Notre-Dame-de-Montauban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame et Montauban.
Notre-Dame-de-Montauban
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Mauricie
Comté ou équivalent Mékinac
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jean-Guy Lavoie
2013 - 2017
Constitution 3 janvier 1976
Démographie
Gentilé Montaubain, aine
Population 757 hab. (2014)
Densité 4,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 00″ N 72° 20′ 00″ O / 46.866672, -72.33333846° 52′ 00″ Nord 72° 20′ 00″ Ouest / 46.866672, -72.333338  
Superficie 16 424 ha = 164,24 km2
Divers
Code géographique 35005
Localisation
Localisation de Notre-Dame-de-Montauban dans Mékinac
Localisation de Notre-Dame-de-Montauban dans Mékinac

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Montauban

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Montauban

Notre-Dame-de-Montauban est une municipalité canadienne du Québec située à limite nord de la municipalité régionale de comté de Mékinac et dans la région administrative de la Mauricie. La municipalité comporte deux villages: Notre-Dame-des-Anges et Montauban-les-Mines. Les deux villages sont reliés par la route 367 et sont distancés d'environ 7 kilometres (4.3 mi.).

À Notre-Dame-de-Montauban, la population s'élève à environ 850 habitants, avec un âge médian de 45 ans. Le groupe d'âge le plus significatif est celui des 25-44 ans. En saison estival, la population double à cause de la villégiature. La localité compte deux lieux de culte catholique: l'église de Notre-Dame-des-Anges et la chapelle de Montauban.

Le Centre sportif Jules Paquin a été désigné ainsi en reconnaissance à Jules Paquin, homme d'affaire dans l'industrie du bois, commissaire d'école, maire et préfet de comté. Ce centre sportif a été construit en 1982 et rénové en 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité couvre 163,53 km2 et compte 53 lacs[1]. La rivière Batiscan coulant du nord au sud scinde la municipalité en deux. Le village de Notre-Dame-des-Anges est situé du côté Est de la rivière, en aval des chutes du neuf, tandis que le village de Montauban-les-Mines est situé à l'Est, près de la limite de Saint-Ubalde. La localité de Notre-Dame-de-Montauban fait partie de la Batiscanie, étant dans le bassin versant de la rivière Batiscan. Toutefois, une zone au sud-est du territoire municipal, à la limite de Saint-Ubalde, est plutôt tributaire du bassin versant de la rivière Sainte-Anne.

Économie locale[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer reliant Hervey-Jonction à Chambord (Lac Saint-Jean) a grandement contribué à l'essor économique du secteur Notre-Dame-des-Anges. La gare ferroviaire avait été construite du côté ouest de la rivière Batiscan.

Historiquement, l'économie locale a été principalement basée sur la foresterie et l'agriculture. La zone agricole occupe environ 8 % du territoire municipal; dans cette zone, près de 44% est en culture et 51% en boisé. Quelques pâturages sont aussi destinés à l'élevage bovin[1]. La zone de Montauban a connu un essor économique par l'industrie minière.

Dans l'histoire de Notre-Dame-de-Montauban, 34 scieries ont été répertoriées. Scierie Montauban s'avère l'unique scierie à subsister. Les autres PME locales en exploitation sont spécialisées dans la construction, l'équipement mécanisé et de l'ébénisterie.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

  • 1882 : Constitution de la municipalité de Notre-Dame-des-Anges-de-Montauban à partir des territoires non organisés du comté de Portneuf.
  • 24 avril 1899 : La municipalité de la paroisse de Saint-Rémi se détache de Notre-Dame-des-Anges-de-Montauban.
  • 1919 : La municipalité du village de Notre-Dame-des-Anges se détache de Notre-Dame-des-Anges-de-Montauban.
  • 1919 : La municipalité du village de Montauban se détache de Notre-Dame-des-Anges-de-Montauban.
  • 1969 : Fusion entre Notre-Dame-des-Anges et Notre-Dame-des-Anges-de-Montauban pour former la municipalité de Notre-Dame-des-Anges.
  • 3 janvier 1976 : Fusion entre Notre-Dame-des-Anges et Montauban pour former la municipalité de Notre-Dame-de-Montauban

Demographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[2]:

Année Population Variation (%) Âge median
2011 747 en diminution-11,7 % 54.8 ans
2006 846 en augmentation+3,5 % -
2001 817 en diminution-10,0 % -
1996 909 en augmentation+1,5 % -
1991 895 - -
1986 - - -

Logements privés occupés par des résidents permanents: 373 (total de logements: 712)

Langue maternelle des citoyens de Notre-Dame-de-Montauban:

  • Le français comme langue maternelle : 100 %
  • L'anglais comme langue maternelle : 0,0 %
  • L'anglais et le français comme première langue : 0,0 %
  • Autres langues maternelles : 0,0 %

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Municipalité Notre-Dame-de-Montauban »
  2. Statistics Canada: 1996, 2001, 2006, 2011 census

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gouvernement du Québec, « Notre-Dame-de-Montauban », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rivière-à-Pierre Rose des vents
Lac-aux-Sables N Portneuf
O    Notre-Dame-de-Montauban    E
S
Saint-Ubalde Saint-Alban

Sur les autres projets Wikimedia :