement de plusieurs parfums. Pour homme sera créé en 1987 et Fantasmes en 1992.

Malade depuis plusieurs années d'une leucémie, il meurt le 29 décembre 2008 à Cannes des suites d'une insuffisance respiratoire. Il avait 79 ans[2].

Annabel Buffet avait été l'un de ses premiers mannequins. Il a aussi habillé Brigitte Bardot ou Alain Delon.

Il est enterré le vendredi 2 janvier 2009 au Cimetière du Père-Lachaise (53e division). Les funérailles sont conduites par Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marian Christy, « Lapidus exchanges scalpel for scissors », Reading Eagle, no 316,‎ 9 décembre 1974, p. 12 (lire en ligne)
  2. Source : LCI

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Torrente, la maison de couture fondée par sa sœur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :