Gentile da Fabriano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fresque du palazzo Trinci, Foligno

Gentile di Niccolò di Giovanni Massi, dit Gentile da Fabriano (né à Fabriano ou à proximité vers 1370 et mort à Rome en 1427) est un peintre italien connu pour sa contribution au style gothique international.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à peindre dans la tradition fabrianese (Allegretto Nuzi, Francescuccio Ghissi,...), et on ne peut exclure une formation plus lointaine au vu de la complexité et la richesse de ses œuvres suivantes. Ainsi il séjourne, dans la dernière décennie du Trecento, à Pavie, centre culturel et artistique, comme en témoigne la Madonna col Bambino tra i santi Francesco e Chiara, aujourd'hui conservée à Berlin (1395-1400).

Le premier document certifié sur Gentile date de 1408 et est relatif à un tableau qu'il peint à Venise pour le collectionniste Francesco Amadi avec, l'année suivante, appelé avec le jeune Pisanello, pour des fresques dans la sala del Maggior consiglio du palais ducal (œuvre terminée vers 1415, sur la bataille navale entre les Vénitiens et Otton III).

Il a travaillé en divers endroits du centre de l'Italie, surtout en Toscane.

Son chef-d'œuvre est L'Adoration des mages, exécuté pour la chapelle de Palla Strozzi dans la sacristie de la Basilique Santa Trinita (Florence). Ce polyptyque est aujourd'hui conservé au Musée des Offices. L'œuvre est construite en perspective signifiante[1], dont quelques éléments cherchent à créer une illusion de profondeur (l'étable et la table placées de biais, par exemple), la grandeur des personnages dans le lointain... Une peinture qui use de la narration continue avec plusieurs scènes figurées dans le tableau[2]. Grâce à cette œuvre, la culture artistique locale adhéra pleinement au Gothique international.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La perspective comme forme symbolique d'Erwin Panofsky
  2. La Storia (l'histoire) versus l'espace - Daniel Arasse
  3. Chefs d'Oeuvre du J. Paul Getty Museum : Peintures, Paris, Thames & Hudson,‎ 1997, p. 12
  4. Notice cineclubdecaen.com
  5. (en) Bernice Davidson, Paintings from The Frick Collection, New York, Harry N. Abrams=,‎ 1990, p.17
  6. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Paris, Editions Place des Victoires,‎ 1998, p.61

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arduino Colasanti, Gentile da Fabriano, Istituto Italiano d'Arti Grafiche, Bergame, 1909.
  • Bruno Molajoli, Gentile da Fabriano, Stabilimento Tipografico Gentile Fabriano, 1927-1934-2006.
  • Luigi Grassi, Tutti la pittura di Gentile da Fabriano, Biblioteca d'Arte Rizzoli, Rizzoli, Milan, 1953.
  • Emma Micheletti (dir. de), L'opera completa di Gentile da Fabriano, Classici dell'Arte Rizzoli, Milan, 1976.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
056 le vite, gentile da fabriano.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]