Riccardo Tisci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Riccardo Tisci, né le 8 août 1974 à Tarente dans la région des Pouilles, est un styliste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Riccardo Tisci est élevé par sa mère et ses huit sœurs. Il quitte l’Italie à dix-sept ans pour Londres. Il y intégre la Central Saint Martin’s School dont il sort diplômé en 1999[1],[2].

Ensuite, pendant près de cinq années, il travaille pour différentes maisons et créateurs. En 2004, il lance sa propre collection à Milan. Après deux saisons, il rejoint Paris et la maison Givenchy. Depuis 2005, il est le directeur des collections prêt-à-porter féminines et masculines, ainsi que la haute couture chez Givenchy.

Il est nommé, en 2008, créateur des collections homme de Givenchy et prend seul en charge l'essentiel de l'image de la marque, à la suite du départ d'Oswald Boateng.

À partir de la collection automne-hiver 2010, le traditionnel défilé haute couture est remplacé par une présentation à l’hôtel d'Evreux sur mannequin de bois pour mettre en valeur le travail des ateliers[3].

Le prix international du CFDA est décerné à Riccardo Tisci pour son exceptionnelle contribution à l'univers de la mode. Au cours de la cérémonie, l'actrice Jessica Chastain monte sur scène pour lui remettre son prix[4].

En mai 2013, Riccardo Tisci parraine l’exposition « PUNK : Chaos to Couture » du Costume Institute du MET de New York[5].

En 2013 il signe, pour l'opéra Garnier, les costumes du Boléro de Ravel, mis en scène par les chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet[6].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ricardo Tisci sur vogue.co.uk
  2. « Une obsession de Riccardo Tisci », Obsession, no 11,‎ Été 2013, p. 17 (ISSN 0029-4713)
  3. Givenchy sur elle.fr
  4. La mode américaine décerne ses oscars Madame Figaro
  5. Hélène Guillaume, « New York, terre d'accueil », Style, sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 13 juin 2013 : « Riccardo Tisci parraine une exposition sur la thématique punk au Met. »
  6. Riccardo Tisci signe les costumes du ballet Boléro sur Vogue.fr