Olivuccio di Ciccarello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Œuvres de miséricorde (ensevelir les morts), Musées du Vatican.

Olivuccio di Ciccarello (Camerino, av. 1388 - 1439) est un peintre italien qui fut actif entre la fin du XIVe et le début du XVe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Olivuccio di Ciccarello est un élément de premier plan de l'école picturale tardo-gothique qui a œuvré dans la ville d'Ancône entre le XIVe et le XVe siècle.

Ses œuvres sont conservées à Ancône et dans les Marches (Macerata Feltria, Camerino, Recanati, Fermo, Urbino, Mondavio), d'autres au Vatican, à Strasbourg (Musée des beaux-arts - Saint François), Cambridge, Stockholm, Baltimore, Cleveland.

Une de ses plus importantes œuvres, aujourd'hui perdue, est l'Adorazione dei Magi, commissionnée en 1429 par le duc de Milan Philippe Marie Visconti pour la Sainte Maison de Lorette.

Attribution des œuvres avant 2002 sous le nom de Carlo da Camerino[modifier | modifier le code]

En 2002, à l'occasion de l'exposition Quattrocento marchigiano à Camerino, le chercheur Matteo Mazzalupi a fait une nouvelle interprétation de l'écrit daté de 1396, sur une peinture sur bois conservé dans l'église San Michele Arcangelo à Macerata Feltria : ALV......DECI..CARELLU DA CAMERINO PIN... en ALVUCCIU DE CICCARELLU DA CAMERINO PINXIT, attribuant finalement la peinture au peintre Olivuccio di Ciccarello da Camerino.

Ainsi à partir de 2002, toutes les œuvres attribuées antérieurement à Carlo da Camerino ont été rendues a Olivuccio di Ciccarello da Camerino ce qui laisse supposer un accord unanime sur la nouvelle attribution.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Saint François d'Assise, Strasbourg, Musée des Beaux-Arts[1]
  • Œuvres de miséricorde, tempera sur bois, (1410-1420), Rome, Pinacothèque vaticane (de Ancône, église de la Miséricorde)
  • Crucifixion, Zagreb, Galerie Grossmayer, autrefois généralement attribué à l'École de Ancône
  • Couronnement de la Vierge, Stockholm, Musée national
  • Neuf anges et deux saints, Cambridge, Musée Fitzwilliam
  • Vierge d'humilité, trois archanges, douze apôtres, et la tentation d'Ève Cleveland, Musée d'Art
  • Triptyque, Baltimore, Musée d'Art Walter
  • Annonciation, Urbin, Galerie nationale des Marches
  • Vierge à l'Enfant (1400), tempera sur bois, Mondavio.
  • Crucifix (1396), église S.Michele Arcangelo, Macerata Feltria.
  • Dormitio Virginis, tempera sur bois de 113 × 170 cm, Pinacothèque civique Francesco Podesti, Ancône.
  • Vierge d'humilité, avec les anges, tempera sur bois de 73 × 51 cm, Pinacothèque civique Francesco Podesti, Ancône.
  • Circoncision, tempera sur bois, Pinacothèque civique Francesco Podesti, Ancône.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrea De Marchi, Pittori a Camerino nel Quattrocento, éditeur Federico Motta, pour la Banca delle Marche, 2002.
  • Andrea De Marchi, Maria Giannatiempo, Il Quattrocento a Camerino, Luce e prospettiva nel cuore della Marca, éditeur Federico Motta.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paolo da Poggetto, Fioritura tardogotica nelle Marche, Electa éditeur, Milan, 1998.