Jean-Dominique Senard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Senard.

Jean-Dominique Senard

Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Dominique Senard, directeur général Michelin, janvier 2015

Naissance (62 ans)
Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau de la France France
Diplôme
Activité principale
président du groupe Michelin (depuis 2011)

Jean-Dominique Senard, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est une personnalité française du monde des affaires, président du groupe Michelin depuis 2011[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Son père était diplomate, ambassadeur de France au Caire, à La Haye et à Rome[2]. Il fréquente le collège et lycée privé Sainte-Croix des Neiges d'Abondance (Haute-Savoie) aux côtés de Christophe de Margerie[3]. Jean-Dominique Senard est diplômé d'HEC (1976) et titulaire d'une maîtrise de droit[4].

En 1979, il est officier du 2e régiment de hussards, chef du 3e peloton du 2e escadron à Orléans[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

De à , il rejoint la Compagnie Française des Pétroles (groupe Total) où il occupe le poste de contrôleur de gestion et responsable des opérations de gestion des risques financiers[6].

En 1987, Jean-Dominique Senard rejoint la direction de la trésorerie de Saint-Gobain. En , il est nommé directeur adjoint - puis directeur en - de la trésorerie et du financement[7]. En 1995, il est nommé directeur financier de la délégation générale pour l’Allemagne et l’Europe centrale et membre du directoire de Vegla GmbH, filiale verrière allemande du groupe Saint-Gobain[8],[9].

En 1996, il rejoint le géant de l’aluminium Pechiney en qualité de directeur financier[10]. De 2001 à 2003, il assure la direction du secteur aluminium primaire du groupe[8]. En 2003, il est nommé PDG de Pechiney, et membre du comité exécutif du groupe canadien Alcan qui vient de racheter la société française d’aluminium[8]. Début 2005, après avoir assuré l’intégration de Pechiney dans la nouvelle structure[10], il quitte le groupe Alcan[11].

En 2005, il devient directeur financier de Michelin. En 2007, il est nommé co-gérant non-commandité du groupe, puis en gérant commandité, et en président et gérant commandité du groupe[8], en succession à Michel Rollier[1]. Alors aux rênes de l’entreprise, il accompagne les forts investissements récemment engagés en Chine, en Inde et au Brésil, et renforce les ventes de la marque sur les marchés matures comme les États-Unis[12]. En 2013, il mène la suppression de 730 postes sur le site de Joué-lès-Tours[13], et engage simultanément un investissement de 800 millions d’euros dans les autres usines françaises du groupe[14]. En , il pose la première pierre du futur centre mondial d’innovation du groupe (baptisé “Urbalad”) à Ladoux qui constitue un investissement de 270 millions d’euros[15]. En , il accroît la production de produits low cost (gamme “budget”) pour contrer la concurrence agressive venant de Chine[16],[17]. Sous sa direction, l’endettement du groupe passe de 1 053 à 142 millions d’euros en 2014, et un représentant syndical entre au conseil de surveillance du groupe[18].

En , le mandat de gérant de Jean-Dominique Senard est renouvelé pour 4 ans[19].

Il axe sa politique de gouvernance autour de plusieurs axes : développement responsable et dialogue social pour accompagner le process de mutation industrielle qui caractérise son mandat [20],[21], compétitivité de la production et des ventes pour répondre à la globalisation de l’économie[22], et valorisation de l’apprentissage pour attirer les jeunes vers des emplois en apparence moins attractifs[23].

Début 2015, il annonce le lancement du Michelin "CrossClimate", le premier pneu été certifié pour une utilisation hivernale, dont la conception a nécessité 3 années de recherche et développement[24],[25].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Administrateur de la compagnie Saint-Gobain, président du comité des comptes (depuis )[26]
  • Administrateur indépendant du groupe SEB (2009-2013)[27]


  • Le 6 mai 2015, il devient président de la Fondation IFMA (Institut Francais de Mécanique Avancée) succédant à Réné Zingraff président depuis 2006.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jean-Dominique Senard est marié et père de 3 enfants[28].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Michelin: Jean-Dominique Senard, extérieur à la famille, prend les rênes du groupe », sur 20minutes.fr,‎
  2. « Les petits secrets de Jean-Dominique Senard, le nouveau patron de Michelin », sur Capital.fr,‎
  3. Stéphane Moccozet, « Pour Jean-Dominique Senard (Michelin), Christophe de Margerie était "une grande figure de l’excellence française" », sur Francetvinfo.com,‎
  4. « Biographie des dirigeants : Jean-Dominique Senard », sur Michelin.com
  5. « Anciens de Chamborant Houzards », sur Amicalechamboranthussards.fr,‎
  6. « PECHINEY Direction de la division aluminium métal Jean-Dominique Senard », sur Lemoniteur.fr,‎
  7. « Compagnie de Saint-Gobain Nouvel Organigramme », sur Lesechos.fr,‎
  8. a, b, c et d « Le CV de Jean-Dominique Senard, président de Michelin », sur Capital.fr
  9. « Mouvements », sur Lesechos.fr,‎
  10. a et b « Jean-Dominique Senard », sur Lesechos.fr,‎
  11. Grégoire Biseau, « Les anciens de Pechiney se sentent laminés par Alcan », sur Liberation.fr,‎
  12. « Jean-Dominique Senard, nouveau pilote de Michelin », sur Liberation.fr,‎
  13. Muriel Motte, « Jean-Dominique Senard, le diplomate de Michelin », sur Lopinion.fr,‎
  14. Anna Rousseau, « Pourquoi le patron de Michelin croit en la France », sur Challenges.Fr,‎
  15. Geneviève Colonna d'Istria, « Michelin lance son futur centre mondial d'innovation », sur Usinenouvelle.com,‎
  16. Mohamed Aredjal, « Michelin veut doubler sa production de pneus économiques », sur Decisionatelier.com,‎
  17. « Michelin ouvert au rachat d'une marque d'entrée de gamme », sur Reuters.com,‎
  18. Jean-Jacques Arene, « Jean-Dominique Senard«Avoir désendetté Michelin est une grande fierté et cela nous rend plus forts» », sur Info-mag-annonce.com
  19. « MICHELIN : Le mandat de Jean-Dominique Senard à la direction de Michelin renouvelé pour quatre ans », sur Lesechos.fr,‎
  20. Marc-Alexis Roquejoffre, « Exclusif : Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin « l’enjeu d’un développement responsable » », sur Lejournaldeleco.fr,‎
  21. « Audition de M. Jean-Dominique SENARD (Groupe Michelin) », sur Lecese.Fr,‎
  22. Maxime Amiot, « Sénard a axé son premier mandat sur la rentabilité », sur Lesechos.fr,‎
  23. « Avec Jean-Dominique Senard », sur Franceinter.fr,‎
  24. Julien Bertaux, « Michelin CrossClimate, nous avons testé le nouveau pneu Michelin », sur Largus.fr,‎
  25. Stéphane Moccozet, « Michelin présente le "CrossClimate", un pneu été certifié hiver », sur Francetvinfo.fr,‎
  26. Alexandra Saintpierre, « Saint-Gobain : Jean-Dominique Senard entre au Conseil d'Administration », sur Boursier.com,‎
  27. « Assemblée générale mixte de SEB SA », sur Groupeseb.com,‎
  28. « Comte Jean-Dominique Senard », sur Geneall.net
  29. Thomas Oliveau, Marie Bartnik, « Ces patrons promus dans la promotion de la légion d'honneur de Pâques », sur Lefigaro.fr,‎
  30. « Jean-Dominique senard (H.76) élu HEC de l'année », sur Hecalumni.fr,‎