Monument du comte de Chambord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument au comte de Chambord
Image illustrative de l'article Monument du comte de Chambord
Présentation
Type Monument
Architecte Édouard Deperthes
Sculpteur : Alfred Caravanniez
Date de construction 1891
Propriétaire Association Saint-Henri
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Localité Sainte-Anne-d'Auray
Localisation
Coordonnées 47° 42′ 19″ N 2° 57′ 50″ O / 47.70522, -2.96401447° 42′ 19″ Nord 2° 57′ 50″ Ouest / 47.70522, -2.964014  

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Monument au comte de Chambord

Le Monument au comte de Chambord est érigé en 1891 à Sainte-Anne-d'Auray dans le Morbihan, en mémoire d'Henri d'Artois, prétendant à la couronne de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la tentative de Restauration d'Henri V, un pèlerinage est organisé par les royalistes de l'ouest de la France à Sainte-Anne-d'Auray afin d'y prier pour le retour du roi sur le trône. Celui-ci se maintient tous les ans le 29 septembre, date anniversaire de la naissance du prince, jusqu'à sa mort en 1883[1]. Suite à celle-ci, une souscription est lancée et permet d'acquérir les cinq statues réalisées par Alfred Caravanniez et fondues en fonte par Ferdinand Barbedienne pour 70 000 francs[2]. Le 20 février 1889, une société civile, dénommée « société de Saint-Henri », est créée à l'initiative d'Athanase de Charette avec pour but « l’érection et l’entretien d’un monument commémoratif de Monsieur le Comte de Chambord ». Elle achète le terrain destiné au monument qui est finalement réalisé en 1891 sur les plans de l'architecte de la basilique, Édouard Deperthes. Un mur et une grille sont installés en 1897, mais le jardin initialement prévu ne voit pas le jour, faute de financement suffisant[2].

Le pèlerinage annuel, plus ou moins abandonné après la Première Guerre mondiale, est relancé en 1983 à l'initiative de l'Union des cercles légitimistes de France[1].

En 2012, le monument est restauré et le jardin finalement réalisé[1].

Description[modifier | modifier le code]

Situé face à la basilique Sainte-Anne d'Auray, à environ 700 mètres à l'ouest, le monument se compose d'une statue sommitale en fonte du comte de Chambord, représenté à genoux et en tenue de sacre, placée sur un piédestal en granit. Sur les côtés de celui-ci, se trouvent les statues en pied des saintes Jeanne d'Arc, sur le devant, et Geneviève, à l'arrière, ainsi que des chevaliers Bayard à gauche et Du Guesclin à droite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Le comte de Chambord : Mémorial », sur www.comtedechambord.fr (consulté le 4 juin 2012).
  2. a et b « Monument au comte de Chambord - Sainte-Anne-d'Auray », sur www.e-monumen.net (consulté le 4 juin 2012).

Site de référence sur le monument, avec de nombreux détails : http://www.comtedechambord.fr/homme/memorial/

Détails sur la restauration de 2012 :

ici (le projet de restauration) : http://www.comtedechambord.fr/accueil/actualites/#comment-58

ici (l'inauguration : avec photo): http://www.comtedechambord.fr/accueil/actualites/#comment-59

et ici (un article de presse): http://www.comtedechambord.fr/accueil/actualites/#comment-60