Saule pleureur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le saule pleureur (Salix babylonica) est une espèce d'arbre de la famille des Salicaceae. Son port retombant est caractéristique et en fait une espèce très appréciée comme arbre d'ornement notamment au bord des pièces d'eau. Ses longues branches-lianes pendantes sont la cause de son appellation de "pleureur". Une autre explication de cette appellation est liée au fait que de la sève ou encore de l'eau de condensation peuvent s'écouler des feuilles et des branches en quantité abondante.

Description[modifier | modifier le code]

Arbre de taille moyenne, de 10 à 25 mètres de hauteur.

Les branches très flexibles ont un port retombant, l'extrémité des rameaux se rapprochant fortement du sol.

Les nombreuses feuilles alternes, simples, lancéolées sont longues, étroites et finement dentées. Elles sont portées par un pétiole très court.

Les fleurs sont regroupées en chaton grêles de 2 cm de long environ. La plante est dioïque mais on ne connait en Europe que des pieds femelles[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'espèce initiale Salix babylonica, originaire de Chine, n'a pas de nom commun français. En anglais, on l'appelle Peking Willow (en) ou Babylon Willow ce qui veut dire Saule de Pékin ou Babylone.
  • Le nom scientifique Salix babylonica a été donné par Carl von Linné qui a cru qu'il s'agissait de l'arbre cité par la Bible dans le Psaume 137. Mais ce psaume parlait plutôt de Populus euphratica.
  • D'anciennes sélections chinoises ont créé le cultivar Salix babylonica 'pendula' que nous appelons saule pleureur.
  • Mais la plupart des saules pleureurs en dehors de Chine sont des hybrides entre ce cultivar et Salix alba (alors appelé Salix ×sepulcralis Simonk.) ou ce cultivar et Salix fragilis (donnant Salix × pendulina Wenderoth). En effet ces cultivars sont plus adaptés aux régions européennes et d'Amérique du Nord et craignent moins le chancre que le cultivar d'origine.
  • Certains saules pleureurs sont devenus célèbres car ils ombrageaient la tombe d'hommes illustres, comme ce fut le cas pour Napoléon[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire de Chine. Elle fut importée en Europe à la fin du XVIIe siècle à partir du Japon.

Largement popularisée par la culture, l'espèce s'est naturalisée dans tous les continents, notamment en Europe, aux États-Unis, en Afrique et en Australie.

Comme tous les saules, le saule pleureur préfère les sols frais humides et mouillés.

S'il n'était visible en France que cultivé, on peut maintenant en apercevoir épisodiquement en bordure de rivière.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Arbre d'ornement très décoratif. Il connut une très grande vogue en Europe pendant la période pré-romantique.

La multiplication se fait par bouturage.

Il existe différentes espèces appelée saule pleureur :

  • Salix babylonica, avec des variétés horticoles, notamment le cultivar 'Crispa' à feuilles spiralées et à port étroit et le cultivar 'Tortuosa' dont les feuilles et les rameaux sont tortueux.
  • Salix alba 'pendula', qui se différencie de Salix babylonica par la couleur des rameaux, qui pour ce saule est blanche (jaune pour Salix babylonica)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Chaton mâle jaune de saule pleureur (Vendée)

Les hybrides que l'on appelle aussi Saule pleureur (ne pas confondre Salix babylonica L. avec Salix babylonica auct. non L. )

Voir aussi[modifier | modifier le code]