Nicole Notat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Notat
Image illustrative de l'article Nicole Notat
Fonctions
Secrétaire générale de la CFDT
2002
Prédécesseur Jean Kaspar
Successeur François Chérèque
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Châtrices (Marne)
Nationalité Française
Profession Institutrice
Syndicaliste

Nicole Notat née le 26 juillet 1947 à Châtrices (Marne) a été de 1992 à 2002 secrétaire générale du syndicat CFDT. En juillet 2002, elle fonde Vigeo dont elle est actuellement PDG[1], où elle s'engage pour une conception du développement durable. Elle est aussi membre du groupe de réflexion sur l'avenir de l'Europe présidé par Felipe González et établi par le Conseil européen.

Elle a été la première femme à diriger une confédération syndicale en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et ascension dans le syndicalisme[modifier | modifier le code]

Nicole Notat est issue d'une famille d'agriculteurs, elle choisit de devenir institutrice pour enfants en difficulté. Institutrice en formation à l'école normale d'instituteurs[2] de Bar-le-Duc, elle y participe au mouvement de Mai 68.

Cette figure du monde syndical adhère à la Confédération française démocratique du travail (CFDT) en 1969. Elle devient secrétaire du Syndicat général de l'Éducation nationale Sgen-CFDT pour la Meuse en 1970, puis membre de la commission exécutive régionale Sgen Lorraine en 1972. En 1978, elle occupe le poste de secrétaire régionale Sgen Lorraine et membre du conseil de l'Union régionale CFDT Lorraine.

C'est en 1982 que sa carrière accélère, lorsqu'elle devient permanente et prend des responsabilités nationales en entrant, à 35 ans, de la Commission exécutive confédérale, au poste de secrétaire nationale, chargée du secteur éducation puis, en 1985, chargée du secteur emploi/formation professionnelle. En 1982, elle pilote la création, dans le monde universitaire, de Pour un syndicalisme autogestionnaire, un syndicat étudiant directement membre de la CFDT, qui veut rénover la réflexion sur l'enseignement supérieur.

Secrétaire générale de la CFDT[modifier | modifier le code]

Sa progression est relativement rapide : après avoir adhéré à 22 ans en 1969, elle devient dix-neuf ans après secrétaire générale adjointe de la CFDT dès 1988, à 41 ans, puis secrétaire générale le .

À l'Unedic elle a été présidente du conseil (1992 à 1994), secrétaire du conseil d'administration (1994 à 1996) et présidente du conseil d'administration (1996 à 1998).

Pendant la manifestation parisienne de la fonction publique le 17 octobre 1996, elle est vivement prise à partie pour son soutien l'année précédente au plan Juppé. Elle est alors accusée de « trahison » par des manifestants.

En 2002, elle ne brigue pas un renouvellement de son mandat lors du congrés confédéral de NantesFrançois Chérèque lui succède.

Après la CFDT[modifier | modifier le code]

Elle crée alors Vigeo société européenne d'évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises RSE.

En tant que présidente de Vigeo, elle a repris l'agence ARESE, fondée par Geneviève Férone, première agence de notation sociale en France.

Elle est membre du conseil d'orientation du think tank En Temps Réel[3]. Elle a aussi participé à quelques travaux de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).

Elle est membre du club Le Siècle dont elle assure la présidence depuis le 1er janvier 2011[4].

Nicole Notat a été désignée par le Conseil européen membre du Groupe de Réflexion sur l'avenir de l'Europe présidé par Felipe Gonzalez et rattaché au Conseil européen. Le groupe a pour mission de proposer au Conseil européen de mars 2010 une feuille de route stratégique pour l'Europe à l'horizon 2020-2030.

Elle est membre du conseil d'administration de la Coface (Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur)[5] et du conseil de surveillance du Monde S.A.[6].

Depuis novembre 2011, elle est médiatrice dans le cadre de la mise en place des nouveaux horaires par la SNCF et RFF.

En janvier 2013, elle devient la chef de file du groupe de travail « Promouvoir et valoriser l'entrepreneuriat responsable » des futures assises de l'entrepreneuriat, sous l'égide de la ministre Fleur Pellerin[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. À propos de Vigeo
  2. Ces écoles normales ont été remplacées par les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) suite à la loi Jospin (10 juillet 1989), entre 1990 et 1991
  3. Site de l'association En Temps Réel
  4. "Le Siècle": Nicole Notat présidente, AFP, 12/11/2010
  5. Composition du conseil d'administration
  6. Bio
  7. « Nicole Notat, ex-CFDT, accepte une mission de Fleur Pellerin », in lelab.europe1.fr, 11 janvier 2013.