Quentin Crisp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crisp.

Quentin Crisp

Description de cette image, également commentée ci-après

Quentin Crisp, par Ella Guru

Nom de naissance Denis Charles Pratt
Autres noms Quentin Crisp
Activités Écrivain, mannequin, illustrateur
Naissance 25 décembre 1908
Sutton, Grand Londres Drapeau du Royaume-Uni
Décès 21 novembre 1999 (à 90 ans)
Chorlton-cum-Hardy, Drapeau des États-Unis
Langue d'écriture anglais

Quentin Crisp, né Denis Charles Pratt le 25 décembre 1908 à Londres et mort le 21 novembre 1999 à Manchester, est un écrivain, mannequin, acteur et conteur anglais.

Il est devenu une icône gay dans les années 1970 après que la publication de ses mémoires, Fonctionnaire du nu, a porté à l'attention du public ses tenues et attitudes considérées comme provocantes ainsi que son refus, dès les années 1930, de dissimuler son homosexualité.

Biographie[modifier | modifier le code]

1908-1940[modifier | modifier le code]

Denis Charles Pratt est le quatrième enfant d'une famille qu'il décrit lui-même comme appartenant à la classe moyenne. Son père, Spencer Charles Pratt, était avocat et sa mère, France Marion Pratt (née Phillips), ancienne gouvernante. Il est né à Sutton, dans le surrey.

Dans son autobiographie, Crisp affirme que son comportement efféminé date de son enfance, durant laquelle il fit l'objet des moqueries de ses camarades de collège, puis de lycée. Il étudia brièvement le journalisme au King's College de Londres. Il quitta le King's College en 1928 sans diplôme. Il se dirigea alors vers des études d'arts appliqués qui lui donneront les fondamentaux du métier d'illustrateur publicitaire qu'il pratiquera pendant plusieurs années.

C'est pendant ces dernières études qu'il découvrit les cafés de Soho, où il rencontrera d'autres jeunes gays, dont des prostitués, et qu'il commença à porter du maquillage et des vêtements féminins. Il s'essaiera lui-même à la prostitution pendant quelques mois, sans persévérer dans cette voie.

Il quitta le giron familial tardivement, en 1930. Il adopta alors Quentin Crisp comme nom d'usage. À cette époque ses tenues vestimentaires et ses attitudes, considérées comme efféminées, choquaient ses contemporains au point qu'il faisait l'objet d'agression répétées.

1940-1968[modifier | modifier le code]

À l'aube de la deuxième guerre mondiale, il est déclaré inapte par les autorités militaires pour cause de perversion sexuelle. Il reste à Londres pendant les bombardements. Il continue de se maquiller, se teint les cheveux au henné, et fait des rencontres avec des G.I., dont la gentillesse et la simplicité lui donnent un amour des États-Unis qui se concrétisera par son expatriation plusieurs décennies plus tard.

En 1940, il déménage dans le studio qu'il occupera pendant quarante ans. Il se trouve au premier étage, au 129 Beaufort Street. Il n'y accomplit aucune tâche ménagère, affirmant dans ses mémoires : « Passé les quatre premières années, la crasse cesse de s'accumuler ».

Il abandonne en 1942 son poste de dessinateur technique pour devenir modèle dans les cours de dessin de Londres et ses environs. Il posera ainsi pendant trois décennies. Dans sa biographie, il écrit : « C'était comme être fonctionnaire, sauf que nous étions nus. »

Bien qu'il ait publié trois courts ouvrages avant son autobiographie, c'est celle-ci qui lui conférera la notoriété dont il jouira à partir de 1968. C'est à la suite de la publication du Fonctionnaire du nu (en) qu'il est contacté par le réalisateur Dennis Mitchell pour être le sujet d'un court documentaire où il est censé parler de sa vie, exprimer ses opinions et où on le voit assis dans son appartement se limant les ongles. Ce documentaire reçut une audience suffisante pour que Crisp se voie proposer la création d'un film d'après son autobiographie.

Œuvres de Quentin Crisp[modifier | modifier le code]

  • Lettering for Brush and Pen, (1936), Quentin Crisp and A.F. Stuart, Frederick Warne Ltd. Manuel sur les caractères dans les publicités.
  • Colour in Display, (1938) Quentin Crisp, 131 pages, The Blandford Press. Manuel sur l'usage des couleurs sur les rebords de fenêtres.
  • All This And Bevin Too (1943) Quentin Crisp, illustré par Mervyn Peake, Mervyn Peake Society (ISBN 0-9506125-0-2). Parabole, en vers, sur un kangourou au chômage.
  • The Naked Civil Servant, (1968) Quentin Crisp, 222 pages, HarperCollins, (ISBN 0-00-654044-9). Traduction : Fonctionnaire du nu, Robert Laffont, 1969. Compte-rendu spirituel de la première moitié de sa vie.
  • Love Made Easy, (1977) Quentin Crisp, 154 pages, Duckworth, (ISBN 0-7156-1188-7). Roman fantastique semi-autobigraphique.
  • How to Have a Life Style, (1975), Quentin Crisp, 159 pages, Cecil Woolf Publishing, (ISBN 0-900821-83-3). Essais élégants sur le charisme et la personnalité.
  • Chog: A Gothic Fantasy, (1979), Quentin Crisp, illustraté par Jo Lynch, 165 pages, Methuen, (ISBN 0-413-39490-5). Roman sombre sur l'entretien d'une propriété en ruines.
  • How to Become a Virgin, (1981) Quentin Crisp, 192 pages, HarperCollins, (ISBN 0-00-638798-5). Seconde partie de son autobiographie, qui revient sur la renommée que lui a apporté la première partie.
  • Doing It With Style, (1981) Quentin Crisp, with Donald Carroll, illustrated by Jonathan Hills, 157 pages, Methuen, (ISBN 0-413-47490-9). Un guide pour une vie raisonnée et stylée.
  • The Wit and Wisdom of Quentin Crisp, (1984) Quentin Crisp, edited by Guy Kettelhack, Harper & Row, 140 pages, (ISBN 0-06-091178-6). Recueil d'essais et de citations de Crisp.
  • Manners from Heaven: a divine guide to good behaviour, (1984) Quentin Crisp, with John Hofsess, Hutchinson, (ISBN 0-09-155810-7). Instructions éclairées pour une vie charitable.
  • How to Go to the Movies (1988) Quentin Crisp, 224 pages, St. Martin's Press, (ISBN 0-312-05444-0). Comptes-rendus de films.
  • The Gay and Lesbian Quotation Book: a literary companion, (1989) edited by Quentin Crisp, Hale, 185 pages (ISBN 0-7090-5605-2). Anthologie de citations sur l'homosexualité.
  • Resident Alien: The New York Diaries (1996) Quentin Crisp, 225 pages, HarperCollins, (ISBN 0-00-638717-9). Journaux et souvenirs, 1990-94.
  • Dusty Answers, (unpublished) edited by Phillip Ward. Dernier recueil de Quentin Crisp, comprenant un choix de poèmes et le texte de son spectacle en solo.

Biographies de Quentin Crisp[modifier | modifier le code]

  • The Stately Homo: a celebration of the life of Quentin Crisp, (2000) edited by Paul Bailey, Bantam, 251 pages, (ISBN 0-593-04677-3). Recueil d'entretiens et d'hommages de personnes qui ont connu Crisp.
  • Quentin Crisp, (2002), Tim Fountain, Absolute Press, 192 pages, (ISBN 1-899791-48-5). Biographie par un homme de théâtre qui l'a connu dans ses dernières années.
  • Quentin and Philip, (2002), Andrew Barrow, Macmillan, 559 pages, (ISBN 0-333-78051-5). Double biographie de Crisp et de son compagnon de route Philip O'Connor.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Hamlet : Polonius
  • 1985 : La Promise : Dr Zalhus
  • 1987 : Equalizer : Ernie Frick (épisode, First Light)
  • 1988 : Ballad of Reading Gaol (court métrage) : Narrateur
  • 1990 : Resident Alien (autobiographie) : Lui-même
  • 1992 : Topsy and Bunker: The Cat Killers : Pat le portier
  • 1992 : Orlando : Elizabeth Ire
  • 1993 : Philadelphia (non crédité) : un invité à la fête
  • 1994 : Red Ribbons (Video): Horace Nightingale III
  • 1994 : Aunt Fannie (Video) : Tante Fannie
  • 1994 : Natural Born Crazies : Narrateur
  • 1995 : To Wong Foo Thanks for Everything, Julie Newmar : New York pageant judge
  • 1996 : Celluloid Closet (the) : Lui-même
  • 1997 : Little Red Riding Hood (voix) : Narrateur
  • 1998 : Famous Again
  • 1998 : Men Under Water : Joseph
  • 1998 : Barriers : Nathan
  • 1998 : Homo Heights : Malcolm
  • 2002 : American Mod : Grandma
  • 2005 : Domestic Strangers : Mr. Davis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :