Louiseville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louiseville
L'église de Louiseville.
L'église de Louiseville.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Mauricie
Comté ou équivalent Maskinongé (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Yvon Deshaies
2013 - 2017
Constitution 31 décembre 1988
Démographie
Gentilé Louisevillois, oise
Population 7 435 hab. (2014)
Densité 119 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 00″ N 72° 57′ 00″ O / 46.250005, -72.95000546° 15′ 00″ Nord 72° 57′ 00″ Ouest / 46.250005, -72.950005  
Altitude Min. 3 m – Max. 41 m
Superficie 6 266 ha = 62,66 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 819, +1 873
Code géographique 24 51015
Localisation
Localisation de Louiseville dans la MRC de Maskinongé
Localisation de Louiseville dans la MRC de Maskinongé

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Louiseville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Louiseville

Louiseville est une ville du Québec (Canada) située dans la MRC de Maskinongé dans la région administrative de la Mauricie.

Située sur la rive nord du lac Saint-Pierre, elle est traversée par 2 rivières : la petite et la grande rivière du Loup. Elle porte le titre d'Hôtesse de la Mauricie grâce à l'hospitalité de ses résidents. Entourée de plusieurs terres propices à la culture du sarrasin, elle met ce produit en valeur par son Festival de la galette de sarrasin.

Parmi les Louisevillois célèbres, on peut nommer l'artiste verrier Marcelle Ferron ainsi que son frère l'écrivain Jacques Ferron.

L'église de Louiseville est reconnue comme étant l'une des plus belles du Canada. Les magnifiques fresques qu'on peut y admirer ont été réalisées par le Père Antonio Cianci et sa nièce Madame Olga Storaci Caron[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Louiseville a été donné en l'honneur de Louise du Royaume-Uni, fille de la reine Victoria du Royaume-Uni et conjointe du marquis de Lorne, Victoria entre 1878 et 1883. Le village de Rivière-du-Loup, qui a été constitué en 1878, a changé son nom l'année suivante pour commémorer une visite du couple vice-royal de la Mauricie prévue pour 1880. Bien que cette visite n'eut finalement pas lieu, la municipalité conserva ce nom pour la distinguer de Rivière-du-Loup, une ville située au Bas-Saint-Laurent. Avant le changement de nom, le village était aussi connu sous le nom de Rivière-du-Loup-en-Haut pour le distinguer de son village homonyme[2].

Quant à « Rivière-du-Loup », le nom pourrait provenir de la présence de phoques (loups marins) à l'embouchure de la rivière ou bien dans le but de commémorer la tribu amérindienne des Loups[2].

Quant à la municipalité de paroisse, elle était connue sous le nom de « Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup », la première partie voulant commémorer Antoine de Padoue (1195 - 1231), le patron de la ville[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

1665 : Création de la seigneurie Rivière-du-Loup (Mahigan Sipi en algonquin) qui fut concédée en 1672 à Charles Dugey Rozoy de Manereuil, officier du régiment de Carignan, par l'intendant Talon.

1714 : Création de la première paroisse, desservie par les Récollets sous le patronage de saint Antoine de Padoue.

1880 : Louiseville a été nommée en l'honneur de la princesse Louise, fille cadette de la reine Victoria, qui avait projeté de visiter l'endroit cette année-là.

Autrefois appelée la seigneurie de la Rivière-du-loup, Louiseville a été fondée en 1665 par Charles du Jay de Manereuil. Officier de la Compagnie de la Fouille du Régiment de Carignan-Salières, le nouveau seigneur avait la mission de défricher et de s’établir, lui et ses compagnons d’armes, sur la rivière du Loup. À son embouchure, la rivière devenait ainsi le berceau de Louiseville.


Avec la croissance démographique au XIXe siècle et le développement des échanges commerciaux, le passage du chemin du Roy allait favoriser le développement d’un village entre la Petite et la Grande rivière du Loup. C’est ainsi que l’église paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue passera du secteur du Bas-de-la-Rivière pour aboutir dans le village, là où elle se situe aujourd’hui. En 1880, le village prend officiellement le nom de Louiseville, du nom de la princesse Louise, épouse du gouverneur général de l’époque.

Le Père Sarrasin, personnage du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville.

Au XXe siècle, Louiseville prit le tournant industriel et plusieurs entreprises vinrent s’établir en ses murs, dont l’Associated Textiles en 1929. Plus tard, de nouvelles institutions comme l’hôpital Comtois et la polyvalente virent le jour. En 1988, Louiseville fusionnera avec la municipalité de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup pour former un Grand Louiseville de plus de 8000 habitants. L’histoire réunissait ainsi la ville et la campagne environnante en un entité tournée vers des horizons nouveaux.

Pour arriver à l’expansion actuelle, il a fallu le travail tenace et souvent obscur de plusieurs générations

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Hôtel de ville de Louiseville en 2007.
  • 1er juillet 1855 : Création de la municipalité de paroisse de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup lors du premier découpage municipal du Québec.
  • 1878 : La municipalité de village de Rivière-du-Loup se détache de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup.
  • 1879 : Rivière-du-Loup change son nom pour municipalité de village de Louiseville.
  • 31 janvier 1988 : Fusion entre Louiseville et Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup pour former la ville de Louiseville.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006
8 000 7 911 7 622 7 433
Population totale lors des recensements de Statistique Canada
Les données précédant 1991 ne sont pas connues.


Jumelages[modifier | modifier le code]

Plaque du jumelage entre Cerfontaine et Louiseville, à Cerfontaine en Belgique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Ursule Saint-Léon-le-Grand Rose des vents
Saint-Justin,
Maskinongé
N Yamachiche
O    Louiseville    E
S
Lac Saint-Pierre,
Pierreville
Lac Saint-Pierre,
Baie-du-Febvre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Louiseville », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de Toponymie (consulté le 8 janvier 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gouvernement du Québec, « Louiseville », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire