Tony Smith (manager)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tony Smith.

Tony Smith, né en Angleterre, est le manager du groupe Genesis depuis 1973. Il est aussi le manager des carrières solo de Phil Collins, Mike Rutherford et Tony Banks.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était organisateur de spectacles, et il l'a suivi dans l'organisation de concerts à la fin des années 1960 et au début des années 1970, sur des tournées de groupes comme les Rolling Stones, les Who, Led Zepplin ainsi que les Monty Python[1].

Il a travaillé aussi avec son presque homonyme Tony Stratton-Smith et le label Charisma Records pour monter la tournée « Six Bob Tour » de 1971 avec Genesis, Van der Graaf Generator et Lindisfarne. C'est Peter Gabriel qui lui a demandé de devenir le manager de Genesis pendant la tournée de 1973. Ils ont alors connu le premier relatif succès avec I Know What I Like tiré de l'album Selling England by the Pound, avec une 27e place dans les charts en 1974. Peter Gabriel annonce à Tony Smith, au début de la tournée pour The Lamb Lies Down on Broadway, son intention de quitter le groupe[1]. Il continué à s'occuper de Genesis après le départ de Peter Gabriel.

C'est lui qui perçoit l'intérêt pour les concerts du système d'éclairage Vari-Lite, un système d'éclairage automatisé, dont il a suggéré le nom[2], et que le groupe utilise pour la première fois au monde en 1981 lors de la tournée Abacab.

Il a cofondé (avec Jon Crawley) en 1977[3] la maison d'édition Hit & Run Music Publishing (en) qui a remporté un Grammy Award en 1991.

En septembre 2000, Tony Smith a remporté le Peter Grant Award[4].

Tony Smith est également féru de sports mécanique. Il assouvit sa passion en pilotant régulièrement sa Maserati 300 S, sa Dino 00007 lors d'évènements de compétition classique. Il possède une belle collection de véhicules historiques, et a vendu récemment une Aston Martin DB4 GT Zagato Sanction II Coupe (4 exemplaires produits), chez Bonhams pour un prix record de £1.2 million avec les frais[5].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Genesis toute l'aventure, Philip Dodd, 2007 (ISBN 978-2851-20667-1) p.  165
  2. (en) vari-lite.com
  3. (en) Teh Independant
  4. (en) « Legendary Genesis manager Honoured » (consulté le 4 janvier 2012)
  5. (en) « World Record Set by £1.23 Million Aston Martin Newport Sale », International Business Times,‎ 20 May 2012 (lire en ligne)