Liste des premières femmes par métier ou fonction en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette synthèse de l'avancée des femmes aux fonctions, activités et métiers en France recense les premières femmes étant parvenues à exercer des fonctions politiques, juridiques, sociales, artistiques, culturelles ou sportives ou à avoir reçu une distinction importante, depuis la fin du XIXe siècle, dans des activités ou distinctions anciennement réservées aux hommes.

Politique[modifier | modifier le code]

Ministres de plein exercice[modifier | modifier le code]

Année Nom Ministère
1947 Germaine Poinso-Chapuis Santé[1]
1977 Alice Saunier-Seité Universités[1]
1981 Édith Cresson Agriculture
1981 Nicole Questiaux Ministre d'État (Solidarité nationale)
1984 Huguette Bouchardeau Environnement
1991 Martine Aubry Travail
1997 Élisabeth Guigou Justice
1997 Catherine Trautmann Culture
2002 Michèle Alliot-Marie Défense
2007 Michèle Alliot-Marie Intérieur
2007 Christine Lagarde Économie et Finances
2010 Michèle Alliot-Marie Affaires étrangères
2011 Valérie Pécresse Budget
- aucune à ce jour Éducation nationale

Autres[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1903 Adrienne Avril de Sainte-Croix Membre d'une commission extra-parlementaire (par le gouvernement Émile Combes)
1936 Cécile Brunschvicg Membres d'un gouvernement (premier gouvernement de Léon Blum[1] en tant que sous-secrétaire d'État à l'Éducation nationale)
1936 Irène Joliot-Curie Membre d'un gouvernement (premier gouvernement de Léon Blum[1] en tant que sous-secrétaire d'État à la Recherche scientifique)
1936 Suzanne Lacore Membres d'un gouvernement (premier gouvernement de Léon Blum[1] en tant que sous-secrétaire d'État à la Protection de l'enfance)
1941 Marie-Madeleine Fourcade Chef d’un grand réseau de résistance (Alliance)
1943 Marthe Simard Parlementaire (Assemblée consultative provisoire, déléguée des Français établis au Canada)
1944 Droit de vote
1947 Germaine Poinso-Chapuis Ministre de plein exercice (de la Santé publique et de la Population)
1948 Marcelle Devaud Vice-présidente du Sénat
1956 Marie-Claude Vaillant-Couturier Vice-présidente de l'Assemblée nationale (Quatrième République)
1958 Marie-Madeleine Dienesch Vice-présidente de l'Assemblée nationale (Cinquième République)
1959 Nafissa Sid Cara Membre d'un gouvernement de la Ve République
1967 Marcelle Campana Consul générale (à Toronto)
1967 Marie-Madeleine Dienesch Présidente d'une commission parlementaire à l’Assemblée nationale (Affaires culturelles, sociales et familiales)
1970 Évelyne Baylet Présidente d'un conseil général (Tarn-et-Garonne)
1972 Marcelle Campana Ambassadrice (au Panama)
1972 Nicole de Hauteclocque Présidente du Conseil de Paris
1974 Arlette Laguiller Candidate à une élection présidentielle[1]
1979 Simone Veil Présidente du Parlement européen
1981 Yvette Chassagne Préfet
1981 Michèle Cotta Présidente de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle
1991 Édith Cresson Premier ministre
1992 Noëlle Lenoir Membre du Conseil constitutionnel
1992 Nicole Notat Dirigeante d'une confédération syndicale (secrétaire générale de la CFDT)[2]
1992 Marie-Christine Blandin Présidente d'un conseil régional (Nord-Pas-de-Calais)
1999 Michèle Alliot-Marie Élue présidente d'un grand parti (RPR)
2005 Laurence Parisot Présidente du MEDEF
2007 Ségolène Royal Présente au second tour d'une élection présidentielle
2011 Christine Lagarde Nommée à la tête d'une grande institution internationale (Fonds monétaire international)
2011 Nicole Bricq Rapporteure générale du budget au Sénat
2014 Anne Hidalgo Maire de Paris
2014 Valérie Rabault Rapporteure générale du budget à l'Assemblée nationale

Société[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1875 Madeleine Brès Médecin
1886 Augusta Dejerine-Klumpke Interne des hôpitaux de Paris
1893 Maria Deraismes Franc-maçonne
1897 duchesse d'Uzès Titulaire d'un permis de conduire
1903 Madeleine Pelletier Psychiatre
1907 Sophie Berthelot Entrée au Panthéon (en vertu d'être l'épouse de Marcellin Berthelot)
1907 Mme Duffaut
Mme Charnier
Cochères
1908 Mme Decourcelle Titulaire d'un permis de taxi
1910 Élise Deroche Titulaire d'un brevet de pilote d'avion
1922 Marie Curie Membre de l'Académie de médecine
1927 Élisabeth Odier-Dollfus Chef de clinique titulaire
1929 Madeleine Blocher-Saillens Pasteur protestant
1930 Thérèse Bertrand-Fontaine Médecin des hôpitaux de Paris
1933 Me le Quéméner Commissaire-priseur (à Lorient)
1933 Eugénie Brazier
Marie Bourgeois
Trois étoiles au guide Michelin
1943 Hôtesses de l'air chez Air France
1946 Yvonne Foinant Élue à la chambre de commerce de Paris
1961 Marcelle Clavère Chauffeur de bus à Paris
1962 Marie-Louise Monnet Auditrice au concile de Vatican II
1967 Jacqueline Dubut
Danièle Decuré
Pilote de ligne (sur Air Inter)
1967 À avoir le droit d'entrer dans la Bourse de Paris
1972 Anne Chopinet Major au concours d'entrée de l'École polytechnique
1976 Hélène Vida Présentatrice d'un journal télévisé du soir (sur Antenne 2)
1978 Danièle Carré-Cartal Meilleure sommelier de France
1982 Yvonne Brucker Conductrice du métro de Paris
1983 Martine Rolland Guide de haute-montagne
1985 Sylvie Girardet Agent de change
1986 Jeanine Mailhon Trésorière payeuse générale
1988 Christine Spiesser-Morelle Bouchère-charcutière, titulaire d'un brevet de maîtrise de boucher-charcutier[3]
1990 Pauline Bebe Rabbin
1995 Marie Curie Entrée au Panthéon (pour sa propre œuvre)
1996 Claudie Haigneré Astronaute
2001 Béatrice Vialle Pilote du Concorde
2001 Loana Gagnante d'une émission de télé-réalité
2006 Patricia Russo PDG d'une entreprise du CAC 40 (Alcatel-Lucent)[4]
2007 Anne-Sophie Pic Chef de l'année selon le guide Michelin

Instruction et enseignement[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1861 Julie-Victoire Daubié Diplômée du baccalauréat
1863 Emma Chenu Diplômée du baccalauréat ès Sciences.
1868 Emma Chenu Licenciée ès sciences
1871 Julie-Victoire Daubié Licenciée ès Lettres
1883 Lucie Aron Agrégée en sciences
1884 Clémence Royer Professeur à la Sorbonne
1884 Dorothea Klumpke Docteur en géographie
1888 Louise-Amélie Leblois Docteur ès sciences
1897 Henriette Mazot Interne en pharmacie
1897 Marie Kapsevitch Diplômée vétérinaire
1897 Jeanne Chauvin Docteur en droit
1902 Julia Morgan Élève à l'École nationale supérieure des beaux-arts
1903 Marie Curie Récipiendaire d'un Prix Nobel (physique)
1905 Jeanne Baudry Agrégée de philosophie[5]
1906 Marie Curie Chaire à la Sorbonne (physique)
1906 Geneviève Aclocque Élève à l'École nationale des chartes
1907 Marie Robert Admissible à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm
et agrégée en sciences naturelles[5]
1910 Marguerite Rouvière Admise à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm
1912 Jeanne Raison Agrégée en grammaire[5]
1912 Edmée Chandon Astronome professionnelle
1913 Marguerite Rouvière Agrégée en sciences physiques[5]
1914 Jeanne Duportal Docteur ès lettres
1914 Léontine Zanta Docteur en philosophie
1920 Marie Buffet Diplômée de l'École centrale
1922 Marie Curie Membre de l'Académie de médecine
1923 Mme Condat Agrégée de médecine
1923 George Sinclair Reçue à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm
1929 Lucie Randoin Professeur à la faculté de médecine de Paris
1930 Jeanne Miquel Diplômée à l'École vétérinaire
1930 Suzanne Borel Reçue au concours d'admission aux carrières diplomatiques
1930 Jacqueline de Romilly
(alors Jacqueline David)
Lauréate du concours général (du lycée Molière, à Paris)
1934 Jeanne Lévy Agrégée de médecine à Paris
1939 Jacqueline Ferrand Agrégée de mathématiques (épreuve masculine)
1947 Yvette Chassagne
et deux autres élèves
Élève à l'ENA
1947 Marguerite Perey
et deux autres élèves
Correspondante de l'Académie des sciences
1959 Jeanne Lévy Titulaire d'une chaire à la faculté de médecine de Paris
1968 Alice Saunier-Seité Doyenne de faculté
1969 Thérèse Bertrand-Fontaine Membre titulaire de l'Académie de médecine
1969 Françoise Chandernagor Major de l'ENA
1972 Anne Chopinet Major au concours d'entrée de l'École polytechnique
1973 Florence Cayla Major d'HEC
1973 Jacqueline de Romilly Professeur au Collège de France
1973 Alice Saunier-Seité Recteur d'université
1977 Dominique Roux Élève-officier de la marine nationale
1978 Dominique Segond-Griffoulière Agrégée en mécanique
1979 Yvonne Choquet-Bruhat Élue à l'Académie des sciences
1997 Catherine Bréchignac Directrice du CNRS
2000 Claire Pothier Major à l'École navale
2000 Marie-Françoise Bechtel Directrice de l'ENA
2005 Monique Canto-Sperber Directrice de l'École normale supérieure (rue d’Ulm)
(Josiane Heulot-Serre directrice par intérim entre 1989 et 1990)

Droit[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1900 Sophie Balachowski-Petit
Jeanne Chauvin
Avocate[6]
1903 Marguerite Dilhan Avocate à plaider en cour d'assises[7]
1908 Mlle Jousselin Élue au conseil des prud'hommes[8]
1933 Paule Pignet Bâtonnier (à Le Roche-sur-Yon)[9]
1936 Lucienne Scheid Élue première secrétaire de la Conférence du stage[10]
1945 Mme Blanchard-Pavie Admise au conseil de l'Ordre (au Mans)[10]
1949 Me Marconnet (née Gayet) Notaire (dans le Puy-de-Dôme)[11]
1970 Simone Veil Présidente du conseil supérieur la magistrature
1973 Marcelle Pipien Présidente d'un tribunal administratif
1975 Denise Rémuzon Membre du conseil supérieur la magistrature
1975 Suzanne Challe Présidente de chambre à la Cour d'appel
1976 Martine Luc-Thaler Reçue au conseil d'État et à la Cour de cassation
1980 Maud Marin Avocate prostituée et transsexuelle
1981 Nicole Pradain Procureur générale
1983 Simone Rozès Présidente de la Cour de cassation
2010 Dominique de La Garanderie Bâtonnier du Barreau de Paris

Arts[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1663 Catherine Girardon Élue à l'Académie royale de peinture et de sculpture
1674 Madeleine de Scudéry Prix de l'éloquence de l'Académie française
1896 Alice Guy Réalisatrice de cinéma (pour La Fée aux choux)
1909 Lily Laskine Instrumentaliste à l'orchestre de l'Opéra de Paris (harpe)
1910 Judith Gautier Juge à l'académie Goncourt
1911 Lucienne Heuvelmans 1er prix de Rome en sculpture
1er reçue à la villa Médicis
1913 Lili Boulanger 1er prix de Rome en musique
1918 Marie de Regnier 1er prix de littérature de l'Académie française
1925 Odette Pauvert 1er prix de Rome en peinture
1930 Germaine Beaumont Prix Renaudot (pour Piège)
1930 Jane Evrard Chef d’orchestre
1923 Jeanne Surugue Diplômée des Beaux-Arts
1938 Marie Ventura Metteur en scène à la Comédie-française (Iphigénie de Jean Racine)
1944 Elsa Triolet Prix Goncourt (pour Le premier accroc coûte 200 francs)
1945 Rolande Falcinelli Organiste (à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre)
1965 Olivia de Havilland Présidente du jury du festival de Cannes
1973 Agathe Mella Directrice de France Culture
1975 Jacqueline de Romilly Élue à l'Académie des inscriptions et belles-lettres
1975 Jacqueline Baudrier Présidente-directrice-générale de Radio France
1980 Marguerite Yourcenar Élue à l'Académie française
1999 Hélène Carrère d'Encausse Secrétaire perpétuelle de l'Académie française
2000 Tonie Marshall César du meilleur réalisateur (pour Vénus beauté (institut) )
2006 Muriel Mayette Directrice d'un théâtre national (administratrice générale de la Comédie-Française)

Sport et expéditions[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1909 Yvonne Lacroix Championne de patinage artistique
1951 Jeannine Levannier Ceinture noire de judo[12]
1955 Jacqueline Auriol Pilote d'essai
1955 Marie-Jeanne Donabedian Vainqueure d'une étape de La Grande Boucle féminine internationale
1968 Christine Caron Porte-drapeau de la délégation française aux Jeux olympiques[13]
1981 Michèle Mouton Gagnante d'une étape du Championnat du monde des rallyes (rallye Sanremo)
1984 Darie Boutboul Jockey vainqueur d'une course de tiercé
1985 Madeleine Griselin Chef d'expédition au pôle Nord
2005 Maud Fontenoy Navigatrice à la rame et en solitaire de l'océan Pacifique
2014 Corinne Diacre Entraîneuse d'une équipe de football professionnel masculine

Armée et police[modifier | modifier le code]

Année Nom Première femme
1946 Élisabeth Boselli Brevetée pilote de chasse[14]
1971 Présentes au défilé militaire du 14 Juillet de Paris
1976 Valérie André Général de division
1977 Gendarmes
1980 Micheline Collin Capitaine de brigade de sapeurs-pompiers
1983 Dominique Roux Femme embarquée sur un bâtiment naval militaire
1985 Isabelle Boussaert Pilote en service dans l'armée de l'air[15]
1988 Isabelle Guion de Méritens Officier de la gendarmerie
1989 Marie-Madeleine Fourcade Obsèques à l'hôtel des Invalides
1993 Dominique Magne Commandant d'un bâtiment de la Marine nationale
1994 Martine Monteil Cheffe de la brigade de répression du banditisme de Paris
1996 Martine Monteil Cheffe de la brigade criminelle
1999 Caroline Aigle Pilote de chasse (première femme à être affectée au sein d’un escadron de combat de l'Armée de l'air française)[14]
2001 Chantal Desbordes Contre-amiral
2002 Martine Monteil Directrice centrale de la police judiciaire
2013 Isabelle Guion de Méritens Général de gendarmerie[16]

Légion d'honneur[modifier | modifier le code]

Année Nom Grade
1851 Marie Angélique Duchemin Chevalier
1895 Rosa Bonheur Officier
1901 Clémence Royer À titre scientifique
1931 Anna de Noailles Commandeur
1947 Maryse Bastié Commandeur à titre militaire
1953 Colette Grand-officier
1998 Geneviève de Gaulle-Anthonioz Grand-croix[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Christine Bard, « Les premières femmes au Gouvernement (France, 1936-1981) », Histoire@Politique – Politique, culture, société (revue électronique du Centre d'histoire de Sciences Po), no 1, mai-juin 2007 [texte intégral]].
  2. Direct Matin, jeudi 20 octobre 2011, no 958, p. 4.
  3. Laurence Haloche, « Et maintenant, les bouchers stars », sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 9 mai 2011 : « Première femme à avoir décroché, en 1988, un brevet de maîtrise de boucher charcutier, avec mention […] ».
  4. Caroline Beyer, « Alcatel-Lucent, une alliance franco-américaine », sur lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 15 octobre 2007.
  5. a, b, c et d André Chervel, « Les agrégés de l'enseignement secondaire. Répertoire 1809-1950 », sur Ressources numériques en histoire de l'éducation (consulté le 19 juin 2014).
  6. Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek, Ces femmes qui ont réveillé la France, Paris, Fayard,‎ 2013, 382 p. (ISBN 978-2-213-67566-4, lire en ligne) (page consultée le 3 mars 2014).
  7. Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek, Ces femmes qui ont réveillé la France, op. cit. [lire en ligne (page consultée le 3 mars 2014)].
  8. Chantal Verdin, « Vote des femmes et éligibilité », Le Travailleur Parisien, no 1168, mars-avril 2010, p. 17, sur le site cgtparis.fr, consulté le 3 mars 2014 [PDF].
  9. (en) Julie Fette, Exclusions: Practicing Prejudice in French Law and Medicine, 1920-1945, Ithaca, Cornell University Press,‎ 2012, 328 p. (ISBN 978-0801464461, lire en ligne) (page consultée le 3 mars 2014).
  10. a et b « Quelques femmes célèbres - Quelques « premières » – En France », Quid,‎ 2006 (consulté le 3 mars 2014).
  11. Michèle Naudin, « Hommage à ces femmes françaises qui nous ont ouvert les portes », sur avocats.fr,‎ 13 novembre 2011 (consulté le 3 mars 2014).
  12. Michel Brousse, Les Racines du judo français – Regards croisés sur le sport, éd. Presses universitaires de Bordeaux, 2005, 365 p. (ISBN 978-2867813689), p. 280 [lire en ligne sur Google Livres]
  13. Emmanuel Bousquet, « Laura Flessel pique le drapeau », in Métro, mardi 15 mai 2012, page 21. À noter que deux autres femmes ont été porte-drapeaux depuis la nageuse Christine Caron : l'athlète Marie-José Pérec aux Jeux olympiques de 1996 et l'escrimeuse Laura Flessel à ceux de 2012.
  14. a et b Lucien Robineau (général), « Femmes pilotes militaires », dans Le Piège – Revue des anciens élèves de l'École de l'air, no 191, décembre 2007, p. 5 :
    « [Caroline Aigle] n'était pas la première femme à être brevetée pilote de chasse. C'était Élisabeth Boselli, brevetée à Tours en 1946. »
  15. « L’intégration tardive des femmes pilotes », sur info-aviation.com,‎ 27 septembre 2011 (consulté le 27 mars 2013).
  16. « Première femme général pour la gendarmerie maritime », sur http://www.defense.gouv.fr,‎ 28 mars 2013 (consulté le 23 août 2013).
  17. AFP, « Geneviève de Gaulle-Anthonioz : « le refus de l'inacceptable » », sur lepoint.fr, Le Point,‎ 20 février 2014 (consulté le 25 février 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Travail, genre et sociétés – Dossier : Histoires de pionnières, éd. L'Harmattan, 2000, 246 p. (ISBN 978-2296421165) [aperçu en ligne sur Google Livres].
  • Christine Bard, « Les premières femmes au Gouvernement (France, 1936-1981) », Histoire@Politique – Politique, culture, société (revue électronique du Centre d'histoire de Sciences Po), no 1, mai-juin 2007 [texte intégral]].
  • Le Quid, 2007.
  • « 100 idées reçues sur les femmes dans l'Histoire », Le Point - Historia, no 5, 2011.
  • Juliette Rennes, Le Mérite et la nature – Une controverse républicaine : l'accès des femmes aux professions de prestige, 1880-1940, Paris, Fayard, 2007, voir : « Chronologie des pionnières », p. 554-565.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]