Rilly-la-Montagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rilly-la-Montagne
La façade de l'Hôtel de ville.
La façade de l'Hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Verzy
Intercommunalité CC Vesle et Coteaux de la Montagne de Reims
Maire
Mandat
Alain Toullec
2014-2020
Code postal 51500
Code commune 51461
Démographie
Population
municipale
1 037 hab. (2011)
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 57″ N 4° 02′ 47″ E / 49.1658333333, 4.0463888888949° 09′ 57″ Nord 4° 02′ 47″ Est / 49.1658333333, 4.04638888889  
Altitude Max. 276 m
Superficie 8,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Rilly-la-Montagne

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Rilly-la-Montagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rilly-la-Montagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rilly-la-Montagne

Rilly-la-Montagne est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la montagne de Reims et se situant au sud de la ville de Reims.

Communes limitrophes de Rilly-la-Montagne
Montbré Taissy
Villers-Allerand Rilly-la-Montagne Chigny-les-Roses, Ludes
Germaine Ville-en-Selve

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La gare de Rilly-la-Montagne est desservie par la ligne Ter Reims-Épernay.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rilly-la-Montagne est un des plus anciens villages de la Montagne de Reims. Rilly s'appelait auparavant Risleius.

Au cours de la Révolution française, la commune, alors nommée simplement Rilly, fut renommée Rilly-la-Montagne[1], nom conservé jusqu'à ce jour.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands choisirent Rilly pour installer leurs usines de mise au point de missiles V1 dans le tunnel ferroviaire. Les 31 juillet 1944, lors de l'opération Crossbow, le dépôt de V1 de Rilly fut bombardé par 97 Lancaster et 36 Mosquito (dont une partie de l'escadron des Dambusters).

Préalablement au bombardement du 31 juillet 1944, un premier bombardement avait détruit une partie du village le lundi 17 juillet vers 10 heures 15 du matin tuant 3 habitants.

Lors de ce bombardement des bombes de 6 tonnes avaient été utilisées pour la première fois en Europe. Les spécialistes allemands, vêtus de chemise noire, se rendaient en chantant vers le tunnel aménagé en lieu d'assemblage des fusées. La construction d'une piste de lancement au-dessus du tunnel était même prévue. Après le départ des Allemands, durant l'été 1945 on pouvait encore traverser à pied le tunnel – long d'environ 4 kilomètres – et voir les vestiges des ateliers allemands.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Alain Toullec[2] DVD Conseiller général du canton de Verzy.
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 037 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
673 656 725 713 720 709 710 765 1 000
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
762 861 915 1 021 1 202 1 304 1 412 1 521 1 567
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 651 1 621 1 644 1 389 1 406 1 312 1 157 1 039 1 088
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 106 1 121 1 104 1 017 1 018 1 072 1 056 1 054 1 037
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Rilly possède quelques commerces : boulangerie, alimentation, boucherie-charcuterie, bar tabac, salon de coiffure, banque, garages, un centre postal et un hôtel restaurant 3 étoilesConcernant les services médicaux, un cabinet médical, un dentiste, une pharmacie, un kinésithérapeute, des infirmières et une orthophoniste.

En plus des commerces classiques le village vit au rythme de son activité principale : la viticulture représentée par quelque 70 marques de Champagne.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le quotidien à Rilly est celui d'une commune rurale animée. Chaque jour, plus de 500 jeunes se retrouvent dans le collège et les écoles de la commune.

Sports[modifier | modifier le code]

Le village possède quelques clubs sportifs dont : le football club, le tennis club, le club de pétanque, le club de karaté ou l'association sportive de Rilly-la-Montagne (club de cyclotourisme affilié à la Fédération française de cyclotourisme).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue de l'église Saint-Nicolas et de sa place.
  • Polyptyque des moines de l'abbaye de Saint Rémy, datant des années 850, révèle la présence de deux pressoirs.
  • Église Saint-Nicolas de style roman, datant du XIIe siècle avec des stalles représentant les métiers de la vigne, et de superbes vitraux.
  • Statue de Bacchus rue Carnot[4].
  • Le Monument aux morts.
  • La Ferme des Bermonts : collection d'outils de la vigne, du vin, du blé, du pain et ethnographique.

Rilly-la-montagne est un village fleuri, ayant obtenu sa quatrième « fleur » récemment[Quand ?].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. Rilly la Montagne