Kranjska Gora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kranjska Gora
Panorama de la zone
Panorama de la zone
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région Haute-Carniole
Maire Jure Žerjav
Code postal 4280
Démographie
Population 5 338 hab. (2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 00″ N 13° 47′ 00″ E / 46.483333, 13.783333 ()46° 29′ 00″ Nord 13° 47′ 00″ Est / 46.483333, 13.783333 ()  
Superficie 25 630 ha = 256,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Slovénie (administrative)

Voir sur la carte Slovénie administrative
City locator 14.svg
Kranjska Gora
Centre de Kranjska Gora
RTC Žičnice - Kranjska Gora
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Slovénie
Site web www.kr-gora.si
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 00″ Nord 13° 47′ 00″ Est / 46.483333, 13.783333 ()  
Massif Alpes juliennes
Altitude 809 m
Altitude maximum 1 291 m
Altitude minimum 809 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 16
Télésièges 6
Téléskis 10
Débit 18 940 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 19
     Noires 3
     Rouges 7
     Bleues 8
     Vertes 1
Total des pistes 20 km
Installations
Nouvelles glisses
1 snowpark
Ski de fond
Nombre de pistes 5
     Noires 2
     Rouges 2
     Bleues 1
Total des pistes 40 km
Neige artificielle
Canons 56 % du domaine
Superficie 70 ha km

Kranjska Gora (Kronau en allemand) est une commune située dans le nord-ouest de la Slovénie, dans la région de la Haute-Carniole à la frontière avec l'Autriche et l'Italie.

Elle est notamment connue pour sa station de sports d'hiver de taille moyenne, qui a été développée à proximité immédiate. Mais également pour le site de vol à ski de Planica situé sur le site de la commune, dans la vallée de Tamar.

La commune est jumelée avec la commune belge Waasmunster.

Géographie[modifier | modifier le code]

Kranjska Gora est située au nord-ouest de la Slovénie dans les Alpes juliennes, le long de la rivière Sava Dolinka - principal affluent de la Save. À proximité immédiate se trouve le parc national du Triglav.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Un domaine skiable a été aménagé dès 1948 sur les pentes du modeste massif Vitranc voisin, qui culmine au Ciprnik (1 746 m), avec la construction de la remontée mécanique Preseka - toujours en service en 2007. Seul un télésiège 1 place de conception archaïque rejoint directement les hauteurs du Vitranc, toutefois il est réservé aux piétons car il n'existe pas en 2011 de piste de ski praticable pour en redescendre. La station projette de le remplacer par un appareil plus moderne.

La station dispose de 19 remontées mécaniques pour le ski alpin, réparties sur les communes de Kranjska Gora et Podkoren. Malgré les efforts récents pour moderniser l'infrastructure, la majorité du parc de remontées est constitué de téléskis. Le domaine skiable est l'un des sept plus vastes et l'un des plus connus de Slovénie.

Depuis certaines pistes, il est possible d'admirer le cadre plus majestueux des montages environnantes, qui sont situées en majorité dans le territoire du Parc National du Triglav. Le domaine est constitué des trois sous-domaines suivants :

Kranjska Gora[modifier | modifier le code]

Ce sous-domaine a été développé aux abords immédiats de la ville. Cœur du domaine, il est desservi par trois télésièges 4 places modernes, dont un débrayable. L'unique piste de ski nocturne de la station est desservie par ce dernier. Un snowpark très bien équipé a été implanté au niveau du télésiège Kekec. La seule piste noire de ce sous-domaine est non jalonnée, elle n'existe plus que sur le plan des pistes. En effet elle s'avère en 2011 être non entretenue et couverte d'arbustes naissants.

Podkoren I[modifier | modifier le code]

Il est relié au sous-domaine précédent par le télésiège 4 places Podkoren, qui culmine à 1 295 m (point culminant du domaine). Les pistes - de niveaux de difficulté rouge et noir - y sont les plus intéressantes du point de vue technique. Elles offrent une vue directe sur le col Wurzenpass, qui sert de frontière avec l'Autriche.

Podkoren II[modifier | modifier le code]

Il est situé plus à l'écart des deux sous-domaines principaux, et impose de pousser sur les bâtons pour s'y rendre et en revenir. Il est constitué de 2 téléskis et d'un télésiège 2 places de conception archaïque et très lent, qui culmine à 1 110 m. Les pistes, larges, courtes et d'une pente très faible, sont plus particulièrement appropriées aux skieurs de niveau débutant. Aucune piste n'y est équipée de canons à neige. Ce sous-domaine s'avère moins fréquenté que les deux sous-domaines centraux.

Les pistes sont, à l'exception des pistes desservies par le télésiège Podkoren, dans l'ensemble relativement courtes. Les 5 télésièges couvrent la quasi-totalité du domaine skiable. La dizaine de téléskis qui desservent également le domaine sont par conséquent dans leur majorité superflus en dehors des périodes de forte affluence, et peuvent s'avérer dangereux aux croisements avec les pistes.

Du fait de la faible altitude du domaine, la saison de ski peut y être précocement interrompue - déjà début mars - sur les parties les plus basses du domaine, malgré le recours à l'enneigement artificiel sur plus de la moitié du domaine. La station propose la pratique du ski nocturne sur les pentes desservies par le télésiège Dolenčev Rut et le téléski Velika Mojca.

Bien qu'il soit situé à quelques kilomètres à peine de l'Autriche et de l'Italie, le domaine de Krajska Gora s'avère être fréquenté par une clientèle essentiellement slovène/croate.

Chaque année, la station organise une épreuve de la Coupe du monde de ski alpin, connue sous le nom de Coupe Vitranc - épreuves de slalom et de slalom géant. L'épreuve fête ses 50 ans en 2011. En été, la station reçoit également une épreuve de descente en VTT.

En été, la station propose une piste de luge d'été ainsi qu'une piste de "summer tubing" (glisse sur coussin gonflable).

Histoire[modifier | modifier le code]

Kranjska Gora possède depuis 1848 le statut de ville. Depuis les années 1870, la commune possède une gare ferroviaire située sur la voie Ljubljana-Tarvisio - depuis 1966 les trains ne circulent plus sur cet axe et les traverses ont été démontées.

Villages[modifier | modifier le code]

Les villages qui composent la commune sont Belca, Dovje, Gozd Martuljek, Kranjska Gora, Log, Mojstrana, Podkoren, Rateče, Srednji Vrh et Zgornja Radovna.

Démographie[modifier | modifier le code]

Entre 1999 et 2008, la population de la commune de Kranjska Gora est restée relativement stable avec un peu plus de 5 000 habitants[1].

Évolution démographique[1]

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
5 425 5 401 5 413 5 390 5 383 5 375 5 391 5 380 5 409 5 416

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Démographie de Kranjska Gora » (consulté le 4 février 2009)