Palais Schaumburg (Bonn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais Schaumburg.
Palais Schaumburg
Image illustrative de l'article Palais Schaumburg (Bonn)
Le palais Schaumburg
Période ou style Style néoclassique
Début construction 1858
Fin construction 1860
Propriétaire initial Aloys Knops
Destination actuelle Résidence de la chancellerie
Coordonnées 50° 43′ 15″ N 7° 07′ 01″ E / 50.7208, 7.11705 ()50° 43′ 15″ Nord 7° 07′ 01″ Est / 50.7208, 7.11705 ()  
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région historique Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Commune Bonn

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Palais Schaumburg

Le palais Schaumburg de Bonn fut la résidence officielle du chancelier fédéral d'Allemagne de 1949 à 1976, d'où son appellation de Haus des Bundeskanzlers (« maison du chancelier fédéral »).

Historique[modifier | modifier le code]

Il fut construit entre 1858 et 1860 dans un style néoclassique, pour un industriel, le fabricant de tissus, Aloys Knops (1814–1898). À la fin des travaux, Wilhelm Loeschigk (1808-1887), un négociant en textiles installé à New York, l'achète à son tour et s'y installe avec sa famille, qui résidera pendant les trente années qui suivront.

En 1890, la demeure fut acquise par le prince Adolphe de Schaumbourg-Lippe, futur régent de la principauté de Lippe-Detmold, qui le fit agrandir par l'adjonction de deux ailes au nord, puis s'y installa avec celle qu'il venait d'épouser, la princesse Victoria de Prusse. Le couple y donna de nombreuses fêtes en l'honneur du frère de Victoria, l'empereur Guillaume II et de son épouse Augusta-Victoria. Adolphe de Schaumbourg-Lippe y mourut en 1916.

À l'issue de la Première Guerre mondiale, le palais est occupé par les armées britannique et canadienne. Victoria, remariée en 1927 à un réfugié russe blanc Alexandre Zoubkoff de trente-cinq ans son cadet, se retrouve rapidement ruinée par les indélicatesses de ce dernier qui sera d'ailleurs expulsé d'Allemagne. La princesse doit vendre aux enchères le palais en octobre 1929[1] mais la vente n'attire guère les investisseurs et la demeure ne lui permet de rembourser que l'équivalent d'un tiers de ses dettes (estimées à 900 000 marks ou 45 000 livres)[2]. Victoria sera contrainte d'emménager dans une chambre meublée à Mehlem, dans la banlieue de Bonn. Elle meurt d'une pneumonie à l'hôpital de la ville un mois plus tard, quelques jours seulement après que l'annonce de sa demande de divorce avec Zoubkoff a été rendue publique.

En 1939, la Wehrmacht rachète Schaumburg à Wolrad, prince de Schaumbourg-Lippe, neveu d'Adolphe, qui avait hérité du domaine au décès de sa tante. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1945, le palais est occupé de nouveau par l'armée britannique, puis par l’armée belge.

Intérieur du palais Schaumburg

En novembre 1949, il devint la résidence officielle du chancelier, et accueillit deux mois plus tard sa première visite d’État, celle du ministre français des Affaires étrangères Robert Schuman.

En 1950, il fut rénové par l’architecte Hans Schwippert, et de nouveau agrandi pendant la décennie suivante.

En 1963, dans le vaste parc, fut construit le « bâtiment d’habitation et de réception du chancelier fédéral » (Wohn- und Empfangsgebäude des Bundeskanzlers dit aussi Kanzlerbungalow (de)) dû à l'architecte Sep Ruf.

En raison de l’exigüité du palais Schaumburg, le cabinet décida en 1969 de la construction d’un nouveau siège pour les services du chancelier, à proximité immédiate du palais. La construction commença en 1974 et la nouvelle chancellerie fédérale (de) fut inaugurée en 1976, le palais Schaumburg étant utilisé notamment pour les réceptions officielles. Depuis cette date, il est également la deuxième résidence officielle du chancelier.

En 1986, il accueillit les services du nouveau Ministère fédéral de l'Environnement.

Avant le réunification, c'est dans ce palais que fut signé le le traité d'union monétaire entre les deux États allemands : la RFA et la RDA. Puis, jusqu'en 1991, cinq Ministres fédéraux avec attributions spéciales y eurent également leurs bureaux.

Il n'y a pas de libre d'accès au palais. Le Haus der Geschichte à Bonn offre des visites guidées. Une exposition donne un aperçu de l'histoire du palais Schaumburg de 1869 à ce jour.

Le parc[modifier | modifier le code]

Depuis 1949, il est de tradition que chaque chancelier fédéral plante un arbre dans le parc, durant ses fonctions.

Chancelier Parti Mandat Espèce Notes
Konrad Adenauer CDU 1949–1953
1953–1957
1957–1961
1961–1962
1962–1963
Paulownia tomentosa Remplacé en 1992 après une tempête
Ludwig Erhard CDU 1963–1965
1965–1966
Séquoia
Kurt Georg Kiesinger CDU 1966–1969 Érable plane Planté en 1978
Willy Brandt SPD 1969–1972
1972–1974
Ginkgo biloba Planté en 1979
Helmut Schmidt SPD 1974–1976
1976–1980
1980–1982
Saule pleureur
Helmut Kohl CDU 1983–1987
1987–1991
1991–1994
1994–1998
Hêtre européen Planté en 1987
Gerhard Schröder SPD 1998–2002
2002–2005
Chêne Planté en 2006
Angela Merkel CDU 2005–2009
2009–
- Planté en XXXX

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Times, Friday 4 October 1929, p. 25.
  2. The Times, mercredi 16 octobre 1929, p. 13.